politique

Un conservateur en Ontario s’est prononcé contre la commémoration du 6 décembre

Le candidat Andrew Lawton aurait affirmé que l’anniversaire de la tuerie à la Polytechnique est l’oeuvre de « féminazies ».

Un candidat du Parti conservateur progressiste en Ontario aurait vraisemblament écrit que la tuerie à la Polytechnique ne mérite pas d’être commémorée et que l’importance qu’on accorde à l’événement est le résultat d’une campagne menée par des « féminazies ».

Lundi, le groupe média progressiste North99 a publié des captures d’écran de ce qui semble avoir été un blogue rédigé par Andrew Lawton, le candidat du PCPO dans la circonscription de London-Ouest. Le blogue en question, Right Wing Canada, était un genre de mini- The Rebel dans lequel Lawton pouvait se lâcher lousse en publiant des articles aussi insensés que controversés.

Publicité

Notamment, dans l’une des captures d’écran publiées par North99, on peut voir un article datant de 2009 dans lequel Lawson remet en cause la pertinence de la journée à la mémoire des victimes de la tuerie du 6 décembre 1989, à l’école Polytechnique de Montréal. Marc Lépine, l’auteur de ce massacre, a assassiné 14 femmes qu’il croyait être des féministes.

Comme le rapporte North99, Lawton a aussi dans le passé affirmé que les femmes allemandes méritaient de se faire violer à cause du programme d’accueil de réfugiés de l’Allemagne.

Le blogue Right Wing Canada, plus tard rebaptisé Strictly Right, a depuis été supprimé, mais est encore accessible dans des archives. Lawton semble avoir été le webmestre et seul « collaborateur » de ce site, sous différents pseudonymes.

D’anciens tweets publiés par Lawton ont également récemment refait surface. Parmi la liste d’adjectifs pouvant être utilisés pour qualifier ces tweets, on a l’embarras du choix : racistes, insensibles, misogynes, xénophobes, haineux, etc. Lawton s’est depuis exprimé pour demander à la population de faire preuve de « confiance et de compassion », expliquant que ses mots et ses gestes du passé étaient attribuables à des problèmes de santé mentale.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Les élections provinciales en Ontario se tiendront le 7 juin, et le chef du Parti conservateur progressiste, Doug Ford, trône dans les sondages, loin devant les libéraux de Kathleen Wynne. Alors qu’il continue de bâtir son équipe, le frère de l’ancien maire de Toronto, le défunt Rob Ford, semble aussi faire beaucoup de promesses, et les experts doutent qu’il sera capable de les tenir. Ses propos sur la réforme de l’éducation sexuelle au secondaire et la libre expression dans les universités ont aussi fait froncer quelques sourcils. De plus, il semblerait que des acteurs aient été payés pour jouer le rôle de partisans de Ford à l’extérieur de l’endroit où se tenait le débat des chefs de lundi.

Ford, qui a récemment congédié la candidate conservatrice Tanya Granic Allen parce qu’elle avait affirmé en 2014 que la réforme de l’éducation sexuelle en Croatie était une « sexualisation radicale des jeunes », a annoncé qu’il ne ferait pas de même avec Andrew Lawton. Malgré tous les messages racistes, misogynes et islamophobes de Lawton dans le passé, Doug Ford reconnaît que « certains de ses commentaires étaient inappropriés », mais pense tout de même qu’« Andrew est un bon candidat ».

Billy Eff est sur internet ici et .