L'Open d'Australie commence et un scandale de corruption ébranle le tennis

Selon la BBC et Buzzfeed, plusieurs joueurs du Top 50 sont soupçonnés d'avoir truqués des matches.
18.1.16

Alors que l'Open d'Australie débute aujourd'hui, le monde du tennis pourrait très bientôt être ébranlé par un scandale de corruption. En effet, selon la BBC et Buzzfeed des joueurs du Top 50 auraient truqués des matches au profit de gros parieurs basés en Russie et en Sicile. Sont notamment concernés 16 joueurs, dont des vainqueurs de tournois du Grand Chelem en simple et en double qui auraient volontairement perdu des rencontres à leur portée. Huit d'entre eux participent même à l'Open d'Australie qui débute de lundi. Ils se seraient vus offrir des sommes importantes, allant jusqu'à 50 000 dollars. « Lors de la décennie écoulée, seize joueurs du Top 50 mondial avaient été signalés au comité d'éthique du tennis sur des soupçons de trucage de leurs matchs », a expliqué la BBC avant d'affirmer que l'ATP était bel et bien au courant de ce système, sans pour autant les sanctionner : « Tous ces joueurs, y compris des vainqueurs de tournois du Grand Chelem, avaient été autorisés à poursuivre leur carrière. » Selon Buzzfeed, trois matches suspects ont été disputés à Wimbledon et un à Roland-Garros.

Tout aurait commencé avec une enquête diligentée en 2007 par l'ATP au sujet de soupçons autour de la rencontre entre Nikolay Davidenko et Vassalo Arguello. Les joueurs avaient été blanchis mais un réseau de parieurs avaient été mis en lumière. En conséquence, une cellule anti-corruption, la Tennis Integrity Unit, a été mise en place en 2009 sans pouvoir sanctionner les fautifs avant cette date, ce qui explique qu'ils soient encore présents sur le circuit.

La BBC et Buzzfeed ne souhaitent pas révéler les identités des joueurs car les deux deux ne sont pas en mesure de « déterminer s'ils ont personnellement été impliqués dans un match truqué ». Le président de l'ATP, Chris Kermode, a réagi aux allégations des deux sites et « a rejeté l'idée selon laquelle des preuves de trucage des matches aient été supprimées ou n'aient pas fait l'objet d'une enquête ».

« On leur a tout livré avec un beau paquet cadeau et ils n'en ont rien fait », explique un enquêteur à Buzzfeed.