Fin des spectacles d'orques au Sea World de San Diego

Le dernier spectacle s'est déroulé deux jours après la mort d'un orque nommé Tilikum, lié à la mort de trois humains lors de sa captivité, et personnage principal du documentaire Blackfish.

|
09 Janvier 2017, 12:10pm

C'est une victoire à la Pyrrhus pour les défenseurs des animaux. Le parc aquatique SeaWorld de San Diegoa présenté son dernier spectacle avec des orques ce dimanche. C'est la fin de décennies de performances controversées qui ont fait couler beaucoup d'encre, notamment à cause du traitement que le parc accordait à ces animaux en captivité.

Le PDG et président de SeaWorld, Joel Manby, avait annoncé en novembre 2015 que ce spectacle du parc de San Diego, en Californie, serait remplacé par le Orca Encounter (la rencontre avec les orques), une nouvelle présentation centrée sur la protection des orques. Manby avait également dit que le parc arrêterait immédiatement la reproduction sur place de ces animaux. Sauf que cette décision ne venait pas vraiment de lui : il l'a annoncée immédiatement après que la puissante Commission Côtière de Californie a refusé d'accorder à SeaWorld la permission de continuer la reproduction sur place des orques.

Puis en mars dernier, l'entreprise a annoncé qu'elle arrêterait la reproduction d'orques dans tous ses parcs et cesserait complètement tout spectacle avec ces animaux d'ici 2019.

Si les spectacles d'orques s'arrêtent à San Diego, les fans d'orques pourront encore en voir dans les aquariums. « Vous verrez encore des orques sauter en dehors de l'eau, » a dit au San Diego Union-Tribune l'ancien entraîneur d'orques et vice-président des opérations zoologiques au parc de San Diego, Al Garver. « Nous voulons pouvoir montrer des comportements que les spectateurs verraient dans la nature avec les orques, et leurs capacités de grands prédateurs de la mer. »

Les grandes ampoules LED et les spectacles de lumière vont donc être remplacés par des scénarios moins spectaculaires dans une atmosphère côtière, selon l'Union-Tribune. « Un écran haute définition va diffuser des images d'orques dans la nature, ainsi que rejouer des spectacles d'orques de SeaWorld, réalisés autrefois dans la grande piscine. »

Le dernier show du SeaWorld de San Diego, connu sous le nom de Shamu Show, s'est déroulé exactement deux jours après la mort d'un orque nommé Tilikum, vendredi au SeaWorld d'Orlando. Tilikum, qui était lié à trois décès d'humains au cours de sa captivité, a gagné une notoriété après son apparition dans le documentaire Blackfish (Intitulé « L'Orque tueuse » en France). « RIP Tilikum, » a déclaré l'organisation de défense des animaux PETA sur Twitter. « Mort après trois décennies de malheur. »

Blackfish avait mis la lumière sur le traitement des orques chez SeaWorld. Après sa sortie, les parcs aquatiques ont été la cible de pressions pour la fermeture de ces spectacles, qui se déroulent depuis les années 1960. Mais les défenseurs des animaux restent sceptiques quant aux nouveaux programmes « éducatifs ». Difficile de savoir si ceux-ci vont réellement améliorer la vie des animaux.

« Les entraîneurs ne sont pas en sécurité et les baleines ne sont pas contentes, » a dit Gabriela Cowperthwait, la réalisatrice de Blackfish, à CBS News. « Les animaux continuent de tourner frénétiquement en rond dans des piscines en béton. »


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez VICE News sur Facebook : VICE News