Sports

Face à la persécution des gays en Tchétchénie, un combattant de MMA du régime fait le malin

Fabricio Werdum a posé avec un t-shirt du Akhmat FC, la formation soutenue par le régime tchétchène. Ca n'a pas plu à tout le monde.
13.4.17
Image via Instagram/werdum

Voici dix jours que les rapports des ONG et autres associations de défense des droits des minorités alertent la communauté internationale sur la persécution des homosexuels par le gouvernement tchétchène, dirigé d'une main de fer par Ramzan Kadyrov, dont on a déjà parlé ici pour avoir organisé des combats de MMA entre des enfants. Ces rapports expliquent que 100 personnes gays au moins ont été traquées, attrapées, frappées et torturées ces derniers temps, sans compter que trois d'entre elles au moins ont été tuées par les autorités. Cette alerte avait alors poussé un des rares journaux indépendants russes, Novaya Gazeta, à creuser un peu le sujet. Il n'en était rien sorti de bon, puisque les journalistes du quotidien où travaillait Anna Politovskaïa rapportent des rumeurs sur le « nettoyage préventif » du pays, réalisé par les forces de police à base d'interrogatoires musclés pour arracher des "aveux" d'homosexualité aux personnes soupçonnées.

Publicité

Le gouvernement de Kadyrov a bien évidemment nié toutes ces allégations avec une réponse de jésuite, formulée par l'un des porte-parole du régime, Alvi Karimov. Ce dernier a tout simplement expliqué qu'il était impossible qu'une telle politique soit appliquée en Tchétchénie étant donné qu'il n'y avait pas d'homosexuels dans le pays. Et quand bien même il y en aurait, « les autorités n'auraient pas eu grand-chose à faire parce que la population elle-même se serait chargée de les envoyer dans un endroit dont ils ne seraient jamais revenus. »

Mercredi, 10 jours après que la polémique a éclaté, l'ancien champion UFC poids-lourd Fabricio Werdum a eu la bonne idée de poster une photo promotionnelle et "humoristique" de lui en train de malmener un mec visiblement beaucoup plus chétif que lui pour une campagne de pub quelconque. Mais ce qui a attiré l'attention des internautes et a foutu l'athlète dans une galère pas possible, c'est surtout sa tenue. Sur le cliché, Fabricio porte en effet un t-shirt aux couleurs de l'Akhmat FC, l'usine à champions de MMA financée par le dictateur tchétchène Kadyrov. Autant dire que le timing et le choix vestimentaire étaient malvenus. Les internautes ont peu apprécié que le combattant porte cette tenue à la gloire de la Tchétchénie, quelques jours seulement après qu'on ait appris que la petite république avait ouvert le premier camp de concentration pour homosexuels depuis la Seconde guerre mondiale. Werdum, qui a le statut d'ambassadeur officiel du MMA là-bas, était-il conscient du contexte ou tout simplement ignorant ?