Life

Snake Pit, le compte Instagram qui répertorie les tatouages les plus WTF

« Il représentait un chat allongé sur un aquarium : la bite de l’animal était dans l'eau, pompée par le poisson rouge. »
31 juillet 2020, 7:06am
@snake___pit Instagram
Photo via @snake___pit 

Si vous avez déjà exploré les profondeurs du monde du tatouage sur Instagram – au-delà des dessins au trait, des avant-bras surchargés, de l'écriture cursive et des innombrables roses – il y a de fortes chances que vous soyez tombé sur un compte appelé @snake___pit. Géré par le tatoueur Casper Mugridge, ce compte ne répertorie pas les meilleurs tatouages du monde, mais plutôt ceux qui vous coupent dans votre élan lorsque vous faites défiler votre feed et qui vous laissent avec beaucoup de questions en tête, la première étant : mais pourquoi ?

Les organes génitaux (il y en a beaucoup), le sexe, les mots mal orthographiés et, dans un cas, un tatouage sur le front du logo de la boisson énergisante Monster Energy sont tous représentés sur Snake Pit. Et c’est exactement ce que veulent les 600 000 abonnés. Tout le monde aimerait maintenant voir son tatouage sur la page, chaque image faisant plus de bruit que la précédente.

Nous avons appelé Casper pour savoir quel est ce je ne sais quoi qu'un tatouage doit posséder pour figurer sur la page, et pourquoi ces tatouages en fait assez dérangeants sont si populaires.

« Il représentait un chat allongé sur un aquarium : la bite de l’animal était dans l'eau, pompée par le poisson rouge. C'était très bizarre et très mal fait, mais il y avait un certain attrait »

VICE : Salut, Casper. Quand as-tu commencé le compte @snake___pit, et pourquoi ?
Casper Mugridge : J'ai commencé en 2016, il y a quatre ans. J'ai eu quelques pages auparavant qui allaient dans le même sens. Elles ont été supprimées par Instagram. J'ai appris à la dure ce que je pouvais publier ou non – apparemment, les raies des fesses ne sont pas acceptables. Je sais donc ce qui sera signalé et ce qui ne le sera pas, et je pense que c'est la raison pour laquelle celui-ci a connu un plus grand succès. Je suis surpris qu’il ait pris autant d'ampleur.

Au départ, je ne faisais que poster des tatouages mal faits, mais il n'y en a pas beaucoup. Ou plutôt : les gens ne les prennent pas vraiment en photo. Et puis, ce n'est pas parce que c'est mal fait que c'est intéressant. C'est pourquoi j'ai commencé à me plonger dans les tatouages un peu plus bizarres. Et ça a vite explosé. Les gens adorent ça. Je pense qu'en ce qui concerne les tatouages, plus rien ne choque. Tu peux te faire tatouer le crâne, ce n'est pas choquant. Mais si tu te fais tatouer un pénis, c'est quelque chose dont il faut parler. Au début, je ne faisais que poster ce que les gens soumettaient, mais maintenant les gens font beaucoup plus d’efforts. Certains se font tatouer dans le seul but d’être sur la page.

Combien de candidatures reçois-tu par semaine ?
Je ne sais même pas. Mes DM indiquent « 99+ » en permanence, alors je dois aller fouiller dans les fichiers que les gens me soumettent. Il y a une offre sans fin, ce qui me choque.

Quels sont tes critères pour le choix des tatouages à publier ?
Déjà, j'essaie de ne pas choisir quelque chose de similaire à ce que j'ai déjà posté. Je fais ça depuis assez longtemps pour pouvoir dire ce qui mérite d'être publié sur la page ou non.

Pourquoi crois-tu que les gens aiment tant voir des tatouages comme ceux que tu affiches ?
Parce qu’ils provoquent toujours un choc, même chez les gens qui sont eux-mêmes tatoués. De mon côté, je ne pense plus être choqué par grand-chose, même si ça arrive encore. Parfois, je me dis : « Bon sang, quelqu'un a ça sur lui pour toujours. » De temps en temps, je reçois des tatouages que je ne peux tout simplement pas poster. Je suis sûr qu'ils seront signalés en deux secondes.

Y a-t-il des endroits particulièrement surreprésentés en termes de tatouages bizarres ?
Peut-être l'Europe. Les gens sont un peu plus disposés à repousser les limites. L'Amérique du Nord, par exemple, est plus prude et s’en tient toujours aux mêmes parties du corps.

Quel est le post qui a eu le plus de succès ? Et pourquoi ?
Un type qui s’était fait tatouer un cheval géant sur le torse, avec sa propre bite à la place de celle de l’animal. Et c'était énorme. Ça occupait l’ensemble de son torse. C'était dingue. Une photo peut récolter en moyenne entre 6 000 et 15 000 likes. Là, c’était genre 67 000.

Quels sont tes tatouages préférés sur Snake Pit ?
L'un de mes préférés, c’en est une que j'ai posté il y a très longtemps et qui n'était pas très bien fait. Mais il représentait un chat allongé sur un aquarium : la bite de l’animal était dans l'eau, pompée par le poisson rouge. C'était très bizarre et très mal fait. Mais il y avait un certain attrait. Quelqu'un a même dit : « C'est une bonne idée. J'aimerais avoir le même. »

As-tu toi-même un tatouage digne de Snake Pit ?
Non. Je me fais tatouer depuis longtemps. J'ai quelques tatouages qui ne sont pas mes préférés, mais ils sont loin d'être dignes de Snake Pit. Ils ne sont pas drôles, ils ne sont pas les meilleurs. À un moment donné, il faudra probablement que je m’en fasse un spécialement pour Snake Pit. Il le faudra bien.

Quels sont tes espoirs pour l'avenir de la page ?
Bien sûr, je veux qu'elle se développe. Mais je ne vais pas me mettre en quatre pour y parvenir. Elle évolue toute seule. Mais je sais qu'elle peut être supprimée n'importe quand. Il suffit que je me fasse signaler un certain nombre de fois pour qu'Instagram la retire. Cela pourrait arriver demain, ou dans deux ans. Alors j'essaie d'en tirer le meilleur parti possible.

VICE France est sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.