Publicité
Crime

Bernie Sanders veut calmer les partisans du «  Bernie ou l’éclatement »

Bernie Sanders a apporté son soutien à Hillary Clinton, estimant qu'elle «  fera une présidente exceptionnelle ».

par Liz Fields
26 Juillet 2016, 8:10am

Photo par John Locher/AP

Hier soir, tous ceux qui sont intervenus pour parler en ce début de convention Démocrate l'ont fait pour parler d'unité. L'unité d'un parti derrière Hillary Clinton. Mais un groupe a fait entendre une voix différente : un groupe de partisans de Bernie Sanders qui ont crié leur désaccord à plusieurs reprises. Et puis Bernie Sanders est monté sur scène.

Il a été largement applaudi à son entrée.

"Je comprends que beaucoup de gens ici dans cette convention et ailleurs dans le pays soient déçus par le résultat final du processus de nomination", a-t-il dit. "Je pense qu'il est juste de dire que personne n'est plus déçu que moi."

Les délégués de Sanders ont scandé des slogans dans les gradins. Certains ont fait part de leur joie, on en a vu d'autres pleurer lorsque leur candidat a déclaré qu'il soutenait Clinton.

Sanders est revenu sur des points déjà évoqués lors de ses discours les plus importants de la campagne de nomination. Après avoir expliqué que cette élection n'était pas une question de "Hillary Clinton, ou Donald Trump, ou Bernie Sanders, ou tout autre candidat", il a insisté sur la question de l'inégalité des revenus et sur les réussites du Président Barack Obama. Sanders a enchaîné en disant que les États-Unis avaient besoin d'un leadership qui permettrait d'améliorer la vie des familles de travailleurs, des enfants, des vieux, des malades et des pauvres.

"À ces fins, tout observateur objectif le reconnaîtra, en se basant sur ses idées et son leadership, Hillary Clinton doit devenir la prochaine présidente des États-Unis", a-t-il lâché, expliquant qu'il n'y avait pas d'autre choix.

La majorité de l'assemblée a acquiescé, mais d'autres ont fait part de leur opposition.

Les soutiens de Sanders avaient été marqués ces dernières heures par une fuite d'emails, via Wikileaks, montrant que des officiels du parti Démocrate favorisaient Clinton pour l'investiture.

Malgré les intentions affichées de réunir le parti, ce sont les fractures qui ressortaient devant l'enceinte de la convention ce lundi.

"Je ne suis pas vraiment contente du parti", confie Leslie Harris, éducatrice à la retraite de Dallas. "Ce qui m'inquiète le plus avec la politique partisane, c'est que les gens se jettent dans la bagarre pour leur équipe et ils en oublient les problèmes".

Sanders a conclu en disant: "Hillary Clinton fera une présidente exceptionnelle [...] et je suis fier de me tenir à ses côtés ce soir."


Suivez Liz Fields sur Twitter: @lianzifields

Cet article a d'abord été publié sur la version anglophone de VICE News.

Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR