Corrections

FYI.

This story is over 5 years old.

LE NUMÉRO PRISONS

Corrections

Le photographe Zora J. Murff documente la relation entre la jeunesse, l'autorité et l'intimité (ou plutôt l'absence d'intimité).
18.12.15

Anonyme, 17 ans

Cet article est extrait du numéro « Prisons »

Récemment, de nombreuses personnes se sont prises d'intérêt pour les conditions de vie déplorables des jeunes Américains placés en maison de correction. Nous en sommes arrivés au point où toutes les alternatives à l'incarcération – à savoir la liberté conditionnelle et les bracelets électroniques – s'imposent comme de bien meilleures options. Les délinquants juvéniles qui se font arrêter, juger et mettre sous surveillance ont enfin le droit de rester au sein de leur communauté. Pour ce faire, ils doivent franchir plusieurs étapes – comme passer un test de dépistage de drogue, bénéficier d'une aide psychologique ou faire des travaux d'intérêt général. Mais les gens prêtent très peu d'attention à l'impact de cette surveillance sur le développement personnel de ces jeunes criminels.

Publicité

Pendant trois ans, le photographe Zora J. Murff a officié en tant que « traqueur » dans le centre de détention pour mineurs du comté de Linn, dans l'Iowa. Son rôle était de superviser et de surveiller les jeunes qui cherchaient à améliorer leur comportement. Ces adolescents traversaient une période de leur vie chargée en émotions, et parfois compliquée par des circonstances socio-économiques et des addictions diverses. Durant ces années, Murff a commencé à se poser des questions sur la conséquence que son métier pouvait avoir sur la vie de ces jeunes. C'est ainsi qu'il s'est mis à documenter la relation entre la jeunesse, l'autorité et l'intimité (ou plutôt l'absence d'intimité).

En a résulté Corrections, une étude sérieuse sur ces jeunes à cheval entre l'incarcération et la liberté. On y trouve des natures mortes, lesquelles présentent notamment des outils de surveillance. La série comporte également le portrait des jeunes qu'il a supervisés, et dont le visage a été masqué afin de protéger le peu d'intimité qu'il leur restait.

Ce travail bouscule notre perception de ces jeunes délinquants. Nous ignorons tout de leurs crimes et de ce qu'ils ont pu faire. Tout ce qu'il nous montre, c'est cette expérience de surveillance constante, parfaitement connectée à l'époque, où l'omniprésence de la technologie et les débats sur la sécurité nationale ont fait ressurgir l'importance de protéger nos vies privées.

Publicité

Corrections soulève des questions sur la manière dont la surveillance permet de refréner des comportements criminels, sur les personnes qu'elle est censée protéger, et sur l'effet psychologique qu'elle entraîne.

Les photos de Murff nous poussent à nous demander quel genre de vie ces enfants mènent, et quel avenir leur est réservé.

Bracelet électronique Omnilink

Chemisette standard

Marcus, 16 ans

Melissa, 17 ans

Scène de braquage ayant entraîné une blessure par balle

Dans les arbres

Entrée/sortie

Jaeshawn, 16 ans

Jerome, 15 ans

Earl, 15 ans

Lucas, 15 ans