FYI.

This story is over 5 years old.

News

Une lettre ouverte à Banksy, de la part d'un mec de Los Angeles

Cher Banksy, j'ai entendu dire que tu allais revenir à Los Angeles pour « faire de l'art ». C'est cool, mec. À moins que tu n'envisages même pas de revenir ici, et que toute cette histoire ne soit qu'un #buzz tout droit sorti de l'imagination d'un...
10 novembre 2013, 9:30am

Une œuvre issue du dernier passage de Banksy à Los Angeles.

Cher Banksy,

J'ai entendu dire que tu allais revenir à Los Angeles pour « faire de l'art ». C'est cool, mec. À moins que tu n'envisages même pas de revenir ici, et que toute cette histoire ne soit qu'un #buzz tout droit sorti de l'imagination d'un petit groupe de nerds de Beverly Hills incapables de ressentir de la joie autrement qu'en surfant sur les #réseauxsociaux. Pour être honnête, peu importe si tu viens ou pas. Le LA Times et le LA Weekly ont déjà écrit des articles optimistes sur ton éventuel retour. En ma qualité de type payé pour commenter des événements, je cautionne entièrement ces articles tout pourris. En plus, ça me donne l'occasion de rejoindre ces nombreux inconnus qui aiment écrire des lettres ouvertes à ceux qui font la une des journaux. À mes yeux, cette prolifération de lettres ouvertes constitue –au mieux– une saucisse de critique culturelle coincée dans une galette de liens racoleurs. Mais bon, la vie est faite ainsi.

Depuis ta première halte dans ma ville natale en 2011 –qui t'a apporté fortune et succès d'estime– tu as toujours réussi à t'en sortir. C'est génial pour toi, mais j'imagine que tu vois les choses autrement depuis les dernières critiques concernant ta résidence à New York. Je pense que tout le monde devrait prendre le temps de revenir en arrière et de changer les choses. S'il fallait tirer une leçon du cas de Michael Jackson ou de Madonna, c'est que les grands artistes ont constamment besoin de se réinventer pour rester crédibles dans un monde où les tweets fusent plus vite que les bonnes idées.

Il y a déjà quelques débiles qui singent ton style avec des jeux de mot foireux ainsi qu'un collectif de gros losers qui te copient littéralement en se faisant bien plus de blé que toi. Mais ne t'inquiète pas, jeune homme de l'ombre ! Je sais exactement ce que tu dois faire pour ne pas croupir dans l'océan de ta ringardise si tu reviens vraiment à Los Angeles. Tu dois EMBRASSER la ville.

Un faux Banksy a vendu 40 œuvres à des gens qui ont cramé qu'elles étaient fausses en moins d'une heure. De son côté, Banksy n'en a vendu que trois.

Une grande déferlante de critiques négatives t'est tombée dessus suite au chaos que tu as laissé à New York. Les gens ont descendu ta dernière oeuvre dans le Bronx parce qu'ils trouvaient que tu renforçais des stéréotypes négatifs dans des lieux où tu n'es qu'un simple touriste. Et soyons francs, ta dernière merde fleurie en date pourrait tout aussi bien figurer sur le chéquier officiel d'une banque collaborative. Je viens de Los Angeles. J'ai le pouvoir de te montrer des endroits qui te plongeraient dans un profond d'excitation, probablement le même que celui que tu ressens trois fois par an, lors des rares occasions où la Reine autorise les Anglais à exprimer leur joie. Voici déjà une liste d'endroits à Los Angeles sur lesquels tu pourrais poser ta fameuse griffe.

L'UNIVERSAL CITYWALK

Avant le 11-septembre, pendant la grande époque des spectacles de magie télévisées, le CityWalk était roi. Quand j'étais un petit gros prépubère, je chérissais particulièrement mes moments de rafraîchissement dans cette magnifique fontaine. Au moment où ma sexualité était en pleine effervescence, cette fontaine me faisait fantasmer. C'est aussi à travers cette fontaine que j'ai eu mon premier émoi érotique en voyant un téton durci pour la première fois. Que Dieu te bénisse, le CityWalk.

La fontaine de City Walk, incroyablement majestueuse.

CityWalk est l'endroit parfait pour quiconque rêverait d'anonymat. Avec son niveau de pollution actuel, il est même possible qu'une de tes œuvres originales ne puisse être découverte avant plusieurs mois. N'importe quel mur blanc –si tu parvenais à en trouver un– pourrait te servir de toile. Si je puis me permettre, je te recommande vivement de maculer les murs de la boutique qui, pour une raison obscure, ne vend que des trucs  des Raiders, même s'ils ont quitté LA depuis aussi longtemps que CityWalk existe.

HOLLYWOOD ET HIGHLAND

Je ne parle pas du centre commercial, mais de l'intersection. Oui, j'aimerais que tu crées un superhéros qui pourrait interagir avec le troupeau de touristes qui se sont laissés convaincre que Los Angeles était une destination réglo. Je te laisse choisir les détails logistiques, mais j'aimerais vraiment que la personne qui endossera le costume agisse de la même manière que tous les faux Spiderman –sans jamais montrer qu'il fait semblant.

L'ÉTOILE DE JANE'S ADDICTION SUR LE WALK OF FAME D'HOLLYWOOD

Ouais, je viens de lire que le groupe Jane's Addiction allait avoir une étoile sur le Walk of Fame. Mon ami Geoff a souligné que l'étoile, en elle-même, ressemblait à une installation d'art vraiment tordue. Il a raison. Aucune altération ne saurait surpasser l'absurdité de l'immortalisation de Jane's Addiction aux côtés de gens aussi illustres que Ann-Margret. Tu devrais peut-être y mettre un peu de colle, ou faire en sorte que personne ne puisse jamais retirer l'étoile –comme ça, le monde y réfléchira à deux fois avant de célébrer des musiciens sapés comme des étudiants en art.

LE CAMION À TACOS ENTRE L'AVENUE 52 ET FIG (DEVANT LE 7-ELEVEN)

Ce camion à tacos fait les meilleurs burritos de la ville. Les gars qui le tiennent ont l'air sympa, et j'estime qu'ils méritent d'avoir plus de clients. Un Banksy original pourrait accélérer la gentrification de Highland Park, et ça rapportera plein de blé à ces mecs. Leurs burritos sont hyper bons.

LE PARC KNOTT’S BERRY FARM

Pense à tout ce que j'ai dit ci-dessus, mais en le multipliant par un million. Tous les gens qui travaillent de près ou de loin à cet endroit devraient être gênés. Leur nom est méga nul, et le nom de leur meilleure attraction fait référence à la diarrhée. Il faut faire quelque chose pour eux.

VIN SCULLY

Je ne pense pas que tu aies déjà tatoué quelqu'un, et si quelqu'un représente LA, c'est bien Vin. Les Dodgers sont enfin redevenus drôles et excitants, mais leurs matchs rassembleraient tous les habitants de la ville si le plus grand commentateur sportif vivant se faisait tatouer à l'âge de 85 ans. Sérieux, il n'a plus que quelques années à tirer. Après sa mort, sa famille pourra revendre sa peau à un PDF capitaliste à sandales ouvertes pour un bon million de dollars.

Donc voilà, Banksy. Quelques idées, juste comme ça. Si tu utilises certaines d'entre elles, ce serait gentil que tu me crédites. En disant à tout le monde que je suis toi.

Bien à toi,

Josh Androsky

@ShutUpAndroksy

Plus d'histoires d'art :

COMMENT JE SUIS DEVENU L'UN DES PLUS GROS TRAFIQUANTS D'ART AU MONDECe mec est toujours en vie et ça doit énerver pas mal de monde

L'ÉTAT DE NEW YORK VEUT TAXER L'ART QUI FAIT BANDER LE MONDEDepuis quand danser nu ce n'est pas danser ?

LES FILLES SE METTENT À POIL POUR L'ART DE MICHAEL