esportes de verão

Le jour où le rugby a réconcilié l'Angleterre et l'Irlande

Il y a dix ans, Anglais et Irlandais s'affrontaient à Croke Park pour la première fois depuis le massacre du Bloody Sunday, perpétré dans ce stade en 1920.

par Barthélémy Gaillard
17 Mars 2017, 5:45am

Samedi 24 février 2007. Il est 18h30 précisément quand le mythique stade de Croke Park, et avec lui tout le peuple irlandais, tournent une page de leur histoire. Pour la première fois depuis près de 90 ans, à cause des travaux de réfection du traditionnel stade de Lansdowne Road, des Anglais foulent la pelouse de cette enceinte jusque-là dédiée exclusivement aux sports gaéliques. Et pas n'importe quels Anglais, puisqu'il s'agit du XV de la Rose, emmené par leur capitaine Phil Vickery et surtout leur génie Johnny Wilkinson.

Grâce à sa botte, les hommes de Brian Asthon viennent d'être sacrés champions du monde 4 ans plus tôt, et s'apprêtent à échouer en finale du trophée Webb-Ellis quelques mois plus tard. Autant dire qu'ils débarquent en patrons en Irlande.

Pourtant, les jours précédant le match, les Irlandais ne s'inquiètent pas tant du niveau sportif de leurs éternels rivaux que du contexte émotionnel et psychologique dans lequel la rencontre va se disputer. D'un côté comme de l'autre, elle revêt une importance particulière, puisqu'il s'agit du premier match de rugby entre les deux équipes se tenant à Croke Park depuis le Bloody Sunday du 21 novembre 1920.

Lire la suite sur VICE Sports