FYI.

This story is over 5 years old.

Vice Blog

On projette Le recouvreur de dettes en avant-première dimanche soir

Le recouvreur de dettes suit le quotidien d’un ancien homme de main de la mafia de Liverpool qui opère aujourd’hui aux frontières de la légalité.
01 août 2013, 3:04pm

Les filles du Batofar nous ont proposé de projeter des documentaires en plein air dans le cadre de leurs Ciné-Session, qui se passent tous les soirs du 1er au 15 août. On a dit OK et on a traduit vite fait trois productions récentes, qui ont toutes quelque chose à voir avec la rédemption et le salut. Vous avez déjà pu voir Space Barbie et la tournée des Teenage Exorcists en Ukraine sur le site, mais on diffusera aussi en avant-première Le Recouvreur de dettes.

Ce documentaire produit par VICE UK suit le quotidien d’un ancien homme de main de la mafia de Liverpool qui opère aujourd’hui aux frontières de la légalité.

C’est ce dimanche 4 août à partir de 22 heures, c’est gratuit et ça va défoncer. On se voit là-bas.

PS. : Ci-dessous une longue description du Recouvreur de dettes, si vous aimez lire ce que vous allez regarder.

VICE présente

RULE BRITANNIA - LE RECOUVREUR DE DETTES

Il y a une dizaine d’années, Shaun Smith était un homme de main du Milieu, en guerre contre un gang rival dans une ville qui abrite l’un des plus grands cartels de drogue de Grande-Bretagne : Liverpool. À l’époque, il a importé les méthodes de guérilla urbaine dans la pègre britannique, mis au point des tortures et foutu le feu à ses ennemis avec du napalm fait maison.

Aujourd’hui, après cinq ans derrière les barreaux pour attaques à main armée, Shaun essaie d’adapter ses méthodes de travail à un cadre légal, et est devenu recouvreur de dettes – l’un des nombreux métiers du marché noir britannique, dont les revenus représenteraient plus de 150 milliards de livres chaque année. VICE a suivi Shaun Smith dans les environs de Warrington, pendant qu’il rencontrait les créanciers des entreprises locales avec son équipe, qui mélange intervention légale et méthodes crapuleuses d’intimidation, de menace et de violence propres à la pègre.

Ce reportage, porté par le journaliste d’investigation reconnu Graham Johnson offre non seulement une plongée d’une intensité rare dans le quotidien de l’un des criminels les plus notoirement violents de Grande-Bretagne, mais aussi le fascinant portrait d’un personnage complexe. Smith veut apaiser son esprit et aspire à la légitimité, pourtant, sa mentalité et sa vie quotidienne sont profondément marquées par son passé criminel. Les épisodes d’enfermement dans des coffres de voiture et son statut de témoin de viols commis sur des mauvais payeurs (qui en ont poussé certains au suicide) surgissent fréquemment dans sa conversation.

L’équipe de VICE a passé des mois à filmer Smith dans son club de muscu, à Warrington : c’est là qu’il gère ses affaires avec son groupe de boxers-hommes de main, avant de les accompagner sur le terrain.

Le club de muscu fait office de salle polyvalente où les membres « s’assoient pour boire le thé et jacasser comme des mamies ». C’est là qu’on a rencontré Nat, boxeur, protégé de Shaun, qui a subi un viol dans sa jeunesse. Un traumatisme qui, dit-il, l’a poussé à se mutiler sévèrement et à consommer de la drogue, une fois adulte.

Mais dans la salle, on trouve aussi un sens de la famille quasi-mafieux : loyauté, traîtrises et violence la rythment au quotidien. Smith veille sur toi mais tu le trahis à tes risques et périls. Deux types qui dealaient des stéroïdes sous son nez ont appris à leurs frais qu’un seul faux pas se payait au prix fort, physiquement et financièrement.