Culture

Post Malone est réellement condamné à une vie de malheur

La colère d’une boîte à dibbouk est pour l’instant l’explication la plus plausible d’une étrange suite d’expériences de mort imminente.

Cet article a d'abord été publié sur Noisey Canada.

Post Malone, le rappeur pop au sourire en or, a passé les dernières semaines à frôler la mort. À la fin du mois dernier, il était à bord d’un jet Gulfstream IV à destination de Londres contraint à atterrir d’urgence après que deux de ses pneus ont explosé au décollage. Quelques jours plus tard, dans sa Rolls Royce, il a été impliqué dans une grave collision avec une autre voiture en Californie. « Dieu doit me détester lol », a-t-il écrit sur Twitter après être sorti indemne de sa voiture, à demi conscient de ce qui s’était passé. Et quelques jours après, on a appris que des voleurs armés sont entrés dans son précédent domicile, pensant qu’il y habitait toujours, et ont exigé qu’il se montre. Des journalistes et des blogueurs sont arrivés à la même conclusion : Post Malone a vécu Destination finale.

Publicité

Ensuite, les choses ont pris un tour encore plus étrange. Le site de rumeurs truffé de points de suspension TMZ a publié une vidéo montrant Post, bière à la main, avec l’animateur de Ghost Adventures, Zak Bagans, à son Haunted Museum de Las Vegas. La vidéo, a-t-il expliqué à TMZ, le montre avec Post en train de jouer avec une boîte de dibbouk, considérée (par TMZ du moins) comme « l’objet le plus possédé au monde ». Dans la vidéo très intentionnellement de mauvaise qualité, on peut voir Bagans tenant la boîte, se moquant un peu de Post, puis fuyant la pièce presque en panique. En sortant, Post touche son épaule, un geste qui d’après Bagans serait suffisant pour qu’un esprit mauvais passe dans Post.

Ce devrait être d’une banalité sans nom : Bagans a contacté TMZ avec une vidéo stupide; il n’y avait pas beaucoup de nouvelles ce dimanche-là; elle a été rendue publique; et les fantômes n’existent pas. Mais la probabilité que surviennent un atterrissage d’urgence, un accident de voiture et un vol à main armée mal planifié en l’espace de trois semaines est minime. La boîte de dibbouk — qui a inspiré le film d’horreur La possession et sur laquelle j’aurais préféré ne pas passer 25 minutes à lire — pourrait ne pas être la cause des expériences de mort imminente de Post Malone. Mais jusqu’à ce que quelqu’un me fournisse une explication rationnelle, je vais penser qu’un esprit malveillant essaie de le détruire.

Follow Alex Robert Ross on Twitter.

Pour plus d'articles comme celui-ci, inscrivez-vous à notre infolettre.