Des « micro-ondes qui se transforment en caméras » pour espionner Trump ?

Une conseillère de Trump a déclaré que l'administration Obama aurait pu avoir recours à cette technique farfelue pour espionner Donald Trump. Elle est depuis revenue sur ses propos.

|
13 Mars 2017, 4:25pm

24 heures après avoir suggéré que l'administration Obama aurait utilisé « des micro-ondes qui se transforment en caméras » pour espionner le quartier général de la campagne de Donald Trump, Kellyanne Conway, une conseillère du président américain, a admis qu'elle n'avait aucune preuve.

Ce dimanche, lors d'une interview, Conway a été interrogée sur une série de tweets postés par Trump le week-end précédent. Le président accusait l'administration Obama d'avoir mis sur écoute la Trump Tower lors de la campagne présidentielle.

« Ce que je peux vous dire, c'est qu'il y a de nombreuses manières de se surveiller, » a dit Conway lors de l'interview. « Vous pouvez mettre en place une surveillance, notamment par des téléphones, des télévisions — et bien d'autres manières. »

Elle a aussi ajouté que « des micro-ondes qui se transforment en caméras » pourraient être utilisés pour espionner des rivaux, puisque « nous savons que cela va avec la vie moderne. »

Mais ce lundi matin, Conway a précisé qu'elle ne parlait pas précisément des tweets de Trump. Sur le plateau de « Good Morning America » sur CNN, elle a indiqué qu'elle n'avait « aucune preuve » pour soutenir les allégations du président.

« Je parlais de la surveillance en général, » a-t-elle dit sur CNN. « Je ne suis pas l'inspecteur Gadget. Je ne pense pas que les gens utilisent des micro-ondes pour espionner l'équipe de campagne de Trump. Cependant, ce n'est pas mon rôle d'avoir des preuves. C'est à ça que servent les enquêtes. »

Cette enquête doit se faire rapidement : le comité du renseignement de la Chambre des représentants a demandé au Département de la Justice de fournir des preuves de ces fameuses écoutes d'ici ce lundi soir, d'après NBC. Le directeur du FBI, James Comey, a déjà demandé au Département de la Justice de réfuter publiquement les allégations de Trump.

Au cours du week-end, le sénateur républicain de l'Arizona, John McCain, a aussi demandé à la Maison blanche de faire la même chose si Trump ne pouvait pas fournir de preuves.

« Le président Trump doit fournir des preuves au peuple américain, pas seulement au comité du renseignement, que son prédécesseur a enfreint la loi, » a dit McCain ce dimanche sur CNN.

« Je n'ai pas de raison de penser que ces accusations soient vraies, mais je pense aussi que le président des États-Unis devrait éclaircir tout ça très rapidement, » a ajouté McCain. « Tout ce qu'il a à faire, c'est de décrocher son téléphone, d'appeler le directeur de la CIA et de dire "OK, que s'est-il passé ?" »

Obama a réfuté les allégations de Trump par la voix de son porte-parole dès samedi dernier.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR