FYI.

This story is over 5 years old.

Apple lance sa propre armée de drones

Apple a décidé d’apporter sa contribution à l’encombrement des cieux en utilisant une flotte de drones cartographes.
5.12.16

Amazon s'est doté d'une flotte de drones afin de nous livrer des colis à domicile en utilisant le moins d'intermédiaires humains possible. Projet Wing de Google entend bien concurrencer Amazon dans cette tâche, tandis que les drones de Facebook ont pour mission de faciliter l'accès à Internet dans le monde entier. Enfin, les drones de Microsoft luttent contre le virus Zika.

Le monde de la tech représente de plus en plus à un immense jeu de rôles où chaque faction, incarnée par une multinationale, disposerait de drones comme ressource de base. En outre, Apple a décidé de suivre le mouvement général, et d'apporter sa contribution à l'encombrement des cieux par l'intermédiaire d'une armée de drones cartographes.

Selon des sources de Bloomberg, Apple compte utiliser une flotte de drones afin d'améliorer son service Maps, qui pour l'heure est encore très loin de faire de l'ombre à Google Maps. Elle sera utilisée pour mettre à jour les informations cartographiques plus rapidement et plus précisément que n'y parviennent les méthodes actuelles, qui impliquent de faire circuler des voitures équipées de caméras.

Selon un document de la Federal Aviation Authority (FAA) consulté par Motherboard, Apple aurait effectivement demandé une autorisation de vol pour ses drones le 21 septembre 2015, pour des applications commerciales. La FAA l'a accordée en mars 2016, permettant à Apple « d'exploiter un système d'aéronefs sans pilote (UAS) pour collecter des données filmiques et photographiques. » Les autorisations de vol à but commercial de la FAA – connues sous le nom de 333 – n'existent plus, et ont été remplacées par la règle 107. Même s'il est daté, ce document nous donne de précieuses informations sur les projets d'Apple.

Bloomberg rapporte également qu'Apple aurait débauché un employé d'Amazon Prime Air pour ce projet, ce qui n'a probablement pas été très bien reçu dans le petit monde de Jeff Bezos. Cette initiative illustre plutôt bien la compétition féroce que se livrent actuellement les géants de la tech : dans la guerre des drones, tous les coups sont permis. Selon ces mêmes ources, Apple utilisera les drones pour cartographier les panneaux de signalisation, les déviations, et les zones de construction. Les données seraient ensuite renvoyées au QG d'Apple où elles seront analysées, classées, et mises à disposition dans l'application Maps d'Apple, disponible par défaut sur iPhone.