Publicité
crime

Un Australien a tué son locataire Airbnb pour un loyer impayé

Ramis Jonuzi, 36 ans, a été étranglé à mort car il ne pouvait pas payer les 210 dollars qu’il devait à son hôte.

par Gavin Butler; traduit par Sandra Proutry-Skrzypek
08 Mars 2019, 9:08am

Jason Colton via Shutterstock (à gauche) et YouTube/Top News Today (à droite)

Un homme de Melbourne a avoué avoir étranglé à mort un client Airbnb suite à un loyer impayé. Jason Rohan Colton, 42 ans, a tué Ramis Jonuzi, âgé de 36 ans, en octobre 2017, après que Ramis lui a révélé qu'il était incapable de payer la facture de 210 dollars. Jason a officiellement reconnu qu’il était « criminellement responsable » de la mort de Ramis. Il a également plaidé non coupable d’assassinat devant la Cour suprême de Victoria, estimant qu’il s’agissait plutôt d’un homicide involontaire, selon ABC.

Ramis louait une chambre dans une maison de Brighton East, où vivait également Colton au moment des faits. Il avait initialement réservé une chambre pour trois nuits via Airbnb, mais a ensuite convenu avec le locataire, Craig Levy, qu’il resterait une semaine de plus pour 210 dollars. Il partageait la maison avec Craig, Jason et un autre homme du nom de Ryan Smart.

A la fin de la semaine, au moment de partir, Ramis aurait été incapable de payer l'argent dû et aurait été attaqué par Jason, qui l'a jeté contre un mur avant de l’étrangler avec son avant-bras, selon Fairfax. « M. Colton savait très bien que son acte allait causer, sinon la mort, des blessures très graves à M. Jonuzi », a déclaré le procureur Mark Gibson au jury. Le tribunal a appris que Jason avait également vérifié le compte bancaire de Ramis et que celui-ci « affichait moins de 10 dollars ». Ramis a proposé de contacter son employeur pour savoir quand il serait payé, mais les trois hommes l'auraient agressé quand même.

Craig et Ryan ont maintenu Ramis au sol pendant que Jason l'étouffait et le frappait. M. Gibson a déclaré à la cour qu’il y avait « des éclaboussures de sang partout et des meubles étaient poussés ». Lorsque Ramis a perdu connaissance, les hommes l'ont traîné dans le jardin, où l'assaut s'est poursuivi. Il « luttait pour parler ; il essayait de crier », et un voisin aurait entendu ce qui « ressemblerait à un homme [qui] souffrait énormément ». Craig a finalement appelé la police, qui est arrivée vers 20 h 30, mais Ramis est décédé peu de temps après. Sa mort a été provoquée par une compression du cou et un traumatisme contondant. Jason a dit à la police qu'il voulait seulement que Ramis s'évanouisse.

L’avocat de Jason, Justin Hannebery, a admis qu’il y avait peu de faits à contester dans l’affaire du décès de Ramis Jonuzi. Selon lui, il n'y avait aucun doute sur le fait que Jason « avait étranglé et frappé M. Jonuzi. Il est coupable d'homicide involontaire mais pas de meurtre. » Le procès devrait durer plusieurs semaines.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.