Quantcast
Pigeons de combat

La semaine dernière, la commune du Touquet s'est vue envahir de pigeons et d'éleveurs venus assister au Congrès National de la Colombophilie.

Toutes les photos sont de Simon Lefebvre

Entre le 6 et le 8 février, la commune du Touquet-Paris-Plage s'est vue envahir de pigeons et d'éleveurs venus assister au Congrès National de la Colombophilie. Pratiquée dans le monde entier, la colombophilie – qui consiste à élever et faire concourir des pigeons voyageurs – est particulièrement prisée en Europe et possède même son siège officiel à Bruxelles. Rien qu'en France, on dénombre 15 000 colombophiles répartis dans 750 associations. Le territoire français est découpé en 21 régions qui ont chacune leur propre conseil d'administration. Toutes ces régions et associations sont sous l'égide de la Fédération Colombophile Française, qui organise des courses de pigeons voyageurs et décerne le trophée du meilleur colombophile depuis 1999.

Malgré ces constatations, de nombreuses questions restaient en suspens. Le monde de la colombophilie restait quelque chose d'intrigant mais désespérément porteur de trop d'interrogations. Ne pouvant plus supporter de vivre avec cette incommensurable envie de tout savoir sur les pigeons voyageurs, j'ai décidé de me rendre au Congrès National de la Colombophilie, accompagnée d'un photographe.

Palais des Congrès du Touquet. 12h. Le parking est déjà complètement plein alors que les festivités ne font que commencer. Devant l'entrée, un camion de pompiers prend en charge une petite grand-mère qui n'a pas dû supporter la vue de tous ces pigeons réunis dans un seul lieu. Des réminiscences des Oiseaux nous viennent à l'esprit, et c'est avec un léger sentiment de peur que nous franchissons le seuil du Palais des Congrès.

Une fois à l'intérieur, nous sommes accueillis par une foule compacte plutôt joviale. Le congrès a pris ses quartiers dans quatre pièces du Palais des Congrès. Une cinquantaine de stands sont présents et ont pour l'occasion sorti leurs plus belles photos de pigeons. Des vendeurs de graines, de pigeons, de chronomètres, de vitamines mais aussi le magazine Pigeon Rit (« Magazine International Pour le Colombophile ») ont tous fait le déplacement.

Un des vendeurs de pigeons

Pourtant, le stand le plus couru reste celui du champagne, qui propose des dégustations gratuites et ne désemplit pas de colombophiles dont les joues rosissent à mesure des verres descendus. Aux stands de vente de pigeons, les acheteurs n'hésitent pas à triturer les volatiles dans tous les sens, à souffler sur leurs plumes et à les mesurer pour être sûrs de leur choix.

Les pigeons à vendre ne sont destinés qu'à copuler avec des femelles – ils ne participeront à aucun concours. Et pour cause, le pigeon est un animal très fidèle et il reviendra toute sa vie chez son propriétaire – il lui sera donc impossible de participer aux courses de son nouveau maître.

Un colombophile mesure la taille de l'aile d'un pigeon avant de l'acheter

Après m'être entretenu avec plusieurs colombophiles, j'ai appris que le pigeon n'effectuait en fait que des retours vers son pigeonnier. Pour effectuer un aller, il faut tout d'abord conduire son pigeon vers le lieu désiré. Ensuite, l'oiseau retrouvera son chemin jusqu'à son pigeonnier grâce à son sens inné de l'orientation. Si l'on veut donc vraiment communiquer par pigeon voyageur, il faut s'échanger des pigeons et ensuite aller les rechercher.

Quand mes interlocuteurs ont vu un sentiment de déception apparaître sur mon visage, ils ont tout de suite coupé court à mes rêves de messagerie pigeonne interposée : « De toute façon, pour communiquer il y a les SMS, plus personne n'envoie des messages par pigeon. » De la même manière, le pigeon voyageur a été démis de ses fonctions militaires après la Seconde guerre mondiale, progressivement remplacé par les transmissions hertziennes.

Dans une grande pièce recouverte de grandes bâches en plastique, environ 200 pigeons sont présentés sous leur meilleur jour dans des petites cages. Chacun d'eux a été noté selon les critères officiels de notation pour pigeons – qui étudient leur taille, leur poids ou encore leur aspect général. Fait assez étonnant, cette hyper-concentration de pigeons au mètre carré ne dégageait aucune mauvaise odeur. Contrairement aux pigeons parisiens, les oiseaux du Congrès étaient d'une propreté impeccable.

Direction ensuite la salle du fond qui ressemble vaguement à un dancing américain des années 1980. Deux chauffeurs de salle se livrent à un show endiablé pour faire monter les enchères pendant la vente des pigeons alors qu'un démonstrateur se démène pour donner envie d'acheter. Malheureusement, il est déjà 13h30 et la plupart des visiteurs sont partis au banquet dévorer leur bœuf bourguignon. Les prix ne dépassent pas les 150€ même pour les pigeons issus de « bonnes familles ». Le dernier pigeon est même donné gratuitement – ce qui est plutôt triste, quand on sait qu'un pigeon s'est vendu 400 000 $ il y a deux ans.

Nicolas et Francis, deux colombophiles passionnés venus de Limoges

Dans le petit groupe des puristes, je fais la connaissance de Nicolas Andrieu qui s'occupe de l'instruction à la Fédération Française. Ce professeur limougeaud de 35 ans pratique la colombophilie depuis 25 ans. C'est son père, également colombophile, qui lui a fait découvrir ce monde à part. Aujourd'hui, Nicolas possède 200 pigeons, qui portent tous un numéro qu'il connaît par cœur et arrive même à les identifier lorsqu'ils volent. Chaque matin et chaque soir, il lâche ses 200 pigeons pendant 30 minutes pour un tour d'échauffement avant de siffler pour que ses protégés rentrent au bercail.

Des concours ont lieu tous les week-ends, d'avril jusqu'à fin août. Pendant cette période, Nicolas a un programme d'entraînement bien précis. Le début de la semaine est consacré au renforcement musculaire, et le jeudi est consacré au repos. Le vendredi, il masse ses champions, leur prépare des tisanes et leur fait prendre des bains de menthe. Je plaisante en lui disant que c'est un peu comme chez les athlètes, ce à quoi il m'a immédiatement répondu : « Non, ce sont des athlètes ». Et comme chez les athlètes, des contrôles anti-dopage ont lieu car certains colombophiles dopent leurs pigeons. La question du dopage et du vol de pigeon reste d'ailleurs un sujet assez tabou.

L'un des 200 pigeons notés pendant le Congrès

Nicolas confie ensuite ses pigeons au club colombophile auquel il appartient, où un convoyeur va conduire le van de l'association rempli de pigeons jusqu'au lieu du départ de la course. En une journée, un pigeon peut parcourir jusqu'à 1000km à 100km/h . Ils sont donc lâchés et les propriétaires attendent patiemment chez eux le retour de leurs volatiles. Quand je demande à Nicolas si ce n'est pas un peu stressant, il me regarde péniblement : « Je ne dors jamais le vendredi soir, c'est nuit blanche parce que je suis stressé. » Pour lui, la colombophilie « est une drogue. Je ne peux plus m'arrêter. » À la fin de notre discussion, Nicolas nous a invité à rejoindre le club des pigeons voyageurs de Limoges.

Pour motiver les champions avant les courses, les colombophiles ont développé des techniques assez étonnantes. Par exemple, chaque pigeon ayant sa cage attitrée, il suffit d'en placer un autre dans la cage de celui qui va au concours pour que ce dernier soit plus pressé de rentrer pour récupérer son dû, et donc vole plus vite pendant l'épreuve. C'est le même principe pour la technique de la jalousie, sauf que l'on place la femelle attitrée du pigeon avec un autre mâle. Cependant, Nicolas nous a expliqué que ça devenait plus compliqué pour les pigeons homosexuels – nous apprenant en même temps le fait qu'ils existent.

Les meilleurs jeunes colombophiles 2015 pendant la remise des prix

Enfin, l'heure de la remise des prix du meilleur jeune colombophile est arrivée. Nous avons pris place dans un auditorium rempli par une foule essentiellement masculine. Sur la scène, les dirigeants de la Fédération Colombophile Française se sont installés derrière leur micro. Sur le mur du fond est projeté un très beau montage nous souhaitant une bonne année colombophile à tous avec des gifs de pigeons. Le président des colombophiles annonce une minute de silence pour les colombophiles décédés cette année.

Les meilleurs jeunes colombophiles sont récompensés avec des coupes et des lots comprenant des sac à dos estampillés Fédération Colombophile, des constateurs, ou encore des porte-clés. Sont honorés ensuite les participants du tour de France colombophile 2014 qui reçoivent un très beau T-shirt jaune. L'Assemblée Générale commence ensuite, et un colombophile pousse un coup de gueule contre le problème des doublons des bagues chez les pigeons. Nous prenons conscience que ce qui va suivre nous dépasse et quittons l'auditorium.

Deux jeunes colombophiles classés dans les neuf premiers

En bref, au Congrès National de la Colombophilie, nous avons pu rencontrer des gens passionnés et qui étaient plus qu'heureux de présenter à des novices cette drogue qu'est la colombophilie. À la fin de la journée, nous étions définitivement acceptés au sein de la grande famille des colombophiles. En quittant le Palais des Congrès du Touquet, c'est le cœur lourd que je me suis promise d'acquérir mon premier pigeon dès la semaine prochaine. Désormais, je ressens de la peine pour ces pauvres pigeons parisiens qui eux, n'ont pas eu la chance de naître pigeons voyageurs.

Vous pouvez retrouver toutes les infos sur la colombophilie sur le site de la Fédération Française. Et pour rejoindre Nicolas dans son club, rendez-vous à cette adresse.

Retrouvez Simon sur Facebook.