Wish menacé d'exclusion par le gouvernement français

Le site de vente des plus grosses merdouilles en ligne va bientôt disparaître des moteurs de recherche.
Justine  Reix
Paris, FR
25.11.21
Wish se fait dégager de la France
Photo Getty Image.

« Certains me disent que c’est un site où l’on ne trouve pas de produits trop importants comme des Ferrari ou des parfums de luxe mais uniquement des petites guirlandes de Noël, des accessoires, des jouets… Il se trouve que ces objets sont dangereux », raconte gravement le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, au micro de Franceinfo. Wish, le célèbre site américain de vente en ligne, vient d’entrer dans le collimateur du gouvernement français.

Publicité

En effet, 95 % des jouets proposés sur le site sont jugés non conformes par la France : la provenance et la fabrication manquent à l’appel. Pire, ils sont dangereux pour les enfants. Certains des plastiques utilisés sont cancérigènes et des éléments qui se détachent trop facilement peuvent être ingérés par les plus petits. Il en est de même pour les appareils électriques avec 95 % de produits qui ne respectent pas les normes françaises.

Alors, oui, ces faux AirPods, achetés 2 euros en ligne, étaient une belle affaire mais ils risquent bel et bien d’exploser vos tympans. Ne parlons même pas des guirlandes que vous avez reçues pour Noël qui vont, au mieux cramer votre sapin, au pire électrocuter votre chat dès que vous aurez le dos tourné.

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a ordonné le déréférencement du site de tous les moteurs de recherche disponibles dans l’Hexagone. Concrètement, il faudra taper directement l’adresse de Wish sur votre barre de recherche pour avoir accès au site. Une première en Europe.

Rappelé plusieurs fois à l’ordre par la France pour se mettre en conformité, Wish fait depuis la sourde oreille. Tant qu’il ne supprimera pas de la vente tous ses produits non conformes, il n’apparaîtra plus dans nos recherches shopping. Mais rien ne l’empêche de continuer son matraquage habituel sur les réseaux sociaux avec ses nombreuses publicités. Avec plus de 100 millions de dollars dépensés uniquement sur Facebook, Wish ne risque pas de perdre de sitôt ses nombreux clients. Sauf si le gouvernement met sa dernière menace à exécution : celle de totalement l’interdire du territoire français et de bloquer son nom de domaine.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook