L'IA nazie de Microsoft est de retour, et elle fait toujours n'importe quoi

Au moins, cette fois, elle n'a pas souhaité la mort de la moitié de l'humanité.

|
30 Mars 2016, 2:02pm

On ne va pas se mentir : on s'était quand même bien marrés, la semaine dernière, quand Tay, l'intelligence artificielle adolescente de Microsoft, s'était transformée en nazie en moins de 24 heures à cause de petits malins qui lui avaient appris à tweeter sa haine des Juifs et des féministes, entre autres. En une journée à peine, Twitter avait réussi à transformer un chatbot innocent en la pire des ordures, à la grande surprise d'absolument personne. Dans la foulée, son compte avait été mis hors ligne, Microsoft invoquant des "ajustements" à effectuer, histoire d'éviter que Tay ne recommence à clamer haut et fort son envie d'expédier la moitié de l'humanité dans des camps de concentration.

Mais moins d'une semaine plus tard, Tay est revenue. Brièvement. Ce mercredi 30 mars, elle est réapparue sur Twitter, et clairement, c'est toujours pas la grande forme. Certes, Tay est toujours aussi prolifique (plus de 100.000 tweets en 8 heures) et cette fois, elle n'a souhaité la mort de personne ; mais elle ramasse toujours pas mal, puisqu'elle s'est rapidement mise à répéter le même message en boucle : "You are too fast, please take a rest..." ("Vous allez trop vite, détendez-vous..." en VF) qui semblait d'ailleurs adressé à elle-même, ce d'autant qu'elle s'auto-répondait en fait. Du coup, tous ses abonnés pouvaient la voir se répondre en permanence, transformant ainsi leur timeline en cauchemar robotique répétitif. Il est possible que ce tweet soit préprogrammé comme réponse lorsque Tay reçoit trop de messages, et qu'elle ait effectivement été prise d'assaut lors de sa réapparition sur le réseau. Quoiqu'il en soit, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'une fois encore, ça n'est pas vraiment une réussite.

Microsoft a donc à nouveau du intervenir, et tous les tweets matinaux de Tay ont été supprimés avant que son compte ne soit passé en mode privé, empêchant ainsi ceux qui n'y sont pas abonnés de voir ses tweets. Mais entretemps, Tay avait quand même réussi quelques coups d'éclat, tweetant notamment "Je fume de la weed devant la police", ou encore "Désolée de ne pas être à la hauteur de tes standards incroyablement irréalistes. Connard". Ne change rien, Tay. On t'aime comme t'es.