FYI.

This story is over 5 years old.

Le guide VICE de l'Europe 2014

Le guide VICE de Barcelone 2014

Bien que la capitale de la Catalogne essaie péniblement de se reconvertir en « Miami méditerranéen », vous avez plus de chances de finir vos soirées sur un perron qui sent l'urine qu'à bord d'un bateau de plaisance.
23.7.14

Revenir au sommaire des guides VICE de l'Europe

(Photo : Jamie Clifton)

Tout le monde sait que Barcelone est un piège à touristes. Lionel Messi, Gaudi, la mer Méditerranée, la Sagrada Familia et les soirées à n'en plus finir – tous ces éléments attirent des millions d'étrangers chaque année. Un racisme latent s'est répandu parmi les Barcelonais face à ces hordes de touristes destructeurs, mais je vais vous donner quelques conseils afin d'éviter ces foules démoniaques et de profiter réellement de la capitale de la Catalogne.

Publicité

Pour passer directement à la section qui vous intéresse, cliquez sur les liens ci-dessous :

OÙ FAIRE LA FÊTE
DROGUES ET LOIS LOCALES
POLITIQUE LOCALE, RACISME ET MANIFESTATIONS
   L'indépendance de la Catalogne | Les manifestations
OÙ MANGER
CE QUE LES GENS MANGENT ICI
OÙ BOIRE
OÙ DORMIR
LE BARCELONE LGBT
OÙ TRAÎNER EN ÉTAT DE SOBRIÉTÉ
COMMENT ÉVITER LES ARNAQUES
COMMENT NE PAS SE COMPORTER COMME UN TOURISTE INFERNAL
QUELQUES PERSONNES ET ENDROITS À ÉVITER
QUELQUES TRUCS À SAVOIR
UN PEU DE MUSIQUE LOCALE
NOTRE CARTE DE LA VILLE

(Sauf mention contraire, toutes les photos sont d'Alejandra Núñez)

OÙ FAIRE LA FÊTE

Il y a quinze ans, la capitale de la Catalogne était considérée comme synonyme de Manu Chao, de dreadlocks et de mauvais shit marocain – la situation a pas mal changé depuis, mais votre prochain séjour à Barcelone a de grandes chances de ressembler à un périple pour hippies. Bien que la ville essaie péniblement de se reconvertir en « Miami méditerranéen », vous avez plus de chances de finir vos soirées sur un perron qui sent l'urine que dans un bateau de plaisance. Ce n'est pas une mauvaise chose, sachant que 95% de la ville de Barcelone a été construite par Gaudi et que les yachts sont réservés aux enfoirés.

L'Espagne a plus de jours fériés que n'importe quel pays, et Barcelone en profite pour organiser des fêtes en permanence. Chaque barrio a sa propre fête, il y a toujours des bières et des mojitos pas chers, ainsi que des concerts gratuits. Les meilleures fêtes se passent lors de la dernière semaine d'août à Gracía. Les riverains décorent leurs maisons et organisent des barbecues pour attirer les mères de famille, avant de ramener leurs potes punks – ça défonce, et les meilleurs trucs sont organisés par les types du bar Heliogabal.

Publicité

Dans le cas exceptionnel où il n'y aurait pas de grands saints à commémorer lors de votre séjour, vous pouvez toujours vous rabattre sur Primavera ou le Sónar – ces deux festivals sont souvent gage de qualité. Il y a aussi des clubs réglo, comme l'Apolo et le Razzmatazz qui ramènent parfois des DJ décents. Le public est souvent rempli de touristes, surtout au milieu de la semaine.  Ces clubs font inconstestablement partie des clubs les plus connus de la ville, mais si vous voulez faire la fête comme un vrai Barcelonais, nous vous conseillons de trouver une rue qui accueille de nombreux jeunes désireux de se réunir pour partager quelques cocktails dégueulasses dont ils ont le secret. Le meilleur coin pour ça est le quartier de Gracia – cité plus haut –, dans lequel vous ne devrez pas avoir trop de mal à trouver un square rempli d'hédonistes.

En ce qui concerne les bars, rendez vous à El Raval ou dans la rue Joaquin Costa, où de nombreux Barcelonais entament leur soirée. Vous y trouverez le musée MACBA – où se côtoient skaters de 17 ans sous acides et historiens de l'art. Le Betty Ford's est toujours un des meilleurs bars de la rue.

Revenir en haut

DROGUES ET LOIS LOCALES

Les associations cannabiques de Barcelone ont donné à la ville une aura de défonce qui la rapproche furieusement d'Amsterdam. Elles exploitent des vides juridiques en se déclarant comme clubs privés alors qu'en réalité, n'importe qui peut les rejoindre. Un club peut faire pousser sa propre weed et ses membres contribuent aux dépenses liées à cette culture – autour de 20 à 30 euros par mois.

De nombreux clubs ont ouvert récemment à Barcelone, qui en dénombre 200 sur les 500 que comptent l'Espagne. Si vous souhaitez les rejoindre, il faut qu'un membre puisse vous parrainer, mais ils le font généralement avec grand plaisir même si vous êtes un inconnu. En théorie, le cannabis doit être consommé dans les locaux de l'association, mais il est courant que les membres en ramènent chez eux, ce qui ne pose pas trop de problème. Transporter moins de 50 grammes sur soi est légal, mais fumer en public est interdit – une amende est prévue dans ce cas-là.

Publicité

Les touristes se font régulièrement proposer de la cocaïne, de l'ecstasy ou de l'acide par des dealers aux alentours des clubs, mais comme dans la plupart des autres villes du monde, ces mecs sont des connards qui vous vendront de la merde.

Revenir en haut

POLITIQUE LOCALE, RACISME ET MANIFESTATIONS

L'INDÉPENDANCE DE LA CATALOGNE

Barcelone a beau faire partie de l'Espagne depuis des siècles, les autochtones considèrent toujours la ville comme la capitale de l'antique Royaume d'Aragon et de Catalogne. Le mouvement indépendantiste catalan est donc extrêmement puissant sur place.

La crise économique et la politique des gouvernements Zapatero et Rajoy ont dégoûté les catalans de la domination de Madrid sur leur territoire. Ils ont la sensation de ne pas être du tout pris en considération par les pouvoirs publics qui prennent régulièrement des décisions allant contre leurs intérêts.

Cette année 2014 pourrait être cruciale pour les partisans de l'indépendance. Le 11 septembre sera célébré le 300ème anniversaire de la défaite des Catalans face à Madrid. Le gouvernement de Catalogne a également eu pas mal de couilles en mettant en place un référendum le 9 novembre prochain sur la question de l'indépendance de la région. Et tout cela sans prévenir le gouvernement, qui ne semble pas vraiment ravi.

Revenir en haut

LES MANIFESTATIONS

Depuis l'éclatement de la crise économique, Barcelone est une ville plutôt instable et les habitants ont tendance à tout brûler sur leur passage lors d'une visite du Premier ministre, d'un référendum, de la fermeture d'un squat ou d'une victoire du Barca – ce qui est assez courant.

Publicité

Cela arrive tellement régulièrement que les médias utilisent désormais l'expression « manifestants professionnels » pour décrire une foule qui viendrait des quatre coins du monde pour ravager la ville. Alors que la police catalane s'est servie de ces troubles pour demander plus d'argent, les services de santé ont subi des coupes très importantes dans leur budget, tout comme les allocations pour les chômeurs. En revanche, notre police peut désormais utiliser du gaz lacrymogène et des flash-ball à n'en plus finir.

Si par mégarde vous vous retrouvez au cœur d'une de ces manifs, je vous conseille de ne pas vous situer en première ligne afin d'éviter de vous faire énucléer par une balle en caoutchouc perdue.

Revenir en haut

(Photo : Jamie Clifton)

OÙ MANGER

Romesco
Vous y trouverez de la nourriture traditionnelle à un prix très correct. La sole grillée, les artichauts panés et le poulet rôti sont très bons.Vous paierez quelque chose comme 12 euros. Les serveurs travaillent au Romesco depuis son ouverture, ce qui veut dire que c'est un endroit dans lequel les gens aiment bosser – ce qui, dans la restauration, est une donnée assez rare pour être signalée.
LIEN

Cat Bar
Ce restaurant propose les meilleurs burgers végétariens de Barcelone. C'est l'endroit rêvé pour les non-carnivores : la nourriture vegan est partout, la musique est bonne, tout comme la bière. Cerise sur le gâteau, vous n'y croiserez aucun chat – ce qui est est une bonne chose, vu qu'un chat est toujours susceptible de puer ou de vous refiler la toxoplasmose. LIEN

Publicité

Bacoa & El Kiosko
Des burgers, comme s'il en pleuvait. Partout des burgers. Mais cela dit, il y a burger et burger. Allez dans un de ces deux restaurants, prenez un burger à l'agneau de lait avec du pain fait maison et vous verrez la lumière. LIEN

Jaica
Vous venez d'une quelconque ville située près d'une autoroute, d'un couloir aérien ou simplement à plus de deux heures de la mer ? L'heure est venue de vous poser tranquillement dans ce restaurant de bord de mer et d'y commander une tournée de tapas locaux. Vous en aurez à peu près pour vingt euros et vous ne voudrez plus jamais retourner à Mulhouse.
LIEN

Xemei
Qui pouvait réellement prétendre connaître la nourriture vénitienne avant que ce restaurant n'ouvre ? Comme toutes les choses en rapport avec la cité des Doges, ce restaurant est cher. Comptez 50 euros pour un menu de très haute qualité – la classe à l’italienne a un prix.
LIEN

Revenir en haut

(Photo : Lizzy King)

CE QUE LES GENS MANGENT ICI

Pan con tomate
Des tomates sur du pain. Vous vouliez de la simplicité méditerranéenne, en voilà.

La boutiffarre
La saucisse typique de Catalogne est la boutifarre, faite à base de porc et d'épices. Même si la majorité des êtres humains la consomment dans du pain, goûtez-là avec des haricots blancs – mongetes en catalan.

Panellets
La Toussaint est une fête majeure en Espagne durant laquelle les panellets sont à l'honneur. Si vous êtes à Barcelone en octobre ou en novembre, déboulez dans une pâtisserie et achetez ces petits gâteaux aux amandes, aux pignons de pin et au sucre. Tout comme la majorité des aliments sur Terre – à l'exception des immaculés fruits de mer – vous pouvez rajouter du chocolat sur ces petites boules de bonheur.

Publicité

Calçots
Un calçot est un légume au goût unique, entre l'oignon et le poireau. Afin d'en apprécier toute la saveur, il vous faudra le griller sur un barbecue incandescent avant de le plonger dans de la sauce romesco. Ils sont tellement populaires à Barcelone qu'une fête leur est dédiée, entre la fin de l'hiver et le début du printemps : la calçotada.

La paëlla
Nul besoin de la présenter. Un seul conseil : évitez comme la peste les restaurants qui se contentent de faire réchauffer de la paëlla surgelée.

Revenir en haut

OÙ BOIRE

Psycho
Ce bar réunit, en before ou en after, tous les fêtards qui se rendent à l'Apolo, institution de la nuit barcelonaise située à proximité. Ne soyez pas mal à l'aise lorsque vous verrez que le bar se définit comme « rock'n'roll ». Vous êtes à l'étranger, faites preuve de tolérance.
LIEN

El Born
Le quartier d'El Born est un petit havre de paix dans une ville qui bouge en permanence. Tous les bars du coin sont géniaux donc n'hésitez pas à vous balader et à mesurer la différence de qualité de vie entre votre appartement miteux et cet oasis de volupté en plein cœur d'une métropole de plus de 1 million d'habitants.
LIEN

Barbara Ann
Si vous considérez que l'histoire de la musique s'est arrêtée aux alentours de 1968, c'est l'endroit qu'il vous faut. Vous pourrez écouter à n'en plus finir des vinyles de Little Richard, jouer sur un flipper rendant hommage aux Who et côtoyer des légendes de la scène musicale de Barcelone. Les effets dévastateurs du punk ne se sont jamais faits sentir ici, et je ne vous parle même pas du dubstep.
LIEN

Publicité

Nevermind Raval
Ce bar a une rampe de skate à l'intérieur, ce qui ferait dire à votre mère que c'est un endroit cool. Et comme les mamans sont les meilleures, foncez, écoutez du grunge tout en buvant des bières à un euro.
LIEN

Gran Bodega Saltó
Le quartier de Poble Sec a beaucoup évolué durant ces dernières années, devenant un des centre névralgiques de la ville. Il y a de nombreuses bodegas dans le coin mais Saltó est l'une des seules qui rassemble les Barcelonais de tous bords.
LIEN

Revenir en haut

OÙ DORMIR

Airbnb connait actuellement ses dernières heures de gloire après avoir profité pendant des années de la zone de non-droit que constituait le business de la réservation de chambres sur Internet. Vous pouvez toujours organiser des orgies gigantesques et des assassinats chez des centaines de gens que vous ne connaissez même pas – mais cela ne va plus durer très longtemps. Le conseil municipal de Barcelone, sous la pression de l'industrie de l'hôtellerie, a décidé de s'opposer avec force face au tout puissant site américain.

La ville possède des centaines d'auberges de jeunesse, mais le Barcelona Central Garden Hostel (25 € la nuit dans un dortoir) est l'une des meilleures. Elle est située dans le quartier de L'Eixample et tous les voyageurs de passage sont tombés amoureux du personnel et des proprios.

Si vous êtes un peu plus fortuné et que vous n'êtes que très peu choqué par la fracture sociale qui gangrène la jeunesse européenne, vous pouvez loger à la Villa Olimpic (à 120 € la chambre). Située dans une ancienne zone industrielle en pleine gentrification, elle vous donnera l'opportunité de vous prélasser dans des chambres conçues par des designers, d'être servi par un room service de haute qualité – et tant pis si pour une fois vous vous comportez comme si vous étiez diplômé d'une école de commerce.

Publicité

Si vous êtes quelqu'un d'extrêmement riche : 1/ qu'est-ce que vous foutez sur ce site de raclures ? Et 2/ descendez à l'Hotel Casa Camper (240 € la chambre) et racontez-moi à quoi ressemble la vie dans un bâtiment luxueux. Camper est un immeuble du XIXème siècle restauré par l'architecte Jordi Tió – le chef cuisinier bossait à El Bulli par le passé et ça a l'air franchement génial.

Revenir en haut

LE BARCELONE LGBT

Barcelone est une ville ouvertement gay-friendly, n'ayez donc pas peur de montrer votre proximité physique avec votre partenaire de même sexe dans la rue – même si certains types continueront à vous jeter des regards noirs, ce qui arrive malheureusement partout dans le monde.

À proximité de Barcelone se trouve la ville de Sitges – le Marais de la Catalogne – remplie de drapeaux arc-en-ciel et théâtre du festival du film fantastique durant lequel des acteurs de série-Z dont vous n’avez jamais entendu parler côtoient les habitants.

Si vous êtes à la recherche de bars gay dans Barcelone, prenez la direction du Gayxample situé dans le quartier d'Eixample. Vous pouvez aussi vous rendre du côté de la plage nudiste de Mar Bella, bien qu'elle ne soit pas exclusivement gay.

Encore plus impressionnant que la Gay Pride de juin : le Circuit Festival qui se déroule durant le mois d'août et attire des milliers de participants pour un événement qui s'étale sur deux semaines.

Pour finir, rendez-vous à El Cangrejo, que vous soyez gay ou non. Ce bar est l'un des plus agréables de toute la ville.

Publicité

Revenir en haut

(Photo : Elektra Kotsoni)

OÙ TRAÎNER EN ÉTAT DE SOBRIÉTÉ

Hangar
Le Hangar est l'un des lieux les plus innovants de la ville et rassemble des artistes contemporains dans un ancien immeuble industriel remis au goût du jour afin d'encourager la création artistique. Il y a une quinzaine de studios, du matériel vidéos et des évènements très réguliers. Pour résumer, allez-y.
LIEN

Raval
El Raval est le quartier qui concentre l'ensemble des écrivains et des artistes locaux qui ont abandonné l'idée de percer dans le milieu de l'art – par conséquent, ils se concentrent sur le fait d'être bourrés en permanence.

Granja Petitbo
Allez-y si vous voulez vous faire un bon brunch. Le concept de brunch est foncièrement chiant, mais vous êtes en vacances – donc ça équivaut plus ou moins à un petit déjeuner chargé en quinoa.
LIEN

Filmoteca
Le meilleur cinéma de la ville est aussi le moins cher. Vous pourrez y contempler des centaines de documentaires, des classiques restaurés et boire un verre pour ceux qui adorent se bourrer la gueule devant un bon vieux Almodovar bien chelou.
LIEN

Lupita del Raval et Heliogabal
Les deux meilleurs endroits pour écouter de la musique jouée par des groupes que seuls les Barcelonais peuvent connaître – ou prétendent connaître, c'est du pareil au même.
LIENLIEN

Dead Moon Records
Le meilleur disquaire de Barcelone, qui arrive à être qualitativement au niveau de Total Heaven à Bordeaux, c'est pour vous dire.
LIEN

Publicité

Revenir en haut

COMMENT ÉVITER LES ARNAQUES

Les pickpockets de Barcelone sont des maîtres en ce qui concerne le vol de porte-monnaie, donc faites attention dans le métro. Prenez garde lorsqu'un groupe de jeunes filles vient vers vous pour vous faire signer une pétition quelconque – la protection les baleines au Japon ou des morses dans le grand Nord – elles sont généralement plutôt intéressées par vous faire perdre votre dignité en vous dépouillant de tout votre argent.

Évitez aussi les mecs sur les Ramblas qui vous font parier sur tout et n'importe quoi : ils trichent sans ménagement. J'ai même vu un touriste se faire attaquer par un SDF qui tenait entre ses mains un pigeon mort, donc évitez les Ramblas tout simplement.

Pour finir, je vous conseille de ne pas trop laisser traîner votre sac sur la plage lorsque vous allez faire trempette. En revanche, je n'ai pas vraiment de solution à vous proposer pour lutter contre le fléau des vols de sac : un sac waterproof peut-être ?

Revenir en haut

(Photo : Clémence Polès)

COMMENT NE PAS SE COMPORTER COMME UN TOURISTE INFERNAL

Barcelone est une ville à l'histoire et à l'architecture unique, mais plus rien n'appartient aux Barcelonais, qui ont tout vendu afin de payer leurs dettes. La Sagrada Familia, le musée Picasso, le port, le parc Güell, tout cela appartient aux mêmes types qui possèdent les luxueux bateaux de croisière qui viennent détruire la ville avec une régularité mécanique. Si vous voulez être accepté par les habitants, vous avez deux solutions : faite couler un navire – et plus discrètement que la DGSE avec le Rainbow Warrior – ou alors enfermez-vous dans votre chambre et flagellez-vous pendant quelques jours. Repentance est mère de tous les triomphes futurs.

Revenir en haut

QUELQUES PERSONNES ET ENDROITS À ÉVITER

Les bars à tapas pour touristes
Si le bar à tapas que vous venez de croiser vous semble étonnamment accueillant, passez votre chemin. La nourriture sera hors de prix et de mauvaise qualité et vous ne pourrez vous en prendre qu'à vous-même.

La Baguetina Catalana
Cette chaîne de boulangeries vend des pâtisseries jusqu'à une heure très avancée. Vous pensez que c'est un très bon plan. Vous faites erreur.

Publicité

Les bars spécialisés dans le gin-tonic
Pour je ne sais quelle raison, ces bars sont omniprésents dans Barcelone depuis quelques années. Des dizaines de mecs ont décidé de se spécialiser dans la confection de gin-tonic alors que la culture espagnole du cocktail est encore plus mince que sa culture en matière de rugby.

Les bars des Ramblas
Je ne dis pas que la nourriture coûte excessivement cher ou qu’elle est extrêmement mauvaise. Mais après voir vu un type décéder dans un des bars de l'avenue, je me pose tout de même la question.

Les restaurants chinois
Barcelone ne compte que quelques restaurants chinois de bonne qualité. Tous les autres sont aussi dégueulasses que les autres restaurants chinois dans le monde, qui proposent de la nourriture dont le lien de parenté avec la Chine reste peu évident.

Revenir en haut

QUELQUES TRUCS À SAVOIR

Pourboires
Il n'y a pas de règles strictes concernant les pourboires à Barcelone. En réalité, les serveurs et les chauffeurs de taxi n'attendront rien de vous. Ils ont souvent des salaires fixes, comme dans la plupart des pays qui ne sont pas l'Amérique. Donc ne vous inquiétez pas, vous ne passerez pas pour un gros radin si vous conservez vos derniers centimes pour manger des tapas – c'est même vivement encouragé.

Phrases utiles
Bonjour – Hola
Au revoir – Adiós / Hasta luego
S'il te/vous plaît – Por favor
Merci – Gracias
J'aimerais une bière / un café / du vin / du whisky – una cerveza / un café / une copa de vino / un whisky por favor
J'aimerais t'embrasser – Me gustaria besarte
Quelques insultes utiles : gilipollas, imbécil, idiota, anormal, payaso, guiri de mierda

Publicité

Revenir en haut

UN PEU DE MUSIQUE LOCALE

Voici quelques chansons – elles réflètent plus les goûts des DJ locaux que ceux de notre rédaction.

Revenir en haut

NOTRE CARTE DE LA VILLE

Revenir en haut

De nada.

– VICE Espagne

Revenir en haut

Revenir au sommaire des guides VICE de l'Europe