Publicité
australie

La meth était cachée dans des soutiens-gorge : saisie record de drogue en Australie

Trois Hong-Kongais et un Chinois ont été arrêtés pour avoir fait rentrer dans le pays insulaire quelque 720 litres de méthamphétamine dissimulés dans des coussinets de soutiens-gorge et dans du matériel d’art plastique.

par Pierre Longeray
15 Février 2016, 1:05pm

Photo par Dan Himbrechts/EPA

Les trafiquants de drogue ne manquent vraiment pas d'imagination pour transporter leur précieuse marchandise. Alors qu'on apprenait la semaine dernière que des trafiquants napolitains planquaient leurs drogues dans des oeufs en chocolat, la police australienne vient de mettre au jour ce lundi matin un nouveau stratagème.

On a appris ce lundi matin que trois Hong-Kongais et un Chinois ont été arrêtés en Australie pour avoir fait rentrer dans le pays insulaire quelque 720 litres de méthamphétamine dissimulés dans des coussinets de soutiens-gorge et dans du matériel d'art plastique. À la revente, les quatre hommes et le reste de leur réseau auraient pu empocher 1, 26 milliard de dollars australiens — soit plus de 800 millions d'euros.

Photo par Dan Himbrechts/EPA

Mais c'était sans compter sur l'Australian Federal Police (AFP) et la mission OVCHARKA, lancée le 8 novembre 2015. L'ovcharka est l'autre nom que l'on donne au berger du Caucase, un chien connu pour être particulièrement méfiant.

À lire : Ils planquaient la drogue dans des oeufs surprise en chocolat

À la recherche des bidons de colle

Dans un communiqué diffusé ce lundi matin, l'Australian Federal Police explique qu'entre le 23 et le 30 décembre dernier, 570 litres de meth liquide ont été découverts dans du matériel destiné à l'art plastique lors de quatre perquisitions menées dans quatre quartiers de Sydney — à Hurstville, Rockdale, Miranda et Padstow. La drogue était dissimulée dans de petits bidons de colle et des kits de peinture pour les enfants.

Au même moment, le 26 décembre, la police aux frontières australienne (l'ABF) fait une découverte encore plus étonnante en examinant un conteneur en provenance de Hong-Kong. 190 litres de méthamphétamine sont découverts dans des milliers de coussinets de soutiens-gorge. 

Vidéo de l'arrestation des présumés trafiquants de méthamphétamine.

La police décide alors de surveiller de près le conteneur pour voir qui se fait livrer ces étonnants soutiens-gorge rembourrés. Le 14 janvier, la marchandise illégale est livrée dans un entrepôt de Burwood (banlieue ouest de Sydney). Un Hong-Kongais de 33 ans est arrêté sur place.

Deux semaines plus tard, les enquêteurs australiens perquisitionnent deux maisons de Sydney, où la drogue retrouvée dans le matériel d'art plastique aurait été fabriquée. Un ressortissant chinois de 59 ans est arrêté dans la première maison, et dans l'autre un homme et une femme originaires de Hong-Kong sont aussi interpellés.

À lire : Après El Chapo : Les barons de la drogue les plus recherchés dans le monde

La plus grosse saisie de meth en Australie

La saisie annoncée ce lundi serait la plus importante prise de méthamphétamine liquide de l'histoire australienne, d'après le ministre de la justice australien, Michael Keenan, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse.

« Il s'agit d'un coup très dur porté aux gangs criminels qui importent de la méthamphétamine, et cela montre que si vous ciblez le marché australien, nous avons le pouvoir et les ressources pour vous poursuivre en justice, » a renchéri Keenan, qui a précisé que les personnes interpellées risquaient la prison à vie.

Cette opération a notamment été rendue possible grâce à la collaboration entre les polices australienne et chinoise — notamment la Commission chinoise de contrôle des narcotiques.

« Il est bien connu que la Chine est un pays qui fournit de nombreux pays en méthamphétamine, pas seulement l'Australie, » a déclaré lors de cette conférence de presse, Chris Sheehan, le directeur de l'AFP pour l'État de la Nouvelle-Galles du Sud. Travailler avec les autorités chinoises permet à l'Australie de « remonter à la source du trafic » a expliqué Sheehan. 

Regardez notre reportage : Le piège du Shabu — crystal meth et cartels aux Philippines

Épidémie d' « ice » en Australie

L'Australie est l'un des pays du monde où l'on consomme le plus de méthamphétamine, que l'on trouve sous forme de poudre (surnommée « speed »), de cristaux (« ice » ou « crystal »), de liquide ou encore de gélules (à ingérer).

Les Australiens consomment de plus en plus de meth sous forme d' « ice ». Une étude du gouvernement australien réalisée en 2013 montre que 50 pour cent des consommateurs se procurent de la « ice » plutôt que du speed ou des gélules.

Près de 200 000 Australiens consommeraient de la meth selon la National Ice Taskforce, à l'origine d'un rapport sur le phénomène en décembre dernier. Si l'on n'observe pas d'augmentation du nombre total de consommateurs en Australie, la « ice » saisie par la police est de plus en plus pure (19 pour cent en 2004 contre 62 pour cent en 2013), et de plus en plus de consommateurs se retrouvent à l'hôpital ou en prison à cause de la meth.

Suite à la publication du rapport de la National Ice Taskorce, le nouveau Premier ministre australien, Malcolm Turnbull, avait alors lancé un plan de 300 millions de dollars australiens contre le trafic et la consommation de meth dans le pays.

À lire : Des usines nord-coréennes produisent de la crystal meth depuis 15 ans


Suivez Pierre Longeray sur Twitter : @PLongeray

Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR