Le Numéro De L'autre Côté Du Miroir

Sur les rives polluées de l'Ozama

À Saint-Domingue, près de 5 500 personnes résidant dans des bidonvilles sont en passe d'être relogées.

par Benjamin Petit
07 Août 2017, 5:00am

Toutes les photos sont de l'auteur

Cet article est extrait du numéro « De l'autre côté du miroir »

Près de 300 000 personnes vivent dans les bidonvilles des rives polluées de l'Ozama, à Saint-Domingue, capitale de la République dominicaine. Ces dernières années, la rivière a été confrontée à de graves et importantes crues, conséquences des intempéries causées par le réchauffement climatique. Le président Danilo Medina a ainsi lancé un programme de réinstallation pour les 5 500 habitants de La Barquita, l'un des quartiers les plus pauvres de la ville. Ces gens seront relogés dans des logements sociaux du long de la rive. Véritable effort collectif, les familles ont été informées des particularités de cette relocalisation.

Le gouvernement souhaite notamment enseigner aux mères de famille à lire et à écrire, et les locataires deviennent propriétaires effectifs de leur nouvelle maison au bout de dix ans. La photo ci-dessus, prise à bord d'un bateau, représente les habitations en ruines que beaucoup de gens abandonnent pour entreprendre une nouvelle vie.