Sports

Un surfeur sous pression : Jordy Smith et l'attaque de requin

Depuis 10 ans, Jordy Smith est l'un des meilleurs surfeurs sud-africains. Mais il lui a fallu surpasser un traumatisme de jeunesse : une attaque de requin dont a été victime l'un de ses meilleurs amis.

Surf Session et VICE Sports vous présentent la colonne "Coup de pression" : des grands noms du surf vous racontent un de leurs plus grands moments de peur dans l'eau et sur leurs planches.

***

Né à Durban, Jordy Smith est le meilleur surfeur sud-africain. Un statut officieux confirmé par ses deux titres de champion du monde junior et WQS remportés en 2006 et 2007. Quelques années plutôt pourtant, il a connu la plus belle frayeur de sa carrière, qui ne le concerne pas directement, mais qu'il nous raconte ici.

Publicité

« C'était en 2003, j'avais 14 ans et je m'entraînais à J-Bay avec des copains juste avant une compétition junior, qui devait commencer le matin-même. La marée était vraiment basse, et soudain un des mes très bons potes s'est fait attaquer par un requin, à moins de 3 mètres de moi. Lui et sa planche ont été projetés à environ 2 mètres de haut. Le requin a lui aussi sauté et a saisi la planche avec sa mâchoire, juste en face de moi. Mon ami est retombé pile sur sa queue.

Le requin, lui, a atterri directement sur les rochers, car la marée était vraiment basse et il y avait moins de 1,2 m de profondeur. Il était bloqué et ne pouvait aller nulle part. Et il a commencé à violemment agiter sa queue à la surface de l'eau. Tout le monde était flippé, je me disais "oh mon Dieu, oh mon Dieu".

Soudain, un autre surfeur qui était là, Andrew Carter, déjà attaqué par un requin à deux reprises dans sa vie, est descendu de sa planche, a mis mon ami dessus et l'a poussé pour l'éloigner de l'animal, avant de fuir à son tour en nageant. Mon ami n'avait rien, juste une planche cassée en trois et quelques trous sur la combi, mais rien de corporel. Le requin a fini par se dégager et partir.

C'était terrifiant d'assister à ça d'aussi près. Vraiment intense. Le requin était vraiment énorme, probablement plus de 5 mètres de long.

Comme c'était la compétition la plus importante de l'année, ils l'ont donc mis en stand-by pendant une heure et demie, avant de finalement la lancer sur un autre spot à 12 kilomètres de là. Mon ami qui venait de se faire attaquer était dans la première série. Et il a fini par gagner son heat, je n'arrivais pas à y croire.

Je suis rentré à Durban terrifié par ce que je venais de vivre. Parce que c'était comme se promener dans la jungle et de tomber nez à nez avec un lion. Tu sais que tu n'as aucune chance de t'en sortir. »

Retrouvez Surf Session sur Facebook et Twitter. Vous pouvez également vous procurer les numéros du magazine par ici.