politique

Le Canada a financé le jet privé d’une famille au coeur de scandales politiques

Le jet est maintenant introuvable, et on n’a pas encore fini de payer la facture.
Photo par JetRequest.com, via Wikimedia Commons

Avis aux spotters d’avion : le gouvernement du Canada est présentement à la recherche d’un jet privé perdu, comment le mentionnait le Washington Post vendredi dernier. Il est blanc, luxueux, appartient à une famille accusée de corruption, et n’est pas fini d’être payé. Il est disparu depuis quelques jours, et un contrat spécial empêche de le localiser.

Les propriétaires du jet, les trois frères de la famille Gupta (Anjay, Atul et Rajesh), sont recherchés par les autorités sud-africaines, qui ont un mandat d’arrestation à leurs noms. Si Exportation et développement Canada (EDC) veut retrouver le jet privé des Gupta, c’est non seulement parce qu’ils craignent que la famille l’utilise pour échapper aux autorités, mais aussi parce que la société d’État leur a prêté l’argent pour l’acheter.

Publicité

Construit par Bombardier et vendu à 52 millions de dollars US, le Global 6000 est conçu pour pouvoir passer d’un continent à l’autre. Celui que recherche le gouvernement a été financé par EDC, à hauteur de 41 millions de dollars US, à la richissime famille Gupta. Si ce nom vous dit quelque chose, c’est parce que cette famille est surtout connue pour ses liens étroits avec l’ancien président de l’Afrique du Sud, Jacob Zuma.

Comme l’a rapporté le Globe and Mail en août dernier, depuis le début des années 2010, les preuves de collusion et de corruption impliquant la famille Gupta et le gouvernement de Jacob Zuma ne cessent de s’accumuler. Le premier grand scandale a eu lieu en 2013, lorsqu’une enquête a révélé que la famille avait utilisé une base militaire sud-africaine comme aéroport privé afin d’accueillir un avion rempli d’invités pour un mariage, enfreignant ainsi les lois d’immigration. Plus récemment, près de 300 000 courriels ont été obtenus par des médias d’Afrique du Sud montrant clairement comment les Gupta s’en sont mis plein les poches en obtenant des contrats d’appels d’offres aux prix gonflés.

Pourtant, en 2014, EDC a accordé un financement de 41 millions de dollars aux Gupta pour l’achat du jet personnalisé, ce qui devait servir à donner un coup de main financier à Bombardier. De son côté, Bombardier affirme avoir consulté une société financière privée qui se disait à l’aise avec la décision malgré les liens politiques des Gupta. Pourtant, à ce moment-là, les preuves de l’implication des Gupta dans des affaires de collusion étaient faciles à trouver.

Publicité

EDC et Bombardier maintiennent tous deux avoir fait preuve de « due diligence » dans leur décision. Apparemment, le jet aurait été en fait vendu à deux entreprises appartenant aux frères Gupta, Oakbay et Westdawn Investments. EDC n’a pas pu expliquer pourquoi une famille dont la fortune est estimée à plusieurs centaines de millions de dollars a pu recevoir un prêt de 41 millions de dollars, expliquant que des clauses de confidentialité les en empêchent. Leur site web affirme par contre que l’EDC ne fera pas affaire avec des gens qui peuvent présenter des « risques juridiques ou de réputation » à l’entreprise, et qu’ils vérifient les antécédents des acheteurs avant chaque transaction afin de s’assurer qu’il n’y a aucun indice de corruption ou de malfaisance.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Les deux entreprises auraient dû mieux faire leurs recherches, car on sait maintenant que les scandales de corruption impliquant la famille sont en partie responsables de l’expulsion de l’ancien président sud-africain Jacob Zuma. De plus, les Gupta n’ont pas payé leur facture depuis octobre dernier et doivent encore plus de la moitié du prix du jet. Personne ne sait où se trouve l’avion, et la famille a rendu privées les données de localisation de l’appareil après qu’EDC a placé une demande formelle de localisation auprès de la cour, à Johannesbourg. Il aurait apparemment été aperçu en Inde, en Russie et à Dubai.

EDC tenterait de retrouver le jet depuis la fin de 2017. En janvier, on apprenait que les frères Gupta étaient au centre d’une conspiration visant à voler près de 20 millions de dollars dans un projet qui devait bénéficier à des fermiers défavorisés en Afrique du Sud.

Billy Eff est sur internet ici et .