Fusillade à Tel-Aviv : 4 morts, Israël suspend des permis d'entrée de Palestiniens pour le ramadan

Deux hommes armés palestiniens ont tué ce mercredi soir quatre personnes et blessé seize autres, dans un quartier commercial de Tel-Aviv, près du ministère de la Défense.

|
09 Juin 2016, 8:40am

Des inspecteurs de police à l'intérieur du restaurant Max Brenner, où une fusillade a eu lieu, le 8 juin 2016, dans le marché Sharona à Tel Aviv, Israël. (Jim Hollander/EPA)

Deux hommes armés palestiniens ont tué ce mercredi soir quatre personnes et blessé seize autres dans un quartier commercial de Tel Aviv, près du ministère de la Défense.

Les deux hommes, qui ont ouvert le feu dans le centre commercial à ciel ouvert Sarona, ont été appréhendés par la police. L'un d'eux a été blessé, a indiqué la police, et a été transféré à l'hôpital. Trois des seize blessés sont encore à l'hôpital ce jeudi d'après le journal local Haaretz.

Il s'agit de l'une des pires attaques dans la capitale économique du pays — depuis le début d'une vague de violences commencée il y a huit mois.

La police a fait savoir qu'elle n'était au courant d'aucun projet d'attaque contre Tel-Aviv. La fréquence des attaques commises par des Palestiniens en Israël (notamment des attaques au couteau ou des fusillades) a baissé au cours des derniers mois — bien que la tension reste palpable.

« J'étais avec ma famille, on mangeait une pizza. On a entendu tirer, on ne savait pas ce qui se passait et tout le monde s'est jeté au sol. On a réussi à s'échapper par une cave, » a indiqué une femme prénommée Annette à la chaîne de télévision israélienne Channel 10.

La police a fait savoir que les assaillants viennent d'un village situé près de la ville d'Hébron, en Cisjordanie occupée. Channel 10 a précisé que les deux hommes étaient cousins, avaient la vingtaine et qu'ils mangeaient dans l'un des restaurants du complexe, avant de sortir leurs armes et de se mettre à tirer. Des agents de sécurité ont alors riposté.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou revenait d'un déplacement à Moscou et s'est entretenu avec ses conseillers en matière de sécurité au ministère de la Défense.

Ce jeudi matin, en réaction à l'attaque de la veille, les autorités israéliennes ont décidé de suspendre 83 000 permis d'entrée délivrés pour le ramadan à des Palestiniens.

« Tous les permis délivrés pour le ramadan, en particulier les permis destinés aux visites familiales (pour les Palestiniens) en provenance de Judée-Samarie [Ndlr, le nom donné à la Cisjordanie par le gouvernement israélien] sont gelés, » a indiqué le COGAT (l'organe qui gère les activités israéliennes dans les Territoires palestiniens).

Au cours des 6 derniers mois, les attaques commises par des Palestiniens ont conduit à la mort de 31 Israéliens et 2 touristes américains. Les forces de sécurité israéliennes ont abattu au moins 196 Palestiniens, dont 134 assaillants, selon les déclarations d'Israël. D'autres ont été tués au cours d'affrontements ou de manifestations.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR