Life

Combien gagnent vraiment les stars du porno ?

Mia Khalifa est célèbre pour avoir gagné à peine 11 000 euros durant toute sa carrière dans le X. Mais combien gagnent en moyenne les stars pour une scène ? Et quelles scènes rapportent le plus ?
16 janvier 2020, 8:25am
Salaire actrice porno
Collage VICE. Luca Ferrero et Martina Smeraldi. Les deux photos sont publiées avec l’autorisation des interviewés.

En 2014, l’industrie du porno mondiale était estimée à 87 milliards d’euros, les États-Unis faisant le plus de bénéfices. Pour ce qui est du salaire moyen d’un acteur, là, c’est plus difficile à déterminer. En août dernier, Mia Khalifa, l’une des plus célèbres personnalités de l’industrie du X, a révélé dans une interview avoir gagné à peine 11 000 euros pour toute sa carrière. Plus récemment, l’acteur italien Max Felicitas a affirmé à l’émission de radio La Zanzara qu’il gagnait 15 000 euros par mois. D’un côté, l’explosion des sites pornos gratuits a limité les profits. D’un autre côté, les réseaux sociaux ont permis aux acteurs de se créer une page, produire du contenu et se mettre à leur compte.

Pour comprendre combien les stars du porno peuvent vraiment gagner, j’ai contacté quatre acteurs italiens adultes aux profils très différents. Certains ont travaillé aux États-Unis, d’autres en Europe, et l’un d’entre eux travaille depuis les années 1990, qu'on connait comme l’âge d’or du porno. Si vous rêvez d’abandonner votre CDI pour devenir acteur porno, lisez cela d’abord.

Valentina Nappi

Photo publiée avec l’autorisation de Valentina Nappi.

VICE : Est-ce que tu penses que les gens se font une fausse idée du salaire des stars ?**Valentina Nappi :** A ton avis, combien de personnes payent pour regarder du porno en ligne ? La plupart ne le font pas, donc les budgets de production sont généralement bas. Penser que les acteurs pornos sont riches est absurde. Peut-être que ce préjugé vient de la visibilité : nous sommes probablement les personnalités publiques les moins bien payées comparé à notre popularité. J’ai 1,5 million d’abonnés sur Instagram, mais mon revenu est loin de ressembler à celui d’un influenceur de cette taille.

Peux-tu m’expliquer comment vous êtes payés aux États-Unis ?
Aujourd'hui, c’est payé à la scène. Avoir un contrat exclusif est plutôt rare et le prix va dépendre de beaucoup de facteurs : ta célébrité, le type de scène, etc. Une scène lesbienne est moins bien payée qu’une scène avec pénétration, et l’anal est payé plus cher. Quand je suis allée aux États-Unis, j’étais déjà plutôt connue, donc mon tarif de base était plus haut que ce que j’aurais dû gagner en tant que débutante. J’ai gagné un peu plus de 1000 euros pour une scène hétéro normale.

Combien de scènes peux-tu faire par mois ?
Une actrice est au pic de sa carrière entre 22 et 26 ans. Pendant cette période, elle peut faire 100 scènes par an.

« Internet a réduit les sources de revenus traditionnelles de l’industrie du porno, mais il permet aux acteurs de se faire connaître et de gagner de l’argent avec leur propre contenu »

Quelles frais doit-on prendre en compte quand on te verse de l'argent ?
Il y a les taxes, et 10 à 15 % de frais d’agence. Et le logement, Los Angeles est une ville très chère, un simple appartement peut facilement coûter plus de 3 600 euros sans les charges. Il y a aussi les tests MST, que les acteurs doivent souvent payer de leur poche. Les tests rapides coûtent environ 180 euros et on doit en faire toutes les deux semaines pour pouvoir travailler.

Qu’est-ce que tu conseillerais à un jeune acteur ?
D’abord, de se faire connaître sur les réseaux sociaux et de proposer des vidéos auto-produites dans un premier temps. Internet a réduit les sources de revenus traditionnelles de l’industrie du porno, mais il permet aux acteurs de se faire connaître et de gagner de l’argent avec leur propre contenu. C’est un peu comme YouTube : j’ai mon propre site et mes chaînes sur Pornhub. Je fais des vidéos amateures avec des partenaires, et on partage les droits. A long terme, c’est le meilleur moyen de se faire de l’argent.

Luca Ferrero

Photo publiée avec l’autorisation de Luca Ferrero.

VICE : Tu t'attendais à toucher combien quand tu as commencé à travailler dans le porno ?**Luca Ferrero :** Je n’avais pas d’attentes quand j’ai commencé, c’était juste pour le fun. J’avais un autre travail, qui était très important au début. Sur le marché européen, les débutants ne gagnent pas beaucoup d’argent. Souvent, tu es simplement remboursé de tes frais, et il y en a même qui payent pour que leurs tournages soient diffusés.

Combien gagne un acteur pro en Europe ?
Les tarifs des acteurs vont rarement au-delà de 500 euros la scène, généralement moins. Si tu as une petite notoriété, tu peux demander plus, mais le problème du marché européen, c'est qu’il est plein de nouveaux acteurs prêts à se faire payer des cacahuètes. Beaucoup de jeunes doivent arrêter parce que ça ne rapporte pas assez pour vivre. Les productions qui payent bien engagent rarement de nouveaux acteurs, et c’est très dur de se faire remarquer. Un nouvel acteur a beau avoir un énorme pénis, s’il y a un seul risque qu’il ne soit pas à la hauteur durant la scène, ils prendront quelqu’un de plus expérimenté.

« Les actrices sont mieux payées à la scène et peuvent prétendre à plus pour certains actes »

Est-ce que c’est vrai que le porno est l’un des seuls secteurs avec une inégalité des salaires « inversée » ?
Oui, mais seulement en partie. Les actrices sont mieux payées à la scène et peuvent prétendre à plus pour certains actes, par exemple l’anal et la double pénétration, qui sont payés séparément, mais elles ont aussi une carrière plus courte. Un acteur peut travailler beaucoup plus longtemps s’il est bon. Le secret pour vivre du porno est de se diversifier : il est irréaliste de penser qu’on peut être acteur pour toujours. Il y a l’auto-production, tu peux devenir réalisateur ou producteur. Il faut être intelligent.

Martina Smeraldi

Photo publiée avec l’autorisation de Martina Smeraldi.

VICE : Salut Martina, tu es la jeune espoir du porno italien. A quoi tu t'attendais avant de commencer ?
Martina Smeraldi : Les salaires sont bien plus bas qu’on ne le pense dans le porno. Je le fais parce que j’aime ça et ça me rend heureuse. C’est plus important que l’aspect financier à mes yeux.

Comment tu as fait pour percer ?
J’ai contacté un acteur que je suivais, Max Felicitas, et on a commencé à faire des tournages ensemble. Le reste a suivi. J’ai gagné en visibilité, et d’autres agences de production m’ont contactée, dont Rocco Siffredi et les producteurs de Fake Taxi [un site de porno réalité avec des scènes à l’arrière d’un taxi, ndlr]. Pour le moment, j’ai fait environ 20 scènes.

En tant qu’actrice prometteuse, as-tu envisagé de produire tes propres vidéos ?Honnêtement non. Je suis toujours au début de ma carrière et je préfère travailler avec des agences de production. Mais par la suite, j’aimerais avoir mon propre site web et faire payer mes vidéos.

Qu’est-ce que tu conseillerais à quelqu’un qui veut se lancer dans le porno ?
Mon conseil est de ne contacter que des professionnels qui travaillent dans le secteur depuis un moment et qui n’ont pas d’autres motivations et de leur demander de l’aide. C’est ce que j’ai fait, et ça marche pour moi.

Franco Roccaforte

Franco Roccaforte avec Apolonia Lapiedra, une actrice porno espagnole. Photo publiée avec l’autorisation de l’interviewée.

VICE : Tu es un vrai vétéran, tu as commencé ta carrière en 1989. Comment l’industrie a-t-elle changé ?
Franco Roccaforte : Elle s’est complètement métamorphosée, et pas seulement à cause d’Internet. A mes débuts, à la fin des années 1980, le vrai challenge était de commencer, mais une fois que tu avais commencé à filmer tu étais bien établi. Tu bossais pour des grandes productions avec des acteurs célèbres et tu pouvais voyager à travers le monde. Le viagra a entraîné la première crise financière pour les acteurs parce que, soudainement, des centaines d’acteurs en herbe incapables d’assurer pouvaient travailler. Et les tarifs se sont effondrés.

Tu gagnais combien dans les années 1990 ?
Beaucoup. Si tu faisais partie du petit cercle d’acteurs qui pouvaient jouer des scènes de sexe pendant des heures devant des caméras, les compagnies de production voulaient signer avec toi parce que tu étais fiable. Tu pouvais te faire l’équivalent de 15 000 euros par mois, même plus si tu étais au sommet de ta carrière.

Combien tu prends pour une scène maintenant ?
Je ne prends jamais en dessous de 1 000 euros mais très peu d'agences de production ont les moyens de payer ce tarif en Europe. J’ai ma propre entreprise et je fais la plupart des tournages moi-même.

Quel est le secret d’une si longue carrière ?
La capacité à se réinventer. Le porno est une industrie qui se développe rapidement : les genres changent, les styles et les sources de revenus changent. Aujourd’hui par exemple, tu as les réseaux sociaux à la place des grandes entreprises. Maintenant, le meilleur moyen de travailler dans le porno est en se faisant connaître soi-même.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.

Publicité