Publicité
Culture

Suicides canins : la malédiction du pont d'Overtoun

Beaucoup le traversent, peu en réchappent. C'est le triangle des Bermudes des chiens.

par James McMahon; traduit par Sandra Proutry-Skrzypek
02 Mai 2018, 4:55pm

Le pont d’Overtoun : Lairich Rig, CC By 2.0 ; Photo du chien : Ray Larabie, CC By 2.0

Cet article a été initialement publié sur VICE Allemagne.

« J'ai déjà traversé le pont », déclare Jenna, 20 ans, originaire de Glasgow. « La première fois, l'air est devenu irrespirable et mon estomac s’est noué, un peu comme si j’avais loupé une marche d’escalier. La deuxième fois, j’ai eu l’impression que quelque chose de terrible allait arriver. Il y avait une femme avec son chien sur le pont, et le chien refusait d’avancer. Quelque temps après, j'ai découvert que plusieurs chiens avaient sauté du pont cette semaine-là. »

Le pont en question, le pont d’Overtoun, est situé dans le village de Milton, dans le burgh de Dumbarton, en Écosse. Conçu par le célèbre architecte paysagiste H.E. Milner à l’aide de parapets en pierre de 45 centimètres d'épaisseur, il a été achevé en 1895 et permet l'accès au manoir d’Overtoun House, construit en 1860. Le manoir se trouve sur une colline surplombant la rivière Clyde. Si vous n'y êtes jamais allé, peut-être en avez-vous déjà entendu parler dans le film de science-fiction Cloud Atlas, sorti en 2012.

Sans surprise, ce lieu a la réputation d’être hanté. Mais le pont ? Rien ne le distingue, a priori, des dizaines de ponts en arc qui se trouvent en Écosse.

Pourtant, la structure a un passé tragique. En 1994, un homme de 32 ans a jeté à l’eau son fils en bas âge, Eoghan, affirmant que ce dernier était l'antéchrist. L'homme a aussitôt essayé de se suicider à deux reprises, d'abord en suivant son fils par-dessus le pont – sa femme l’en a empêché – puis en s’ouvrant les poignets à l’aide d’un couteau de cuisine. L'enfant est décédé à l'hôpital le lendemain. L'homme a été déclaré non coupable de meurtre pour cause de folie dans un verdict unanime et a été interné à l'hôpital psychiatrique de Carstairs, dans le sud du Lanarkshire.

Toutefois, quoiqu’il se passe à Milton, ce ne sont pas tant les humains qui sont en danger que les chiens, ce qui a fait la notoriété de la région dans le monde entier. Depuis les années 1950, au moins 50 chiens auraient délibérément sauté dans le vide, trouvant la mort 15 mètres plus bas. On raconte même que quelque 600 chiens, ayant survécu une première fois, seraient remontés sur le pont avant de sauter à nouveau.

Tous les chiens signalés appartiennent à des races au flair prononcé, comme les bergers allemands et les terriers écossais. Ils sautent tous du même endroit, à savoir entre les deux remparts situés du côté droit du pont, et toujours quand il fait beau. Personne ne peut expliquer pourquoi.

La théorie la plus commune est que les chiens sont attirés par des odeurs. On sait que des écureuils, des souris et des visons nichent sous ce pont. Un test scientifique a été entrepris : dix petits chiots ont reçu une variété d’odeurs à suivre. Soixante-dix pour cent des chiens ont suivi le vison. Cette théorie coche de nombreuses cases. Les visons ont été introduits dans la région dans les années 1950, au moment où les sauts ont commencé, et leur odeur serait plus perceptible les jours où il fait beau.

Mais pourquoi le pont d’Overtoun en particulier ? Et pourquoi les chiens sautent-ils toujours au même endroit ?

D’ailleurs, les animaux sont-ils même capables de mettre délibérément fin à leurs jours ? Le Dr David Sands, expert animalier, affirme que non. Pourtant, il existe un précédent historique dans le règne animal. Un article du Daily Mail rapporte qu'en 2009, en l’espace de trois jours, 28 vaches ont délibérément sauté d’une falaise dans les Alpes suisses. Dans le documentaire oscarisé The Cove (La Baie de la honte), paru la même année, l’ancien dresseur de dauphins Richard O'Barry raconte comment Kathy, l’animal qui a campé le rôle de Flipper dans la série du même nom, s'est suicidé dans ses bras. Il existe un insecte, l'Acyrthosiphon Pisum suceur de sève – aussi appelé puceron vert du pois – qui est capable de se faire exploser lors d’une attaque de coccinelles pour protéger les autres membres de sa colonie. Certains rapports font aussi état de chiens mettant fin à leur propre vie. En 1845, selon le magazine Illustrated London Times, un Terre-Neuve aurait tenté à plusieurs reprises de se suicider en se jetant dans l'eau, avant de « préserver une immobilité parfaite des pattes ». Chaque fois, le chien a été sauvé. Jusqu’au jour où il a simplement gardé la tête sous l'eau jusqu'à ce qu'il cesse de respirer.

Le Dr Sands s'est rendu sur le pont avec une équipe de tournage en 2005 afin de mener sa propre enquête. Là, debout sur le pont où les chiens sautent, il déclare : « Même moi, en tant que personne, tous mes sens étaient en feu… C’est un sentiment étrange. »

Il a également éliminé les autres explications proposées. La vue, dit-il, n'est pas un facteur, car un chien ne peut pas voir au-delà du mur, il ne voit que le granit couvert de lierre. Il a également exclu le son. Une théorie suggérait que Faslane Bay, là où se trouvaient les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins britanniques, envoyait une fréquence que seuls les animaux pouvaient entendre. Cette théorie a été écartée après que des experts en acoustique ont testé la longueur du pont et n’ont rien remarqué d’inhabituel.

« Les habitants ont des sentiments mitigés à propos du pont », déclare Jenna. « Certains ont trop peur d'y promener leur chien et l'évitent complètement. Je n'ai jamais voulu y retourner après l'expérience que j'ai vécue. Il faut vraiment qu’ils mettent une clôture ou quelque chose comme ça. Vraiment. »

James McMAhon est sur Twitter.

Tagged:
suicide
chien
Overtoun bridge