Dire merde à la viande et voir la vie à travers le fumet d'un burrito végan

FYI.

This story is over 5 years old.

Dire merde à la viande et voir la vie à travers le fumet d'un burrito végan

Son riz basmati avec des petits pois, des épinards, des avocats et des noix de cajou vous fera presque oublier que le poulet que vous mangez est un faux.
9.9.16
Photo by Farideh Sadeghin

Photo de Farideh Sadeghin

Chez les omnivores de ce bas monde, il y a certains stéréotypes qui circulent à propos de la bouffe végan : pas assez sexy, pas assez aguicheuse, pas assez sanglante et pas assez remplie de vitamine B12. Vous entendez déjà la complainte des carnistes à base de : trop de tofu, trop de soja, trop de seitan et trop de contraintes en général.

En gros, la nourriture végé ne serait qu'un gros paquet de conneries pas méga-digeste.

Publicité

Si vous considérez qu'être végétarien, c'est uniquement manger des protéines de soja un peu fadasse ou des lentilles corail assaisonnées au tamari comme vous imaginez le menu de certains restaus hippies, vous n'êtes pas très loin de la vérité. Un carpaccio de carottes crues avec un peu de céréales à faible teneur en sodium ? Chouette.

Heureusement, la réalité des végés est toute autre. Pour agrémenter leur régime, il y a plein de trucs qui méritent beaucoup plus que le mépris ou ce rictus condescendant. John Joseph, ancien frontman des Cro-Mags – trublions métal de la scène hardcore new-yorkaise des années 1980 – livre ici sa recette d'un burrito dément au (faux) poulet sauce teriyaki.

À FAIRE : La recette du burrito végan au faux poulet sauce teriyaki

John Joseph, quand il n'est pas occupé à faire des smoothies ou à éviter les coups de schlass d'Harley Flanagan, sait vivre, et propose un burrito sans barbaque au moins aussi bon que ses équivalents fourrés à la viande.

Les burritos sont une putain d'évidence quand il s'agit de s'en mettre plein la panse et celui-là remplit très bien son rôle. Il est plein de riz basmati aromatisé avec des poix, des noix de cajou et des épices qui se déplacent entre les bouts de faux poulet, les poivrons, les épinards, les tomates, les avocats et du fromage (sans produit laitier).

Alors, clairement ce n'est pas un plat pour ceux qui comptent leurs calories sur un tableau Excel mais vous savez quoi ? Remplacer la viande et le frometon avec des alternatives pleines de saveurs ne devrait pas être un exercice d'ascète.

Mordez donc dans ce petit rouleau de plaisir comme vous le faites avec la vie n'importe quel jour de la semaine. Arrêtez de culpabiliser sur le sort des animaux et allez vous rhabiller avec votre sushi-burrito