FYI.

This story is over 5 years old.

Cette femme était consultante scientifique pour X-Files

Anne Simon, virologue, faisait en sorte que les scénarios de la meilleure série du siècle dernier tiennent la route d'un point de vue rationnel.
12.11.15

Photo publiée avec l'aimable autorisation de la Twentieth Century Fox. Toutes les autres photos sont publiées avec l'aimable autorisation d'Anne Simon

Anne Simon avait pour père l'écrivain de science-fiction hollywoodien Mayo Simon, auteur de films cultes comme Futureworld et Phase IV. L'illustre homme a aussi eu l'occasion d'interviewer les astronautes d'Apollo et de rencontrer quelques-uns des scientifiques les plus brillants de son époque. Il est logique, donc, que la plus jeune des Simon soit non seulement devenue l'une des scientifiques les plus talentueuses de sa génération, mais aussi consultante pour la série X-Files. Son rôle consistait à aider le showrunner Chris Carter à maintenir un semblant de crédibilité scientifique dans la série. (sauf l'huile noire, qui est manifestement inventée de toutes pièces).

Publicité

Simon a été amenée à travailler sur X-Files grâce à son amitié avec Carter, qui sortait avec une amie de sa mère à l'époque de la première saison de la série. Carter avait alors besoin d'aide pour ancrer sa série dans une certaine réalité. « Son frère avait un job au MIT, donc il était bon en physique », a-t-elle expliqué. « Mais pas en biologie. C'est là que je suis entrée en scène. » Le choix d'embaucher Simon – qui travaillait alors en tant que biochimiste à l'université du Massachusetts – s'est fait naturellement.

Simon occupe actuellement le poste de chef au département de virologie de l'université du Maryland, et sera créditée sur le retour prochain de X-Files, avec une mini-série de six épisodes qui sortira en janvier. Elle est aussi très engagée au sein de la fanbase Twitter de X-Files, et il lui arrive de livetweeter des épisodes en insérant des commentaires ou des anecdotes sur les coulisses de la série. Alors que la série est en passe de faire son grand retour, j'ai posé quelques questions à Anne afin de savoir comment X-Files a changé la perception du public autour de la science, comment elle aide l'aspect scientifique à mener l'intrigue, et ce qu'elle pense des fans qui ne pensent qu'à voir Mulder et Scully coucher ensemble.

VICE : Qu'est-ce qui t'a donné envie de travailler sur X-Files ?
Anne Simon : Scully a vraiment été la première scientifique à être représentée de manière positive à la télé. Elle ne se laissait pas avoir. Elle voulait des faits. Elle voulait tester ses hypothèses et faire des expériences, pas seulement tout divulguer. Et puis il y a ce « Scully Effect » – tous ces fans qui disent être devenus scientifiques à cause de X-Files.

Peux-tu me détailler ta contribution au script ou à un épisode ?
[Chris Carter] savait ce qu'il voulait faire et où il voulait aller. Donc, par exemple, sur le dernier épisode de la première saison, il m'a demandé : « Comment étudierais-tu un micro-organisme ? Quelle serait la première chose que tu ferais ? » Je lui ai répondu que j'en produirais plus. Il a alors demandé « Comment ferais-tu ça ? » « Eh bien, ça prendrait sûrement dix ans… » Bon, on est à la télévision, donc disons que tout est déjà produit. Qu'est-ce que tu ferais ensuite ? Tu le mettrais sous un microscope, séquencerais une partie de son ADN ribosomal… Et tu ne trouverais pas que ce que tu étudies est simplement un alien – tu relierais le tout à autre chose. À cette époque, il y avait des gènes spécifiques que tout le monde séquençait et comparait. Il continue : « Qu'est-ce qu'on pourrait trouver qui pourrait nous faire dire instantanément qu'il s'agit d'un alien ? » J'ai donc eu cette idée (qui a perduré jusqu'à aujourd'hui) : « Si on rajoutait une paire de nucléotides ? » À partir de là, il a commencé à m'envoyer les scripts et je les corrigeais. Et il utilisait chacune de mes corrections. J'ai fait ça pendant environ cinq ans avant d'en parler à qui que ce soit.

Publicité

Est-ce que tu penses que les films et les séries sont devenus scientifiquement plus crédibles aujourd'hui ?
Ça s'est grandement amélioré dans les films. Je n'ai pas vu Seul sur Mars, mais les scientifiques en sont très satisfaits. Je pense que les films prennent le temps de creuser l'aspect scientifique. Mais à la télévision, c'est très problématique. Ils n'ont pas le temps et ils ne le prennent pas. Chris prend son temps. C'est pourquoi je donne toujours ma carte aux scénaristes et leur dis que je suis disponible.

Back at day job (with new hat!) after fabulous 3 days on set of — Anne Simon (@Annealiz1)August 6, 2015

Et donc tu as écrit pour la nouvelle mini-série. Comment ça s'est passé ?
J'essaye de donner des idées à Chris. Maintenant, c'est beaucoup plus facile parce qu'il suffit d'envoyer des articles par mail. Je lui ai dit que je pensais qu'un monstre vraiment cool pourrait s'inspirer des mouches homéotiques – un monstre qui aurait des jambes qui lui sortiraient de la tête ou de la bouche. Il a trouvé ça super.

Pour le retour de la série, j'ai mis les bouchées doubles. Ma meilleure amie, Margaret Fearon, est docteure en maladies infectieuses au Canada. Elle empêche les maladies de se retrouver dans nos stocks de dons de sang. Elle aide donc pour tout ce qui touche au médical. Elle est aussi créditée sur la série. Chris est venu me voir avec une idée qu'il avait envie de réaliser, et j'ai fourni le meilleur de ma science pour tenter de mettre ça sur pied. Et il a repris tous mes conseils. Il s'agit probablement des scènes scientifiques les plus flippantes de X-Files. Les gens vont être tellement flippés que j'espère qu'ils n'auront pas d'objets pointus à proximité.

Publicité

Est-ce que ça te fait plaisir que les gens te parlent autant de ton travail sur X-Files ?
C'est assez marrant que ce genre de choses arrive encore. Lorsque la série était au plus haut de sa popularité, David Letterman m'avait invitée sur son plateau, j'avais été diffusée en live au Canada, Good Morning America m'avait contactée, et il y avait une page entière sur le sujet dans le New York Times. Puis on m'a demandé d'écrire un livre. J'ai reçu un tas de courriers de gamins qui me disaient ne pas aimer la science, mais que mon bouquin les avaient passionné et qu'ils voulaient désormais s'orienter vers une carrière scientifique. J'ai donné une conférence TED. C'est dingue. J'ai donné une conférence TED la même année que Ben Carson [rires]. Il avait parlé neurobiologie. Je me souviens encore de sa conférence. C'était génial. Et maintenant regardez où il en est…

Tu penses que l'image de la science auprès de l'opinion publique a changé depuis que tu as commencé ce job ?
Je trouve qu'elle empire, à vrai dire. Bien que je ne veuille pas m'engager politiquement sur ce point, le fait qu'une frange politique entière réfute les déclarations sur le changement climatique de milliers de scientifiques en les traitant de menteurs n'aide absolument pas. Une fois que tu penses que des milliers de scientifiques sont en train de mentir, tu commences à penser « Bon, à propos de quoi nous mentent-ils également ? ». Puis on en vient à remettre en question l'évolution. Puis les bases de la biologie. C'est comme dire qu'il n'y a pas d'oxygène. On n'essaye pas de tromper qui que ce soit. Juste d'émettre des hypothèses et de les tester. Et c'est notre manière de les communiquer à la société. On ne veut pas tuer les enfants à coups de vaccins ou empoisonner les gens avec la nourriture. On veut faire en sorte d'arranger les choses pour tout le monde. Donc peut-être qu'avec des gens comme moi, qui communiquent – même sans rapport avec la nourriture ou quoi que ce soit –, les gens commencent à penser qu'on veut les aider.

D'une certaine façon, X-Files essaye d'effrayer les gens à coups de données scientifiques.
Je recevais pas mal de courriers haineux de la part de gens qui pensaient que je faisais la promotion d'une science de second rang. Mais X-Files traite de science-fiction. La série n'essaye pas de faire paraître la science moins réelle qu'elle ne l'est. Si les gens croient en ces théories du complot, je suis désolée pour eux. Lorsqu'ils me demandent « Pourquoi il y avait des aliens à cet endroit-là ? », qu'est-ce que je suis censée leur répondre ?

Est-ce qu'il y a une quelconque vérité scientifique derrière l'huile noire ?
Non. Lorsqu'on a réalisé l'huile noire, j'avais en tête les myxomycètes, un certain type de champignons. Et j'ai toujours envie que cette idée soit exploitée. Il existe plusieurs phases où ces champignons sont détachés les uns des autres et où ils se regroupent et forment une énorme limace puis un grand réservoir sporifère. C'est un organisme vraiment cool.

Qu'est-il réellement arrivé à la sœur de Mulder ?
Ce que vous allez découvrir dans la nouvelle saison répond à ce qui se passe réellement. On va révéler ce qui se passe. C'était mon idée. Et [Chris Carter] a été séduit. Vous saurez à la fin de l'épisode 6 ce qui se passait pendant tout ce temps —comment tout s'imbrique. Comment le rôle du mec à la cigarette a de l'importance. Ce qui est arrivé à Scully et son enlèvement. Vous saurez tout. C'est pour cette raison que j'étais si enthousiaste : j'ai trouvé une manière de tout relier.

Je suis certain que les gens t'en seront reconnaissants.
J'ai répondu à certaines questions sur la relation de Mulder et Scully parce que [Duchovny] et Mitch [Pileggi] ont révélé qu'ils ne sortent pas ensemble. Et les « shippers » [les fans qui sont obsédés par l'aspect romantique de la relation Mulder/Scully] sont devenus cinglés. Mulder ne travaille plus pour le FBI, et il se retrouve dans une situation très délicate. Il est au fond du trou, et la seule chose qui lui reste est le complot. En science, lorsque vous jetez un œil à tout plein de pièces et de données et qu'elles ne confirment pas votre hypothèse, c'est très frustrant de trouver la solution. Tu sais que ce que tu avais émis était faux. Mulder n'est pas une personne heureuse et n'est pas à l'aise avec Scully au début. Chris essaye de créer de la tension dans le duo Mulder/Scully tout en leur donnant une direction.

Est-ce que tu te sens comme une initiée des X-Files ?
Je suis une initiée tout en étant un outsider. Je travaille sur la série, mais j'en reste en dehors pour les fans. Je sais un tas de choses, mais je ne peux pas faire de révélations sur ce qui arrive.