Publicité
Drogue

Retour sur l'évasion d'El Chapo en motocross à travers un tunnel

L’exploit le plus légendaire du narcotrafiquant aurait été orchestré par sa femme et ses enfants, selon Dámaso López Nuñez, son ancien bras droit qui a témoigné.

par Keegan Hamilton; traduit par Sandra Proutry-Skrzypek
25 Janvier 2019, 8:24am

Le tunnel. Photo : AP Photo/Marco Ugarte

Il entend le grondement sous sa cellule de prison depuis des semaines. C'est tellement bruyant que les autres détenus commencent à se plaindre. Lui commence à s'impatienter.

C'est l'été 2015 et Joaquín « El Chapo » Guzmán, chef du cartel de Sinaloa, est incarcéré à El Altiplano, une prison de sécurité maximale située près de la ville de Toluca. Il ne prévoit pas d’y rester longtemps.

Chapo est arrêté en février 2014 après treize années de cavale. Selon les témoignages rendus mercredi par son ancien bras droit, Dámaso López Nuñez, il commence aussitôt à planifier une évasion audacieuse. Elle implique de creuser un tunnel d’un kilomètre de long depuis une cabane à l’extérieur de la prison jusqu’à la douche de la cellule de Chapo. Seulement il faut du temps, pour creuser un tunnel. « Ça ne se fait pas du jour au lendemain », confirme López.

Cette évasion de 2015 est l’exploit le plus légendaire d'El Chapo. Mais l'histoire complète, à savoir comment le tunnel a été construit, comment le narcotrafiquant s'est échappé, l'énorme pot-de-vin qui aurait été versé et les détails de ce qui s'est passé ensuite, n'ont pas été révélés jusqu'à ce que López, également connu sous le nom d'« El Licenciado », comparaisse au procès d'El Chapo à la Cour de district des États-Unis à Brooklyn. Et pour la première fois, López a affirmé que la femme d'El Chapo, Emma Coronel, aurait joué un rôle clé dans l'évasion, coordonnant le complot avec les fils du trafiquant de drogue. Coronel, qui est restée impassible dans la salle d'audience pendant le témoignage de López, s’est refusée à tout commentaire par l'intermédiaire de son avocat.

« Dámaso López Nuñez décrit de multiples meurtres qui auraient été commis sur ordre du patron et corrobore des témoignages précédents sur son évasion en 2001 d’une autre prison de sécurité maximale »

Alors que le procès d'El Chapo touche à sa fin, López tient des propos accablants. Il décrit de multiples meurtres qui auraient été commis sur ordre du patron et corrobore des témoignages précédents sur son évasion en 2001 d’une autre prison de sécurité maximale – dont López était autrefois directeur adjoint chargé de la sécurité – dans un chariot à linge.

À la barre des témoins, son récit concernant le tunnel, long d'un kilomètre et demi, est de loin le moment le plus captivant. Les procureurs montrent plusieurs lettres qu'El Chapo a écrites à López après sa capture, le 22 février 2017. Des lettres qui montrent qu'El Chapo s'efforce d'empêcher son empire de s'effondrer – et planifie de s'échapper. « Je voulais te dire que, même si rien n'est facile, j'ai de la chance parce que le directeur est très gentil avec moi, écrit le boss du cartel de Sinaloa à López. Il m'a aidé quand j’en avais besoin. »

El Chapo écrit ensuite que sa femme contactera López avec un message important. « Reste sur tes gardes, compadre. Elle t’expliquera. » López rencontre ensuite la femme d'El Chapo. Cette dernière lui demande d'envoyer quelqu'un à Toluca « pour l'aider avec les courses ». López envoie son beau-frère, qui aurait « rencontré et payé des gardes. » Puis Coronel lâché la bombe : El Chapo « songe à prendre de nouveau le risque de s'évader de prison ».

López déclare avoir rencontré Coronel une nouvelle fois en mai ou juin 2014, ainsi que plusieurs des fils d'El Chapo, connus sous le nom de Los Chapitos, qui sont désormais à la tête du cartel de Sinaloa. Ce jour-là, ils discutent de l'acquisition d'un terrain près de la prison et Coronel transmet à López un nouveau message d'El Chapo : il doit se procurer des armes et une camionnette blindée à utiliser lors de l'évasion. Ils conspirent également pour introduire clandestinement une montre intelligente dans la prison, qui sera utilisée pour fournir les coordonnées GPS de la cellule d'El Chapo de sorte à relier le tunnel à la propriété adjacente.

En juillet 2015, tout est en place. El Chapo prévoit de passer à l’action un week-end, quand il y aura moins de personnel à la prison. Une vidéo de sa cellule le jour de l'évasion le montre planqué derrière un petit mur qui sépare son lit de sa douche. Puis il disparaît.

À l’époque, on rapporte qu'El Chapo a traversé le tunnel – qui était équipé d'un système d'éclairage et de ventilation – à bord d’une moto montée sur un rail, mais López fournit plus de détails. Il explique que le frère de Coronel conduit la moto, qui est tractée par un système de poulie. Une fois qu'El Chapo sort du tunnel, un 4x4 l'attend pour l'emmener dans un entrepôt que le cartel a acquis spécialement pour l'occasion. Le fugitif embarque ensuite dans un petit avion piloté par un ami de confiance et part en direction de la ville de San Juan del Rio, dans l'État voisin de Querétaro. De là, il regagne sa ville natale, La Tuna, dans les montagnes du Sinaloa.

López raconte qu'une semaine après son évasion, il rend visite à El Chapo, qui se repose dans une maison somptueuse au sommet d'une montagne qui surplombe La Tuna et la vallée environnante. Le domaine s'appelle El Cielo (« Le ciel »). Le cofondateur du cartel de Sinaloa, Ismael « El Mayo » Zambada, est présent à la réunion, aux côtés des fils de Chapo et d'autres membres clés du cartel. « Nous étions tous très heureux de revoir notre compadre », se souvient López.

Mais le répit est de courte durée. Chapo est de nouveau capturé en janvier 2016 après une fusillade avec des militaires mexicains dans la ville de Los Mochis. Il est immédiatement renvoyé à la prison d'où il est venu. Par l’intermédiaire de sa femme, El Chapo transmet un nouveau message à López, lui assurant qu'il « fera un énorme effort pour s'échapper à nouveau ».

Pour faciliter cette dernière tentative d'évasion, le cartel verse un pot-de-vin de 2 millions de dollars au chef du système pénitentiaire mexicain. Mais ce nouveau projet d’évasion ne verra jamais le jour. El Chapo est transféré dans une autre prison, à Ciudad Juarez, de l'autre côté de la frontière avec El Paso, au Texas, où il sera détenu jusqu'à son extradition aux États-Unis en janvier 2017.

Lors du contre-interrogatoire, López reconnaît qu'il n'était pas au courant de tous les détails du nouveau plan d'évasion. Il a aidé au niveau de la planification et de la logistique, mais n'a pas participé à l'excavation du tunnel. « Je n'ai jamais rien su, pas même au sujet d’une quelconque motte de terre qui aurait été enlevée là-bas, dit López. Ses fils s’en sont occupés. »

L’avocat de Chapo, Eduardo Balarezo, demande pourquoi ils n’ont pas simplement essayé de répéter l’évasion en chariot à linge de 2001. Il évoque le tunnel, la moto, l’avion, puis s’adresse à López : « C’est assez spectaculaire, non ? »

Et López de répondre : « C’est très réel. »

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.