Publicité
Canada

Des distributeurs de seringues pour lutter contre les overdoses

Les autorités sanitaires de la ville d’Ottawa essayent de réduire le nombre d’overdoses avec un distributeur de seringues et de pipes — une première sur le continent nord-américain.

par Rachel Browne
06 Janvier 2017, 2:55pm

Rick Callahan/AP

Les autorités sanitaires de la ville d'Ottawa essayent de réduire le nombre d'overdoses avec un distributeur automatique de seringues et de pipes — une première sur le continent nord-américain.

Ce nouveau dispositif apparaît alors que l'épidémie d'opiacés progresse au Canada vers les villes de l'est du pays. Dans l'Alberta et la Colombie britannique, les overdoses ont déjà atteint des niveaux records, obligeant la Colombie britannique à déclarer une urgence sanitaire.

« Nous observons une augmentation des overdoses à cause des opiacés — à un niveau moindre qu'à Vancouver certes, mais nous savons que la situation peut vite se dégrader, » explique à VICE News Vera Etches, responsable de la santé publique d'Ottawa.

Etches indique que les cinq distributeurs font partie d'un projet pilote qui va compléter les dispositifs déjà en place comme les services de réduction des risques et les échanges de seringues propres, qui sont ouverts jusqu'à 16 heures 30. Il y a aussi un van qui va à la rencontre des drogués entre 17 heures et minuit.

« Les consommateurs de drogue refusent souvent de demander de l'aide en face-à-face. Les distributeurs permettent de venir en aide à ceux qui sont totalement déconnectés de tout service, » détaille Etches. Les distributeurs fourniront aussi des informations pour avoir accès à d'autres services dédiés aux consommateurs de drogue.

Toucher le plus de personnes possible est réellement important, dit-elle, du fait que l'on s'inquiète de l'état de santé des consommateurs de drogue à Ottawa. Par exemple, 13 pour cent des 5 000 habitants de la ville qui se droguent par injection sont atteints du VIH. 70 pour cent d'entre eux ont l'hépatite C.

En revanche, Etches précise que seuls ceux qui sont enregistrés par les autorités sanitaires pourront se servir des distributeurs grâce à des jetons spéciaux. Elle dit que les membres de la communauté « craignaient que d'autres personnes, qui ne consomment pas de drogue, puissent accéder aux seringues et pipes. »

Le département de la santé publique cherche actuellement des fournisseurs pour fabriquer ces distributeurs et pour les fournitures. Les distributeurs seront aussi équipes d'eau potable et de cotons alcoolisés. Une boîte accueillera les seringues usagées. Les distributeurs ne distribueront pas de Narcan, un antidote anti-overdose. Nombre de citoyens s'inquiètent du fait que le Narcan soit difficilement trouvable à Ottawa, malgré les promesses de l'État et de la province.

En 2014, les autorités sanitaires avaient installé des distributeurs dans le Downtown Eastside de Vancouver — où les overdoses atteignent le plus haut niveau du pays. Ces distributeurs fournissaient des pipes propres pour 25 centimes de dollars canadiens afin de réduire la propagation des maladies.

Etches pointe que d'autres pays comme la Nouvelle-Zélande et l'Australie ont eu des résultats positifs après avoir installé des distributeurs de ce type.

D'autres organisations d'Ottawa préparent des propositions pour installer des salles de shoot. Vancouver est la seule ville au Canada à accueillir des salles de shoot homologuées par le gouvernement fédéral, qui compliquait pourtant toute installation de ce type dans d'autres juridictions. Récemment, le gouvernement de Colombie britannique est passé outre pour installer plusieurs « sites de prévention des overdoses » plutôt que d'essayer de répondre aux innombrables protocoles fédéraux à respecter pour ouvrir une salle de shoot.

Le mois dernier, le ministre de la Santé du pays a proposé une nouvelle loi qui pourrait, si elle est adoptée, réformer la Loi réglementant certaines drogues et autres substances afin de faciliter l'ouverture de salles de shoot partout dans le pays.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR

Tagged:
VICE News
Alberta
Ottawa
overdose
narcan
drogue
épidémie
opiacés
colombie-britannique