Des photos de Thaïlandais qui s’empalent

Bienvenue au « festival végétarien » de Phuket, où s'embrocher les joues à coups d'épées et de sabres fait partie des traditions.

|
sept. 15 2016, 12:00am

Un jeune homme au festival Tesagan Gin Je, à Phuket. Photos de Giselle Natassia

La fête des neuf Dieux empereurs, ou le Nine Emperor Gods Festival, est une célébration taoïste qui dure neuf jours. Organisée chaque année à travers le sud-est asiatique, elle est célébrée à la veille du neuvième mois lunaire du calendrier chinois. À Phuket, en Thaïlande, la fête porte le nom de « Tesagan Gin Je », ou le « festival végétarien ».

Selon la légende, une troupe d'opéra chinoise qui passait dans la région a un jour été touchée par une épidémie mortelle. Mais après avoir adopté un régime végétarien et prié les neuf Dieux, les musiciens étaient finalement guéris. En commémoration, les participants à l'évènement ne mangent pas de viande et suivent différents rites.

Parmi les traditions de l'évènement, on trouve celle du piercing extrême. La photographe Giselle Nastassia a voyagé à Phuket en septembre dernier afin de participer aux festivités. Ses photos documentent les mutilations expiatoires des festivaliers. En invitant les esprits des neuf Dieux à prendre possession de leur corps, ils estiment que le rituel ne fait gicler que peu de sang et ne laisse que peu de cicatrices.

Selon la croyance populaire, la pratique permet d'atteindre une certaine paix intérieure et d'être en bonne santé. Les locaux ont aussi confié à Giselle que s'infliger ces douleurs permettait d'expier les pêchés de la communauté et de les transférer à l'individu. Ce qui pourrait en quelque sorte être vu comme un acte altruiste.

Suivez Giselle Natassia sur Facebook.

Plus de VICE
Chaînes de VICE