Sports

Les hooligans de Göteborg fêtent leurs 20 ans avec un "best of" de leurs méfaits

Les Wisemen de l'IFK Göteborg affrontent depuis 1996 les hooligans des clubs adverses. Vingt années et son lot de tragédies.
30.12.16

Le groupuscule hooligan des Wisemen du club suédois de l'IFK Göteborg fête ses jours-ci ses vingt ans d'existence. Histoire de marquer le coup, il a publié sur YouTube un "best of" de ses fights entre 1996 et 2016.

Les Wisemen ont été fondés au milieu des années 1990 en réaction aux hooligans des trois grands clubs de Stockholm (Djurgården, AIK et Hammarby). Ces derniers dominaient la scène hools depuis les années 1980 et laissaient Göteborg en ruines après chaque passage dans la ville. Pour faire face à cela, certains supporters de Göteborg se sont mobilisés et ont créé leur propre petite armée de casseurs.

Cela a rapidement dégénéré : le 27 août 2001, les Wisemen attaquaient un petit groupe de fans visiteurs d'Hammarby à coups de barres métalliques sur le chemin du stade Ullevi. L'enquête sur cet incident a conduit à "la plus grande radioscopie sur la culture hooligan suédoise de tous les temps" comme l'a baptisé à l'époque le Göteborgs-Posten.

Les Wisemen ont surtout connu un regain de notoriété lors d'un tragique événement : le 29 juillet 2002, l'un de leurs membres, Tony Deogan, est devenu la première victime suédoise de violences en marge d'un événement sportif. Lors d'une fight organisée entre les Wisemen et les Firman Boys de l'AIK dans un parc de Stockholm, Deogan fut grièvement blessé. Il succombera à ses blessures quelques jours plus tard. Bizarrement, on ne trouve aucune trace de cet événement dans le "best of" des Wisemen.