Du bitcoin au shitcoin : une introduction aux cryptomonnaies

Un rapide tour des quatre cryptomonnaies les plus populaires sur le marché.
Sandra  Proutry-Skrzypek
Paris, FR
29.4.21
Bitcoin
Photo : Alexander Blinov/Alamy Stock Photo 

Aujourd’hui, tout le monde ou presque a entendu parler du miracle des cryptomonnaies et de ce type qui, il y a huit ans, a acheté des bitcoins pour commander de la weed sur le dark web, les a oubliés, puis s’est enrichi au point de posséder maintenant deux Lamborghini et un de ces appartements sans âme à la Patrick Bateman dans American Psycho.

Le bitcoin ayant passé la barre des 40 000 dollars par unité en cette année 2021, vous vous demandez peut-être comment tirer profit, vous aussi, du boom des cryptomonnaies. Mais avant de vous ruer sur un « shitcoin » juste parce que vous aimez son logo, réfléchissez un peu : il existe plus de 4 000 cryptomonnaies, et toutes sont différentes les unes des autres.

Publicité

Certaines ont une utilité dans la vie quotidienne, comme pour servir de « barrière » contre l'inflation ou pour transférer de grosses sommes d'argent. D'autres sont extrêmement spéculatives ou ne sont en fait que des mèmes. Voici donc une introduction à quatre des principales cryptomonnaies du marché. Et, précisément parce qu'il ne s'agit que d'une introduction, avant même de songer à investir, il est important que vous fassiez vos propres recherches : renseignez-vous sur chaque monnaie, essayez de vous familiariser avec les aspects plus techniques, et ne vous lancez pas à corps perdu simplement parce qu'un prétendu gourou de Twitter vous a dit de le faire.

J'ai hâte d'avoir de vos nouvelles dans un mois, lorsque vous aurez la migraine à force d'essayer de comprendre en détail le fonctionnement de la blockchain. Mais pour l'instant, voici les différentes monnaies.

Bitcoin

Qu'est-ce que c'est ? Le bitcoin est une forme de monnaie numérique et décentralisée, ce qui signifie qu’il n'est pas contrôlé par une banque centrale ou une autorité. À la place, il fonctionne grâce à des milliers d'ordinateurs à travers le monde. Lancée en 2008, la toute première cryptomonnaie au monde a été présentée comme un système financier alternatif au lendemain de la crise économique.

À quoi ça sert ? La principale fonction du bitcoin est d'envoyer de l'argent partout dans le monde sans passer par une banque ou un tiers. En fait, des transactions importantes qui prendraient habituellement plusieurs jours peuvent être effectuées en moins de temps qu'il n'en faut pour réchauffer une pizza au micro-ondes.

Alors que les gouvernements continuent d'imprimer de l'argent liquide pour maintenir leur économie à flot, les partisans du bitcoin affirment que la disponibilité limitée de cette monnaie en fait une protection contre l'inflation. Par rapport à l'argent ordinaire, il n'y a, et il n'y aura jamais, que 21 millions de bitcoins en circulation. En théorie, le fait d'avoir moins de monnaie en circulation signifie qu’elle aura plus de valeur, d'où le surnom d' « or numérique » donné au bitcoin. 

Ethereum

Qu'est-ce que c'est ? L’ether, ou ETH, est la deuxième plus grande cryptomonnaie en termes de capitalisation boursière derrière le bitcoin. Comme son grand frère, cette monnaie permet aux utilisateurs de transférer de l'argent numérique et peut être utilisée pour stocker de la richesse.

Quelle est la différence ? Parlons des blockchains. Il s'agit de bases de données sophistiquées et décentralisées qui stockent les transactions de façon immuable, ce qui veut dire qu'elles ne peuvent pas être modifiées. Ethereum est une plateforme logicielle basée sur la technologie blockchain, et l’ether est sa monnaie.

Publicité

À quoi ça sert ? Ethereum est programmable, ce qui signifie que vous pouvez créer des applications dans son écosystème. Imaginez que c’est comme les fondations d'une maison : une fois que vous avez renforcé le sol, vous pouvez construire toutes sortes de structures par-dessus.

Actuellement, des centaines d'applications sont disponibles sur le réseau Ethereum. Aussi appelées « dapps », ou applications décentralisées, elles comprennent des marketplaces dédiés à l'achat et la vente d’oeuvres numériques, ou NFT, des solutions de stockage en cloud et des services de streaming musical. Par rapport aux applications iPhone et Android, le fonctionnement des dapps est totalement transparent car leurs données sont stockées sur la blockchain, qui est accessible à tous.

L’ether, la cryptomonnaie, contribue à alimenter le fonctionnement du réseau Ethereum.

Dogecoin

Qu'est-ce que c'est ? Vous voyez le mème dit du chien Shiba Inu ? C'est de là que le dogecoin tire son nom.

À quoi ça sert ? Contrairement aux autres cryptomonnaies, le dogecoin a commencé explicitement comme une blague. L'entrepreneur australien Jackson Palmer a lancé la monnaie en 2013, comme parodie du bitcoin.

Depuis, il a eu plusieurs vocations : il a été utilisé comme service de pourboire (depuis supprimé) sur Reddit, mais il est surtout connu sous le nom de « mèmecoin » car il a moins de valeur intrinsèque que l'ether ou le bitcoin.

Publicité

Malgré cela, ou peut-être à cause de cela, Elon Musk adore stimuler la popularité de la monnaie ; son prix a bondi de plus de 47 % après qu'il en a fait la promotion sur sa page Twitter en février de cette année. La monnaie est également populaire auprès des utilisateurs de TikTok : les volumes d'échange ont augmenté de 683 % en juillet 2020 après que les utilisateurs de l'application se sont mobilisés pour faire grimper le cours de la monnaie. Il s'avère que Snoop Dogg est également un fan.

ADA

Qu'est-ce que c'est ? ADA est la crypto-monnaie d'une blockchain appelée Cardano.

À quoi ça sert ? Si vous demandez aux utilisateurs de Cardano, il vous diront que ça sert à absolument tout. Bien sûr, la réalité est un peu différente. Qualifiée de « blockchain de troisième génération » par son fondateur Charles Hoskins, Cardano est réputée pour être plus sophistiquée que ses concurrents.

Comme Ethereum, Cardano est programmable. La différence, c'est que Cardano a quelques longueurs de retard et qu'il y a actuellement très peu d'applications disponibles sur sa blockchain. Pour certains, c'est un point positif : il y a de la place pour se développer et tirer parti des erreurs que d'autres blockchains ont pu commettre.

ADA, la cryptomonnaie qui fait fonctionner le réseau Cardano, est aussi beaucoup moins chère que l’ether. Plus tôt cette année, Gene Simmons, le leader de KISS, a annoncé qu'il en avait acheté pour 300 000 dollars, ce qui n'est pas rien.

Les shitcoins et tout le reste

Il existe littéralement des milliers de monnaies sur le marché. Certaines ont une utilité : le Binance Coin, quatrième cryptomonnaie la plus populaire au moment de la rédaction de cet article, est utilisé pour acheter d'autres cryptomonnaies sur la plateforme de trading Binance, tandis que le Tether, une autre monnaie populaire, réplique la valeur du dollar américain.

Et puis il y a les « shitcoins ». Ils se caractérisent par des hausses de prix à court terme et des chutes brutales. Ces monnaies n'ont généralement aucune utilité réelle, si ce n'est de rendre certaines personnes extrêmement riches. Elles tirent souvent leur nom d'objets, d'aliments ou d'animaux à consonance mièvre afin d'attirer les investisseurs peu méfiants, et on les trouve un peu partout sur les groupes Telegram « pump and dump » qui promettent de « vous emmener sur la lune [emoji fusée] !!!! ».

Investir dans les cryptomonnaies, c'est comme investir dans les actions, mais en beaucoup plus stressant. Avant de vous lancer, faites vos recherches et n'investissez pas ce que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre. 

Rendez-vous dans quelques années, quand vous serez soit millionnaire, soit fauché.

VICE France est sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur
Instagram et Facebook.