Publicité
Santé

Pourquoi les adolescents préfèrent-ils les JUULpods à la menthe ?

Des études antérieures ont montré que les jeunes aiment les saveurs amusantes et fruitées, mais une nouvelle étude suggère qu’ils préfèrent en fait… la menthe. Pas de bol,

par Hannah Smothers; traduit par Ana Maria Sandra
13 Novembre 2019, 7:53am

Image : Bloomberg / Contributor via Getty

Selon une nouvelle étude publiée le 5 novembre dans le Journal of the American Medical Association, les adolescents ont une préférence pour les JUULpods à la menthe.

Aux États-Unis, plusieurs États et municipalités, ainsi que les labos JUUL eux-mêmes, ont tenté de réduire la consommation des produits de vapotage par les mineurs en réglementant la distribution de certaines saveurs pouvant être potentiellement attractives pour les jeunes et les non-fumeurs, comme la mangue, le concombre, les fruits et d'autres options non-traditionnelles. Les chercheurs à l'origine de cette dernière étude ont demandé à des élèves de quatrième, seconde et terminale ayant utilisé des e-cigarettes au cours des 30 derniers jours quelle saveur ils préféraient. Alors que les élèves de quatrième penchent plutôt pour les recharges à la mangue, la menthe est la saveur la plus populaire chez les élèves de seconde et terminale. Parmi les groupes d'âge, la menthe est privilégiée par les élèves qui disent avoir utilisé la JUUL au moins 20 jours sur les 30 derniers jours, c’est-à-dire ceux qui vapotent le plus.


Cette constatation semble surprenante, étant donné que les rapports précédents suggéraient que les adolescents sont plutôt attirés par les saveurs fruitées (d’où la raison pour laquelle elles sont réglementées). Mais les données de l'enquête proviennent de février-juin 2019, soit trois mois après que la marque a annoncé qu’elle n'allait plus proposer des saveurs autres que menthe, menthol et tabac sur les rayons des magasins. Ainsi, si les jeunes préfèrent la menthe (surtout les élèves de terminale, dont certains sont assez âgés pour acheter légalement des JUULpods), c’est peut-être parce qu’il s’agit de la saveur la plus facile à trouver et qu’elle n’a pas un goût de cigarette, comme c’est le cas des saveurs tabac et menthol (qui, selon cette nouvelle étude, ne suscitent qu'un intérêt limité chez les adolescents). De nombreux experts en santé publique ont déjà fait valoir que de telles interdictions sont inefficaces et rendent la vie des gens qui utilisent le vapotage pour arrêter de fumer plus difficile. Bien que les saveurs peu communes puissent attirer de nouveaux adolescents, cette recherche montre qu'ils s'adapteront aussi à ce qui est disponible.

Je ne suis pas un scientifique en soi, mais j'aimerais bien voir les données sur le nombre de vapoteurs mineurs qui ont simplement troqué leur JUUL goût mangue ou concombre pour la menthe après que la marque a essayé de réglementer la vente de ces saveurs. Dans la dernière ligne de l'étude, les chercheurs se demandent « si les réglementations ou les suspensions de commercialisation qui exemptent la saveur menthe sont des stratégies optimales pour réduire la consommation de cigarettes électroniques chez les jeunes », laissant entendre que tous les goûts devraient peut-être être interdits sauf celui au tabac. C'est exactement ce que la FDA envisage et, pour couper l’herbe sous le pied aux autorités sanitaires, JUUL a stoppé la vente de ses pods à la menthe aux États-Unis le 7 novembre. Mais étant donné que les adolescents n’avaient eu aucun mal à adapter leur style de vie fruité à la saveur menthe, il est probable qu’ils en fassent de même avec la saveur tabac lorsqu’elle sera la seule option.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.

Tagged:
vapoteuse
e-cigarettes
juul pods