Un mec colle une droite à un kangourou pour sauver son chien

Notre héros du jour porte une chemise à carreaux, possède un solide crochet du droit, et a suscité un désarroi palpable chez son adversaire.
5.12.16

J'ai déjà dit, ici même, mon amour immodéré des chiens ; les amis des animaux (dont je suis, entendons-nous) ne seront donc pas surpris que j'aie clairement choisi mon camp dans le combat bref mais intense qui oppose cet Australien au kangourou interloqué qui lui fait face. Et pour cause : cet enfoiré (le kangourou, pas le mec) était en train d'étrangler son chien. Du coup, c'est sans hésiter que l'homme, n'écoutant que son courage, décide d'intervenir de la meilleure manière qui soit, c'est-à-dire en adressant un solide crochet du droit au marsupial, visiblement surpris par ce qui lui arrive. Il faut dire que ça ne doit pas lui arriver souvent.

Pourtant, il n'est pas inhabituel de voir des kangourous s'attaquer aux chiens non tenus en laisse par leur maître dans les parcs australiens, et l'une de leurs techniques préférées consiste à saisir le chien par la gorge pour ensuite lui adresser de violents coups de pattes arrières, voire même à le noyer lorsque celui-ci est assez abruti pour s'aventurer dans l'eau face à un animal capable de se dresser sur ses pattes arrières - comme on peut le voir sur cette vidéo.

Ce qui est plus rare, déjà, c'est de voir un mec assez fou pour que son premier réflexe soit de coller une droite à un kangourou. Au passage, c'est une très mauvaise idée : en plus d'être très costauds, les kangourous possèdent des griffes acérées et sont tout à fait capables d'éventrer un homme d'un coup de pied bien placé.

Cela n'a pas empêché, à partir de la fin du 19ème siècle, certains promoteurs véreux - et quelques boxeurs suffisamment débiles - d'organiser de véritables combats de boxe, sur un ring et devant une foule ébahie, entre des hommes et des kangourous, comme le racontent nos collègues de VICE Sports. La réflexion était simple : puisque la posture des kangourous leur donne l'air de boxeurs, faisons-les boxer ! Évidemment, ça s'est plutôt mal fini, bien que des combats soient encore organisés clandestinement aujourd'hui, comme en témoignent les résultats d'une rapide recherche YouTube (on vous laisse voir ça tout seuls).

Ici, en tout cas, on ne peut que constater le désarroi du kangourou, qui semble avoir besoin de quelques secondes pour réaliser ce qui vient de lui arriver, avant de choisir la fuite face à l'intrépidité de son adversaire. Mais personnellement, mon truc préféré dans cette courte vidéo, ce sont les deux petits pas façon (vieux) Mohamed Ali que fait le mec avant de placer sa droite, comme s'il était vraiment sur un ring. Prenez un instant pour méditer sur cette décision instinctive et extraordinaire, et vous comprendrez pourquoi cette vidéo sera sans doute la meilleure du mois de décembre.