Publicité
Crime

Gay pride à Moscou : des images de militants attaqués et arrêtés

Ce samedi, la marche annuelle était interdite par les autorités russes. Certains militants sont tout de même descendus dans la rue pour manifester, faisant face à des individus hostiles.

par Gillian Mohney
01 Juin 2015, 7:20am

Photos via LiveJournal/Philipp Kireev

Plusieurs militants LGBT ont été battus et arrêtés alors qu'ils tentaient de manifester à Moscou, ce samedi.

Des photos de la scène montrent des manifestants, brandissant des pancartes ou des drapeaux, être attaqués par une foule en colère dans la capitale russe. Certaines images semblent montrer un homme qui se prend un coup dans le visage puis qui est escorté, menottes aux mains, par des policiers.

Cette arrestation a eu lieu pendant la 10ème parade de la Gay Pride de Moscou. L'événement a été interdit chaque année depuis sa naissance. Lors des éditions précédentes, la police avait dispersé les manifestants. C'est ce qui s'est passé cette année également : les manifestants ont été rapidement arrêtés et mis dans des fourgons.

Environ 30 contre-manifestants nationalistes ont jeté des oeufs sur les activistes LGBT, et plusieurs d'entre-eux ont aussi été retenus par la police après les violences, rapporte l'AFP.

Le militant Nikolai Alexeyev, qui porte un maillot bleu sur les photos ci-dessous, a déclaré sur Twitter avoir été arrêté et blessé après que la police l'a attrapé.

À voir : Jeune et gay dans la Russie de Poutine

Plus tard, il a déclaré avoir été transporté du commissariat à l'hôpital pour recevoir des soins.

La semaine précédente, les autorités moscovites avaient averti les militants qu'ils ne seraient pas autorisés à manifester.

« Nous avons prévenu les organisateurs que la manifestation ne sera pas autorisée, » avait alors dit le porte-parole de l'agence gouvernementale russe Ria Novosti, Alexey Mayorov, dont les propos ont été rapportés par l'AFP.

Photos via Livejournal/Philipp Kireev

En 2013, la Russie a fait passer une série de lois criminalisant "la propagande homosexuelle" montrée aux mineurs. Le pays a été depuis dans le viseur pour sa politique répressive envers la communauté LGBT. D'après Human Rights Watch, une montée des attaques sur les homosexuels n'a motivé que très peu de réactions et de mesures de la part du gouvernement.  

"Le niveau de violence que subissent les gens LGBT en Russie est sans aucun doute motivé par l'homophobie, mais les autorités ignorent délibérément la dimension haineuse de ces crimes et ne protègent pas les victimes," explique Tanya Cooper, chercheuse russe à Human Rights Watch.

Suivez Gillian Mohney sur Twitter: @gillianmohney

Tagged:
VICE News
LGBT
gay
Gay Pride
poutine
Moscou
politique
Marche des fiertés
nikolai alexeyev
militants gays