Sports

C'est quoi ce bordel, Usain Bolt dans PES 2018 ?

Remonter tout le terrain en 9 secondes 58, c'est désormais possible.
14 juin 2017, 9:56am

Usain Bolt adore le ballon rond et caresse le doux rêve de signer un contrat un club pro pour enfin devenir joueur de football. Son rêve est en passe d'être exaucé… virtuellement, dans l'édition 2018 de PES dont la sortie est prévue, officiellement, le 14 septembre 2017. L'octuple champion olympique d'athlétisme est l'ambassadeur de Konami, l'éditeur du jeu vidéo, à l'instar de Cristiano Ronaldo pour le FIFA d'EA Sports.

« J'adore le football et j'ai toujours joué à PES d'aussi loin que je me souvienne, a affirmé Usain Bolt, en parfait ambassadeur, dans un communiqué publié par Konami. C'est le meilleur jeu de football ayant jamais existé et c'est un grand honneur de participer aujourd'hui à son succès. » Et vas-y que je passe la pommade à Konami.

Mais pour avoir LA CHANCE de jouer au foot avec la star jamaïcaine il faut impérativement précommander le jeu. L'avatar de Bolt sera alors disponible dans un des modes du jeu, My club, qui permet de construire sa propre équipe.

Konami a présenté un trailer du jeu mardi et on peut y voir Bolt vêtu d'un maillot bleu floqué du numéro 9 prendre de vitesse une défense avec aisance, marquer de l'extérieur du pied gauche et célébrer son but en faisant le geste de l'éclair.

Nul doute que cette guest star va permettre de doper les commandes du jeu, même si on a bien envie de se foutre de la gueule de Bolt qui, il faut bien l'avouer, n'a rien à faire dans un jeu de football d'ordinaire loué pour son réalisme. Imaginez-vous jouer à Virtua Tennis avec Dédé Gignac, c'est pas crédible. Perso, on restera sur FIFA.

Celles et ceux qui se réjouissent pourront arguer du fait que dans le football d'aujourd'hui, beaucoup de joueurs pro sont autant des athlètes – entendez sprinteur – que des foobtalleurs. On pense notamment à Jean-Christophe Bahebeck, Clinton Njie ou encore Raheem Sterling et Pierre-Emerick Aubameyang.