FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

Des manifestants mettent le feu à une ambassade et des habitations à Libreville après la mort d’un chef de l’opposition

Ce lundi, des partisans de M. Mba Obame ont mis le feu à une ambassade et à plusieurs voitures.
14.4.15
Photo parJoel Bouopda Tatou/AP

La mort d'un leader de l'opposition gabonaise, André Mba Obame, ce week-end, a engendré une flambée de violence, lundi, dans la capitale du pays, Libreville. Des partisans de M. Mba Obame ont mis le feu à une ambassade et à plusieurs voitures.

Le gouvernement gabonais a publié un communiqué, ce lundi, qui dit que ce chef de l'opposition de 57 ans est mort au Cameroun, dimanche, vers midi, après une longue bataille contre une maladie non-spécifiée. De jeunes partisans de son parti, l'Union nationale, ont investi les rues après cette annonce et mis le feu à l'ambassade du Bénin, qui aurait été détruite par l'incendie. Ils ont également mis le feu à des voitures et des habitations, après la diffusion de rumeurs affirmant que André Mba Obame a été empoisonné.

Publicité

Les raisons l'attaque de l'ambassade de Bénin n'étaient pas claires en premier lieu, bien que l'opposition gabonaise soit très critique envers le chef de cabinet du président, Maixent Accrombessi, d'origine béninoise.

Benin's embassy in Gabon is burned amid chaos against Gabonese opposition leader's death — China Xinhua News (@XHNews)April 13, 2015

Un témoin a déclaré à Reuters que certains ont accusé le gouvernement d'avoir assassiné André Mba Obame. D'autres manifestants ont même accusé le gouvernement gabonais d'avoir lancé des sortilèges sur le chef de l'opposition. Olgan Ebanega, jeune membre de l'Union nationale, a dit à Reuters qu'ils vengeraient la mort de M. Mba Obame.

« Notre leader André Mba Obame a été empoisonné par le régime et ce qui est sûr, c'est que nous vengerons sa mort, » a déclaré M. Ebanega.

Personnage populaire, André Mba Obame a eu une carrière politique en dents de scie. Il a d'abord été conseiller pour l'ancien président Omar Bongo, durant son règne de 42 ans. Il est ensuite devenu ministre de l'Intérieur, avant de se lancer dans l'élection présidentielle comme candidat indépendant en 2009, après la mort d'Omar Bongo.

Malgré le fait qu'il soit arrivé troisième à cette élection — derrière Ali Bongo, le fils d'Omar, désormais chef d'État — M. Mba Obame a refusé d'accepter la défaite en janvier 2011. Il s'est déclaré lui-même président de la République sous la banderole de son parti Union nationale, puis a formé un gouvernement parallèle.

Publicité

Une série de problèmes de santé a cependant obligé André Mba Obame à rester loin du Gabon ces dernières années. En mai 2011, il a subi une opération du nerf sciatique en France.

« Ces dernières années, l'absence de Mba Obame pour cause de maladie a privé l'opposition de l'une de ses voix les plus puissantes, », explique Paul Melly, un membre du programme Afrique du think-tank Chatham House, contacté par VICE News. « Les manifestations qui ont suivi l'annonce de sa mort rappellent que la composition actuelle du parlement, dominé par Parti Démocratique Gabonais (PDG) de l'actuel président ne reflète pas le caractère beaucoup moins unanime de l'opinion publique au Gabon. »

Ce lundi, le Bénin a exigé une « explication officielle » du gouvernement gabonais sur l'incendie de l'ambassade. Dans un communiqué, le Bénin condamne cet incendie comme « un acte inacceptable et d'une rare gravité dans la relation entre les nations. »

Le gouvernement du Bénin appelle tous ses ressortissants vivant au Gabon à « s'abriter des actes de vandalisme et de la violence orchestrée par un groupe incontrôlé de manifestants ».

Suivez Mikey Aveline sur Twitter: @MikeyAveline