Les jeunes footballeurs de Molenbeek

FYI.

This story is over 5 years old.

Photo

Les jeunes footballeurs de Molenbeek

Derrière l'image écornée de la commune belge, il y a toujours du sport. VICE Sports est allé aux bords des terrains de foot de Molenbeek. Portfolio.
4.5.16

Derrière le flot incessant de reportages et d'analyses sur les dérives de Molenbeek-Saint-Jean, les clichés naissent et se font de plus en plus tenaces. D'accord, certains des auteurs des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis vivaient dans cette commune de l'agglomération de Bruxelles. Mais derrière cette image négative, et tous les fantasmes qui en découlent, il y a de la vie et du sport à Molenbeek. Tout autant de gamins, de différentes nationalités, qui font de la boxe, jouent au football, aussi bien sur un rectangle vert, que sur le bitume ou le parquet d'un gymnase.

Publicité

VICE est allé faire un tour à Molenbeek à la rencontre de jeunes footballeurs. Les trois premiers clichés rendent compte d'un tournoi de futsal organisé par « La J », une maison de quartier, réunissant tous les kids des maisons de quartiers de la commune. L'objectif était de collecter des fonds pour un voyage mais le but premier était bel et bien de réunir tous les jeunes, peu importe leur nationalité, leur religion.

On est ensuite allé au stade du Slippelberg, là où le coach Hicham, bénévole, entraîne les gamins de l'académie de la Jeunesse Molenbeek. Deux fois par semaine, les U15 viennent donc taper le ballon, laissant les nationalités et les religions aux vestiaires.

Le tournoi de futsal organisé par « La J » visant à rassembler tous les jeunes de Molenbeek.

L'allure d'un gardien de handball.

Les entraînements des U15 du FC Jeunesse Molenbeek ont lieu le mercredi et le vendredi.

Mickaël, un jeune du FC Jeunesse Molenbeek.

Petit jeu de balle au stade du Sippelberg.

Les U15 évoluent en quatrième division provinciale.

Par le passé, plusieurs jeunes ont été repérés par des grands clubs belges et étrangers.

Le stade Sippelberg.

Séance de penalties.

Séance de coups francs.

Hicham est psychothérapeute et entraîne les kids bénévolement.