FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

S’il est réélu, le Premier ministre du Canada doublera la population de pandas

Stephen Harper a bien fait cette promesse de campagne. Et il est bien parti pour la tenir, puisque le zoo de Toronto a annoncé que la femelle panda prêtée par la Chine attendait des jumeaux.
Justin Ling
Montreal, CA
01 octobre 2015, 10:25am
Photo via Conservative Party of Canada

Ce pourrait être la promesse électorale la plus étrange de l'histoire récente du Canada : le Premier ministre Stephen Harper a dit vouloir multiplier la population de pandas géants par deux.

« Doubler la population de pandas au Canada est un but ambitieux, » a déclaré Harper dans un communiqué de presse mercredi, où il s'engage à tenir sa promesse d'ici 2016.

Même si les pandas sont connus pour avoir de grandes difficultés à se reproduire, l'annonce faite par le parti conservateur au pouvoir n'est pas une promesse renversante, sachant que le contingent de pandas devait déjà doubler avant qu'il ne s'exprime.

En 2013, Harper a fait venir Er Shun et Da mao de Chine. Le couple de pandas était prêté à Ottawa par le gouvernement communiste de Beijing dans le cadre de ce que l'ambassadeur de Chine a appelé un "programme VIP" — pour "Very Important Pandas".

Plus tôt dans la journée de mercredi, on a appris qu'Er Shun était enceinte — de jumeaux.

Des bébés chinois

La promesse d'Harper implique-t-elle seulement de voir la grossesse d'Er Shun arriver à son terme ? Ou s'attend-il à ce qu'Er Shun et Da Mao se remettent au travail pour reconstituer la population de pandas géants ? Cette annonce n'a en effet pas spécifié si le parti souhaitait huit pandas ou si le nombre de quatre était suffisant.

La nature pourrait aussi contrecarrer les plans d'Harper. Les pandas géants, une espèce en danger, ont un taux de mortalité qui atteint les 20 à 26 pour cent dans leur première année de vie, ce qui signifie que cette promesse de campagne n'est malgré tout pas gagnée d'avance.

Les petits pandas appartiendront techniquement à la Chine, mais après leur naissance ils seront peut-être aussi prêtés par la Chine. En tous les cas, la population de pandas au Canada repassera à zéro dans huit ans, à moins que le pays n'assure d'autres échanges avec des États possédant des pandas asiatiques.

Un argument électoral qui ne doit rien au hasard

Le communiqué de presse joue la carte de l'humour dans cette campagne électorale qui doit s'achever le 19 octobre prochain avec le vote pour le renouvellement du Parlement canadien et de son Premier ministre.

« Le Premier ministre a également noté que son budget équilibré, avec de faibles taxes afin de protéger l'économie du Canada, pourrait assurer un approvisionnement consistant en bambou et friandises pour Er-Shun et Da Mao, » explique le communiqué, reprenant des passages d'autres discours.

Cette annonce farfelue est un clin d'oeil du parti des conservateurs en direction de la communauté sino-canadienne.

Environ 4,5 pour cent des Canadiens déclarent avoir des origines chinoises — soit 1,5 million de personnes. Ces Canadiens comptent pour une part importante des électeurs encore indécis dans le pays que les Conservateurs veulent rallier à leur cause. Ainsi, le site internet du parti est disponible en trois langues : l'anglais, le français, et le mandarin.

Suivez Justin Ling sur Twitter @Justin_Ling