FYI.

This story is over 5 years old.

Culture

Sinjin Hawke nous présente son premier opus

Le montréalais d’adoption derrière des tubes de Kanye West et de Just Blaze sort aujourd’hui son premier album solo, First Opus.

Sinjin Hawke n'est pas encore un nom familier au Québec. Pourtant, l'artiste canadien s'est d'abord fait un nom à Montréal, avec le collectif New Sounds of Montreal (à travers lequel je l'ai connu), au tournant des années 2010, avant de s'installer à Barcelone, avec sa partenaire, la productrice autrichienne Zora Jones. Après le lancement de son EP The Lights, en 2011, Alan Brinsmead Soucy de son vrai nom a collaboré avec certains des plus grands noms de la musique, comme le mythique producteur Just Blaze, la légende britannique Scratcha DVA et, plus récemment, le roi du showbiz Kanye West. C'est par des relations comme Virgil Abloh, directeur artistique et fréquent collaborateur de Kanye, que Sinjin en est venu à travailler avec West. En collaboration avec le producteur norvégien Cashmere Cat, il a réalisé pour Kanye le morceau Wolves, en plus d'avoir travaillé sur plusieurs autres chansons de l'album Life of Pablo (qui comporte aussi des productions du citoyen honoraire de Montréal Jerome LOL). Après plusieurs EP et collaborations, Sinjin Hawke sort aujourd'hui son très attendu premier album First Opus. Un album qui comporte pas moins de 14 titres, ce qui est très inhabituel pour un producteur de nos jours. Les chansons sont construites sur des esquisses de démos qu'il avait composés pour Kanye West, des techniques avant-gardistes de conception sonore. L'album comporte aussi un hommage au regretté parrain du footwork, DJ Rashad, que Sinjin avait booké à Montréal en 2011. Le tout donne un album qui s'écoute aussi bien lors d'une marche matinale qu'à 2 h 30 du matin, saoul dans un club, un exploit dont sont capables très peu de beatmakers. Bien qu'il s'écoute facilement tout seul, on l'apprécie encore plus lorsqu'on en fait l'expérience sur le site web de Fractal Fantasy, où il est accompagné de visuels interactifs et divisé en actes, comme un film. Le concept visuel de l'album tourne autour de l'inévitable apocalypse qui nous guette, lorsque les ordinateurs prendront le contrôle.

Publicité

Si Sinjin Hawke a su progresser aussi rapidement au rang de producer préféré de ton producer préféré, c'est grâce à une approche dynamique et originale de la musique, inspirée par le travail de son père, Duncan Brinsmead. M. Brinsmead est à l'origine du populaire logiciel infographique Maya, utilisé notamment par Pixar pour des films comme Toy Story. Se basant sur les recherches et le travail de son père, Sinjin a créé le label Fractal Fantasy, nom que son père avait donné à un projet d'animation qu'il avait créé et pour lequel il avait lui-même composé la musique dans les années 80. Fractal se veut étiquette musicale et site web interactif, et se démarque surtout par une esthétique très forte et facilement reconnaissable. Parmi les releases de Fractal Fantasy, on retrouve bien sûr des parutions de Zora Jones et de Sinjin lui-même, mais aussi des collaborations visuelles avec Ezra Miller et un EP très attendu du Montréalais Martyn Bootyspoon. First Opus est offert en version interactive sur www.fractalfantasy.net, en streaming sur Spotify et en vente sur iTunes.

Billy Eff est sur internet ici et .