concours de miss anneke d'hollander mini miss
Photographes belges

Photos du triste monde des mini-miss à faux-cils

« Ces petites filles sont habituées à réaliser les fantasmes de leur entourage. »
KM
Ghent, BE
Anneke D’Hollander
Antwerp, BE

En feuilletant le live Identiteit de Paul Verhaege, la photographe flamande Anneke D'Hollander est tombée sur la photo d'une petite fille participant à des concours de beauté. Elle s'est soudainement rendue compte qu'elle était en train de regarder une enfant de deux ans qui portait des faux ongles. D’un autre côté, elle a été immédiatement fascinée : on pouvait encore distinguer l'enfant à travers la couche de maquillage. Anneke a donc décidé de faire une série photo qui montre le côté humain de ce genre de compétitions. Et parce qu’un tel concours de mini-Miss est interdit dans notre pays (pardon Darline Devos), elle a passé une semaine avec Mehayle Elliot, une gagnante de huit ans, dans un motel au Texas. Là-bas, les fillettes sont autorisées à participer aux concours dès deux ans, et à partir de quatre ans, elles sont autorisées à défiler en bikini sur le podium.

Publicité

Anneke a contacté la grand-mère de Mehayle via Facebook. Elle était très enthousiaste à propos de l'attention portée à sa petite-fille et l'a reçue à bras ouverts. C'est évidemment les attitudes de Mamy Sharilynne que Mehayle aime le plus copier. Sharilynne a encore un deuxième petite-fille, mais elle serait « trop potelée » et « trop gothique » pour les concours de beauté. C'est pourquoi elle concentre toute son énergie sur Mehayle, qui participe toujours activement aux compétitions. Sharilynne elle-même participe également à des concours de beauté pour personnes âgées.

kind-met-moeder-schoonheidswedstrijd-kinderen-anneke-dhollander

Anneke quant à elle ne s'intéresse pas aux concours de beauté pour adultes. Elle n'a pas regardé Miss Belgique samedi dernier. « Je pense que dans ce cas-là, les femmes choisissent elles-mêmes de participer au concours, mais en ce qui concerne les enfants, eux sont habitués à réaliser les fantasmes de leur entourage. C'est quelque chose de complètement différent », déclare Anneke.

Lors du trajet en voiture qui menait Mehayle et Anneke à l’élection, Mehayle lui a confié qu'elle était très heureuse d'être la plus belle et la meilleure. Mais Anneke a également rencontré des filles qui auraient préféré jouer au football, mais qui n’en n’avaient pas l’autorisation.

schoonheidswedstrijd-kinderen-trofee-pompons-anneke-dhollander

Les familles participantes tirent généralement le diable par queue. Les frais d’inscription sont élevés et comprennent les forfaits, les faux cheveux, les faux ongles, le maquillage et toutes sortes d’accessoires. Les filles peuvent participer par catégorie, mais plus vous optez pour de nombreuses catégories, plus vous devez payer. Et plus vous concourrez dans diverses catégories, plus vous avez de chances de gagner. Ce petit monde n’est pas non plus étranger au copinage. Anneke est d’ailleurs inquiète à ce sujet : « Les filles sont montées les unes contre les autres et finalement, une seule peut gagner. » D’après elle, l'aspect compétitif est bien pire que tout ce maquillage.

Publicité

Découvrez le travail d’Anneke sur son site ou sur son Instagram.

Découvrez d'autres photographes belges mis à l'honneur sur VICE en cliquant ici. Vous êtes vous-même un photographe de talent avec une série percutante ? Envoyez-nous un mail à beinfo@vice.com

VICE Belgique est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.

fake-haar-schoonheidswedstrijd-kinderen-anneke-dhollander
kinderen-spelen-texas-familie-anneke-dhollander
kind-laat-haar-krullen-schoonheidswedstrijd-kinderen-anneke-dhollander
schoonheidswedstrijd-kinderen-make-up-anneke-dhollander
schoonheidswedstrijd-kinderen-lift-anneke-dhollander
kind-huilt-tijdens-schoonheidswedstrijd-anneke-dhollander
miss-universal-royalty-schoonheidswedstrijd-kinderen-anneke-dhollander
smartphones-schoonheidswedstrijd-kinderen-anneke-dhollander
schoonheidswedstrijd-kind-huilt-anneke-dhollander
winnares-miss-universal-royalty-schoonheidswedstrijd-kinderen-anneke-dhollander
kind-op-schommel-anneke-dhollander