Tech by VICE

Ce parc animalier abandonné de Melbourne abrite un immense requin blanc en décomposition

Le squale de quatre mètres est installé dans un réservoir de formaldéhyde et ressemble à s'y méprendre à une œuvre low-cost de Damien Hirst.

par Don Kransky
28 Février 2019, 9:11am

Un ami m'a récemment raconté quelque chose d'assez intrigant autour d'une bière. D'après lui, je pouvais voir un grand requin blanc de quatre mètres flotter dans un réservoir de formaldéhyde dans un parc animalier abandonné, à une heure et demie de route. Il m'a ensuite donné l'adresse.

J'ai mis quelques semaines à me décider à faire le voyage, mais juste avant de partir, une vidéo de quelqu'un qui l'avait vu est apparue dans mon feed. Youtube avait sponsorisé la vidéo en « recommandée » et dès lors, elle avait déjà accumulé des millions de vues en quelques jours à peine. Ce qui, évidemment, a eu des retombées désastreuses pour le requin.

Dans la vidéo, j'ai pu voir que quelqu'un avait soulevé le toit de l'aquarium, permettant ainsi à un idiot d'y balancer une télévision cassée. Et un réseau de fissures était apparu sur le verre, qu'un individu avait visiblement attaqué avec un marteau ou tout autre objet contondant. À des degrés divers, je suppose que tout le monde possède un côté pervers sanguinaire enfoui en lui, mais il semblerait que certains arrivent à mieux se retenir que d’autres. Apparemment, l'immense succès de la vidéo avait fait sortir les imbéciles au grand jour – ainsi que des émanations extrêmement dangereuses de formaldéhyde. Bien au courant et méticuleux, mon ami et moi avons acheté des masques à gaz et des petites collations, et nous sommes partis.

1549852398185-_MG_2686

La première chose sur laquelle nous sommes tombés en arrivant a été le hangar à requins, à deux minutes à pied de la porte d'entrée du parc. Nous avons juste eu à ouvrir une porte coulissante et nous y étions déjà : un immense réservoir sombre, entouré de bordel. Depuis que le tank avait été endommagé, sa solution de formaldéhyde avait viré au vert sombre et il était donc difficile de distinguer le requin. Mais nous avons laissé nos yeux s’ajuster à l'obscurité et sa forme a émergé, profilée par la lumière qui s’écoulait à travers une brèche dans la toiture du hangar. L'animal était immense, étrange et parfaitement en accord avec le son lugubre du vent qui s'engouffrait dans le tank. Une affiche sur le mur indiquait « requin mystérieux ».

Le requin de Melbourne n'a jamais été conçu pour devenir une œuvre d'art. Pris à l'origine dans un filet de pêche en 1998 au large de la côte sud de l'Australie, le grand blanc a été conservé pour être exposé dans un centre d'écotourisme de l'époque victorienne consacré aux phoques à fourrures. Et étant donné que ces animaux à fourrures constituent une part importante du régime alimentaire d'un grand blanc, le rapport entre les deux espèces semble assez évident.

Les choses se sont compliquées au début des années 2000, lorsque le centre s'est engagé à élargir son exposition sous-marine, mais n'a pas donné suite à son accord avec le gouvernement de l'État, laissant le requin et son aquarium sans logement convenable. Son propriétaire de l'époque l'a ensuite temporairement relogé dans un petit parc animalier consacré à la préservation du ver géant de Gippsland. Ok, là le rapport est tout de suite moins évident, on vous l'accorde.

1549852582303-001

Ce qui s’est passé ensuite, c’est que le parc aux vers de terre a été vendu en 2003, avec le requin, qui, rappelons le, devait avoir été relogé « temporairement ». Le propriétaire initial du requin a suggéré qu'il soit offert au musée de Melbourne, mais comme il était désormais la propriété légale de la nouvelle direction du parc ver de terre, sa demande n'a pas abouti.

Quelques années plus tard, le gouvernement a transformé l'autoroute adjacente au parc en une double voie sans sortie, ce qui a engendré le déclin rapide de la maison du requin. Quelques propriétaires et exploitants ont manifesté un enthousiasme variable pour la maintenance du site –ou pour sa paperasserie, ce qui a abouti en 2012 à la fermeture de l'ensemble du site pour une absence de permis d'exposer.

1549852710109-_MG_2706-2

Curieusement, le requin – avec le reste des attractions non vivantes du parc – a été abandonné sur place. Apparemment, l’intérêt des conservateurs du musée de Melbourne s’était entretemps calmé, car le requin oublié avait bien sûr commencé à vieillir dans son aquarium. À moins d’être intimement lié à la scène de l’exploration urbaine de Melbourne, vous n’auriez jamais pu deviner que depuis sept ans, vous pouviez observer une oeuvre low-cost de Damien Hirst enfouie à proximité du quartier central des affaires de Melbourne.

Je suppose que les choses vont bouger d'ici quelques mois, grâce à ce requin auparavant tranquille devenu, à son insu, star d'Internet. Cela dit, étant donné qu'une série de vandales lui infligent des dégâts de plus en plus irréparables quasiment chaque semaines, ce n'est sans doute plus qu'une question de temps avant que ce curieux spécimen ne disparaisse complètement.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.