Publicité
Photo

Un photographe a transformé son amour des touristes en jeu de cartes

Daniel Jordán a créé un jeu de mémoire inspiré par son enfance auprès des touristes britanniques à Benidorm.

par Ana Iris Simón; traduit par Sandra Proutry-Skrzypek
12 Février 2019, 7:54am

Daniel Jordán est habitué aux touristes. Le photographe a passé son enfance près de Benidorm, une station balnéaire de la côte Est de l'Espagne et haut lieu des touristes britanniques cherchant à dorer leur peau translucide. Le fait de grandir dans cet écosystème semble lui avoir conféré une sensibilité et une approche particulières lorsqu'il s'agit de traiter avec les touristes. « Il y a quelque chose de très triste dans le tourisme quand on le regarde de l'extérieur, en tant que local, dit-il. Mais pour le touriste, c'est exactement le contraire. Peut-être que c'est cette contradiction qui me fascine. »

Le photographe a transformé cette expérience et cet intérêt en une série de photos et un jeu de cartes, Flash, qui capturent l’apparence et les habitudes du touriste moyen. J'ai contacté Jordán pour savoir ce que ça fait de grandir dans un endroit comme Benidorm, pourquoi il a créé un jeu de mémoire et ce qu'il aime tant chez les touristes.

VICE : Comment est né Flash ?
Daniel Jordán : Flash est un projet photo qui a fini par devenir un jeu de mémoire. J'ai pris les photos lors d'un voyage plutôt ennuyeux avec mes parents en Belgique. Quelques mois plus tard, j'ai examiné les photos avec un ami graphiste et nous avons décidé de créer un jeu de mémoire dont le boîtier rappelle un appareil photo jetable.

Pourquoi avez-vous décidé de prendre des photos de touristes ? Qu’est-ce qui vous fascine autant chez eux ?
Depuis 2014, chaque fois que je retourne dans ma ville natale, juste à côté de Benidorm, je prends des photos de tous les Britanniques qui y vont en vacances. Je laisse ma voiture garée à Rincon de Loix et je capture toute cette ambiance décadente et alcoolisée que l’on peut observer jusqu’à la plage. Quand je suis allé en Belgique et que j'ai vu tous ces voyages organisés, je n'ai pas pu résister. Je suis très attiré par la façon dont les gens passent leur temps libre. Ils se découvrent eux-même.

1547458176030-caja-frontal

Est-ce qu’on vous a déjà reproché quelque chose ?
À Gand, en Belgique, j'ai photographié une femme la nuit et, au moment où le flash s'est déclenché, quatre mecs qui ressemblaient à des videurs me sont tombés dessus. Ils ont voulu prendre mon appareil photo et m’emmener au commissariat, parce que je n'avais aucune pièce d'identité sur moi. Finalement, je leur ai dit que c'était pour un article dans un magazine universitaire, alors ils m'ont laissé partir avec mon appareil photo.

Comment avez-vous assemblé le jeu ?
Nous l'avons créé en partenariat avec la Foire du livre d'art de Madrid. Nous avons choisi les photos du jeu en fonction de ce qui le rendrait le plus difficile possible. Si vous regardez chaque personnage, il ne se distingue pas particulièrement de la foule en ce qui concerne ses vêtements, sa coiffure, son environnement, etc. Nous ne nous sommes pas concentrés tant sur le choix des meilleures photos que sur leur intérêt pour le déroulement du jeu. Nous ne pouvions choisir que 18 photos – chacune d’elles apparaissant sur deux cartes – de sorte que le nombre total de cartes était identique à celui des photos que vous pouvez prendre sur une bobine, soit 36.

Plus de photos ci-dessous :
1547458193623-1
1547458203330-2
1547458230558-5

1547458288136-9
1547458351202-14
1549379697101-15
1549379769812-6
1549379784795-16
1549379801851-7
1549379841168-12

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.

Tagged:
tourisme
Benidorm
jeu de cartes