actualités

Des arnaqueurs se font 340 000 $ en se faisant passer pour l'Agence du revenu

Si quelqu’un vous demande d’aller déposer des milliers de dollars dans un guichet Bitcoin, méfiez-vous.
10.11.17
Images de la Presse Canadienne et de Pixabay. Composition par l'auteur.

La police régionale de York, en Ontario, a lancé un appel à la vigilance concernant une fraude par téléphone. Comme le rapporte CBC, les génies du crime derrière l’opération auraient appelé des inconnus en se faisant passer pour l’Agence du revenu du Canada et leur auraient dit qu’ils devaient de l’argent pour leurs impôts et seraient arrêtés s’ils ne payaient pas immédiatement. Les malfrats ont ensuite indiqué à leur proie qu’elle devait aller déposer des milliers de dollars dans un guichet Bitcoin et leur transférer la somme.

Publicité

Si cette arnaque peut sembler ridicule pour la plupart d’entre nous, les bandits ont quand même réussi à tromper pas moins de 45 personnes et extorquer près de 340 000 $.

« Avoir à raconter mon histoire est un peu douloureux », a avoué Linda, une des victimes. « Mais je crois que si je partage mon histoire, je peux peut-être prévenir que d’autres gens deviennent des victimes. »

Linda a reçu un appel des fraudeurs qu’elle a trouvé suspect au début, mais elle dit avoir plus tard reçu un autre appel, celui-ci supposément des bureaux de la York Regional Police. N’ayant jamais entendu parler des bitcoins auparavant, elle a assumé que c’était une nouvelle technique utilisée par l’Agence du revenu pour transférer plus vite l’argent. Elle a donc suivi les instructions qui lui avaient été données au téléphone : elle s’est rendue dans un dépanneur où elle a déposé 9 000 $ dans un guichet Bitcoin, avant de l’envoyer aux malfrats.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.

Le Bitcoin étant une cybermonnaie cryptée, il est quasi impossible de retracer l’argent, et les autorités sont portées à croire que les appels seraient faits d’outre-mer, ce qui rend leur tâche encore plus difficile. La police régionale de York rappelle donc à ses citoyens que le gouvernement, comme la plupart des institutions légitimes, n’accepte pas les paiements en bitcoins. Elle invite aussi les gens à redoubler de vigilance et a affiché des messages d’avertissement près des guichets ATM Bitcoin utilisés par les victimes.

Billy Eff est sur internet ici et .