nuit

Les dix commandements du clubbing

Pour le respect des règles de bienséance en situation de clubbing.

par THUMP Staff; traduit par Nazanine Sadeghi, et Melina McCormack
26 Mars 2018, 6:00am

Techno-Mass, Evangelical Church Conference à Berlin, Mai 2017. Photo de Imago/EPD

On sort en club pour être libre, libre d'oublier le terrible ronron du quotidien et les constructions sociales qui régissent nos vies. Mais dans une salle pleine de clubbers enivrés, les choses peuvent vite déraper. C’est la raison pour laquelle il faudrait établir quelques règles de savoir vivre en situation de clubbing, afin que tout le monde soit en sécurité et heureux.
Voici donc les Dix Commandements du clubbing. Nous promettons que vous apprendrez à les apprécier. Ainsi soit-il.


1. Tu ne bousculeras pas ton voisin sur la piste de danse
C'est vendredi après-midi, et vous comptez les minutes qui vous séparent de la liberté. Vous avez planifié votre week-end depuis des jours maintenant. Rentrez chez vous, faites une sieste, puis foncez ! Go !
Passé le videur et le vestiaire, vous arrivez enfin sur la piste de danse. Vous commencez à vous ambiancer, puis, d’un coup, sorti de nulle part… vous vous prenez un coup de poing dans le ventre ! Que se passe-t-il ? Est-ce que quelqu'un tente de commencer une bagarre ? !
Vous repérez rapidement le fautif : un sac à dos. Un randonneur se serait-il perdu ici ? Les sacs à dos en plein milieu de la piste de danse sont une tragique réalité de la vie nocturne.
Si vous êtes une à sac à dos, s'il vous plaît, mettez-le au vestiaire, poussez-le dans un coin ou laissez-le à la maison. Les seuls trucs plus traîtres que les gens à sac à dos sont des lunettes et des bouteilles posées n’importe où sur la piste de danse.

Une photo personnelle de notre estimé collègue, Angus Harrison.

Mais bien d’autres dangers se cachent dans la pénombre de la boîte : les extrémités.
Si vous pensez être le mix parfait entre Misty Copeland et Justin Bieber et que vous vous trouvez digne de Danse avec les stars, il y a de fortes chances pour qu’en réalité, vous dégagiez une vibe à la Ryan Seacrest. Ou à la Jenny McCarthy. On ne cherche pas à remettre en question enthousiasme ni votre liberté d’esprit ! Rappelez-vous simplement qu'un coude volant, un mauvais placement de genou ou qu’un déséquilibre intra-auriculaire peuvent ruiner le plaisir de tout le monde.
Pire que les danseurs inconscients de leur environnement, il y a ceux qui ne dansent pas mais qui campent sur la piste. Ils se tiennent là, manifestement agacés, soupirant et faisant défiler leurs feeds Facebook, faisant ainsi obstacle à la libre circulation de tous les autres.


2. Tu n’embêteras pas ton voisin avec ton Smartphone
Si prendre des photos et des vidéos est autorisé dans la boîte où vous allez faire la fête, duck-faces et filtres chien il y aura. Tout près des compulsifs du selfie – occupés à distraire tout le monde par leur égocentrisme – c’est là qu’on trouve les vidéastes amateurs qui paniquent à chaque fois que quelqu'un leur barre la route. « Merci d’avoir pourri ma soirée ! » vous diront-ils. Mais de rien, puisque si vous êtes là à prendre des vidéos au lieu de vous déhancher – vous ne vous amusez manifestement pas.
Mis à part les obsédés du selfie et les cameramans fous furieux, c’est cool de pouvoir envoyer un sms à vos amis de temps en temps – surtout quand vous les perdez. Mais vous devriez vraiment limiter votre utilisation des smartphones. Parce que c'est super relou d’être aveuglé par votre écran lorsque vous vous tenez debout (ou oscillant) au milieu de la piste de danse.


3. Tu ne dépasseras point tes limites
L'excès et l'évasion vont de pair. On se demande parfois ce qui nous pousse à l’usage récréatif de drogues et d'alcool, mais il semble que la réponse se résume au fait que l’on a envie de lâcher prise le temps d’une soirée. Et même si ça semble évident, vous devriez apprendre à connaître vos limites. Parce que personne n'est heureux si vous vous retrouvez ratatiné dans un coin de la boîte couvert de vomi qui sèche peu à peu sur votre pull, les yeux ouverts mais perdus dans le vide. C’est non seulement mauvais pour la santé, mais vous risquez aussi de gâcher la soirée de vos amis.

Une représentation symbolique d'enfants ayant dépassé leurs limites. Photo de TheArches/ Flickr / CC BY 2.0

4. Tu ne convoiteras pas la place de ton voisin dans la queue des toilettes
La queue pour aller aux toilettes en boîtes est chose étrange. Outre de la quantité impressionnante de saleté, les toilettes sont toujours bondées – un peu comme ce grec en bas de la rue où vous échouez toujours après une grosse soirée. Attendre en ligne pour ce qui vous semble être une éternité coupe vraiment l’élan de la soirée puisque vous devriez être sur la piste de danse en train de rencontrer votre prochaine aventure d’un soir.
Mais ne désespérez pas. Dans la queue, vous pouvez bavarder, répondre aux sms, ou faire défiler Instagram – cool, Lena et Felix des crêpes de sarrasin garnies de fruits frais et de crème fraîche pour le brunch. Vous êtes seul ? Vous avez oublié votre téléphone ? Pas de soucis ! Loin du brouhaha du bar et de la piste de danse, les toilettes sont l'endroit idéal pour se faire de nouveaux amis.
Ne soyez pas ce mec ou cette meuf qui trace la queue ou qui double les autres. Souvenez-vous, à moins que vous soyez sur le point d'exploser un de vos principaux orifices – il n'y a vraiment aucune autre raison valable de doubler tout le monde. Point.


5. Tu ne monteras pas sur scène avec le DJ
Oh oui, on vous a vu. Vous vous déplacez discrètement vers la piste de danse, puis vous frayez lentement un chemin à travers la foule et attendez le bon moment pour frapper. Et soudainement, BAM. Vous vous tenez là, tendant maladroitement la main à la personne derrière la cabine du DJ. À ce moment-là, les traits de votre visage semblent enfin se détendre. Vous êtes sur votre route vers votre propre Nirvana personnel, un lieu de contentement éternel.
Mais le visage du DJ ne semble pas dire la même chose. En fait, si vous pouviez l'entendre au-dessus du bruit, il dirait : « Vous faites chier, j'essaie de travailler là – vos petites mains moites et potelées et vos sourires idiots me bloquent la vue. Et non je ne vais pas passer les morceaux que vous me demandez. »

Photo de TheArches/ Flickr / CC BY 2.0

6. Tu ne harcèleras pas ton voisin
Vous êtes sur la piste de danse, vous vous balancez en rythme avec la musique – les yeux fermés, un grand sourire. Soudainement, deux mains moites vous arrachent à votre paisible méditation – vous les dégagez de là. Un peu plus tôt, un mec sorti de nulle part a essayé d’entamer une conversation au sujet de vos « superbes boucles d’oreilles » et un autre mec bizarre a continué de vous proposer de vous payer un verre – bien que vous ayez déjà décliné son invitation trois fois.
S'il vous plaît, ne vous méprenez pas : les marques d’affection en public sont chose commune sur n'importe quelle piste de danse, mais comme le dit le dicton, pour danser le tango il faut être deux ! Avant même de tenter un contact physique avec quelqu’un, vous avez besoin d'un consentement verbal et d'un sourire réciproque. Et dès l'instant où une personne ne semble plus avoir envie ou si elle rejette les avances, il est temps de s'incliner poliment.


7. Tu ne chanteras pas
J’ai du mal à imaginer quoi que ce soit de pire qu’une personne qui essaye de chanter une chanson dont elle ne connaît pas les mots et/ou qui la chante bruyamment. Je sors d’une semaine difficile et je ne pense pas pouvoir le supporter.
Et si vous faites partie de ceux qui applaudissent/tapent dans leurs mains, abstenez vous. Merci !


8. Tu ne parleras pas l'oreille de ton voisin
Une main sur l'épaule, suivie d'un « MEEEEECCCC, CE SON EST OUUUUUF », les yeux écarquillés et la voix rauque – c’est le seuil maximum de communication directe autorisé sur la piste de danse. Il n'y a pas de plus gros relous que quelques rabat-joie qui insistent pour discuter de leurs plans de dissertation – à haute voix – pendant que passe « Daydream » Et ce n'est certainement pas correct pendant « Polynomial C », non plus. Retenez-vous de parler de vos soucis et de vos idées jusqu’à ce que vous soyer dans la queue des toilettes ou à l'after.

Photo de Ray Weitzenberg/ Flickr / CC BY-SA 2.0

9. Tu garderas un œil sur ton voisin
Bien sûr, vous voulez vous amuser quand vous sortez, mais peu importe à quel point la fête est folle, vous devriez toujours garder un œil sur les humains qui vous entourent. Non, vous n'avez pas à tous les aimer, mais la courtoisie et la coopération sont la base de la société civile.

Si vous êtes dans un club, et que quelqu'un semble passer un mauvais moment, allez les voir pour vérifier que tout va bien. Aider quelqu’un qui est victime d’avances indésirables, ça peut faire des merveilles. Et bien sûr, si vous êtes inquiet pour la sécurité de quelqu'un, informez le personnel du club.

10. Tu ne diras pas à ton voisin comment faire la fête
On se mêle de ses affaires. Merci.

Tagged:
Party
drogues
smart phones
Fêtes
boîte de nuit