FYI.

This story is over 5 years old.

Sports

Michel Platini déclare forfait pour la FIFA

C'est terminé pour le patron de l'UEFA qui retire sa candidature pour le poste de président de la Fédération internationale.
8.1.16

Dans une longue interview publiée dans le journal L'Equipe, Michel Platini annonce qu'il retire sa candidature au poste de président de la FIFA : « Je ne me présenterai pas à la présidence de la Fifa. Je retire ma candidature. Je ne peux plus, je n'ai plus le temps ni les moyens d'aller voir les électeurs, de rencontrer les gens, de me battre avec les autres. En me retirant, je fais le choix de me consacrer à ma défense ». En effet, la date de l'élection, prévue le 26 février, ne lui laissait que trop peu de temps.

Publicité

C'est la fin d'un rêve pour Platoche qui pensait pouvoir succéder au presque octogénaire Sepp Blatter à la tête de l'instance dirigeante du football mondial, engluée dans un vaste scandale de corruption depuis la fin du mois de mai. De successeur idéal aux idées novatrices, l'ancien numéro 10 des Verts est devenu coupable idéal. En cause, un versement d'1, 8 million d'euros en 2011 pour une mission de conseil effectuée des années auparavant et achevée en 2002. Un simple dû basé sur un contrat oral pour Michel Platini, mais une mission suspecte pour la commission d'éthique de la FIFA qui le suspend 90 jours.

Dès lors, dans le sillage d'un Blatter rattrapé par son passé, les mauvaises nouvelles s'enchaînent pour Platini : mi-décembre, le Tribunal arbitral du sport refuse de lever sa suspension provisoire et, pis encore, la commission d'éthique de la FIFA le sanctionne, quelques jours plus tard, de huit ans d'interdiction de pratiquer une activité liée au football pour « gestion déloyale » et « conflit d'intérêts ». Tout ça à six mois de l'Euro 2016, chez lui et pour lequel il a tant oeuvré. Blatter écope de la même suspension et ne tombera donc pas seul. Platini s'en explique, amer : « Tout est parti de Blatter, qui voulait ma peau, qui ne voulait pas que j'aille à la Fifa. Il disait souvent que je serais son dernier scalp, mais il est tombé en même temps que moi. »

Après le retrait de Platini, il ne reste que cinq candidats à la présidence de la FIFA : Jérôme Champagne, consultant en football international et ancien membre de la FIFA, Gianni Infantino, secrétaire général de l'UEFA, le Sud-Africain Tokyo Sexwale, le prince Ali de Jordanie et le cheikh Salman Bin Ebrahim al-Khalifa , président de la Confédération asiatique de football. C'est en tout cas bel et bien terminé pour Platini qui va maintenant faire "campagne" sur le terrain juridique, tout en espérant laver son image et avoir le droit de participer à l'Euro 2016. De notre côté, on espère vraiment que la pelote de laine va être déroulée.