FYI.

This story is over 5 years old.

Un expert en OVNI nous montre ses rapports les plus convaincants

Parmi ses témoins les plus solides : d'anciens astronautes, des pilotes de ligne et des officiers de police.

Si vous voyez un jour un objet volant non identifié survoler tranquillement le toit de votre maison, vous ne garderez probablement pas ça pour vous. Ça tombe bien, car il existe des gens dont le métier est précisément d'enregistrer votre déclaration.

Depuis 43 ans, c'est la tâche du National UFO Reporting Center américain (NUFORC). Ce bureau sert, en quelque sorte, de « hotline OVNI » pour les sceptiques, les témoins et les ufologues tous à la fois. Si un jour un Américain voit quelque chose de curieux dans le ciel, le NUFORC écoutera son histoire et la transcrira méticuleusement à l'écrit.

Publicité

Peter Davenport est le directeur du centre depuis 1994. Il s'occupe des rapports d'observation, du site Web, de la hotline 24/24, et de la mise à jour de la base de données de centre. Les gens qui signalent des entrevues avec des OVNI « cherchent avant tout quelqu'un avec qui parler, quelqu'un qui estimera par défaut qu'ils sont de bonne foi et qui les prendra au sérieux. »

Il m'a expliqué en détail l'activité du NUFORC et sa raison d'être au cours d'une série d'échanges par email. Pour lui, servir d'oreille attentive constitue la moitié de ses activités. Reste à présenter les histoires qu'on lui raconte sous forme de rapports rigoureux qui seront mis à la disposition du public. Les gens devraient pouvoir accéder à l'information sur les activités extra-terrestres « sans avoir à compter sur un gouvernement qui fait tout pour dissimuler le phénomène OVNI », explique-t-il.

Davenport estime que des dizaines de milliers de personnes ont été témoin de l'incursion d'un objet volant non identifié dans leur environnement au moins une fois dans leur vie, même si parmi eux, seuls quelques-uns prendront le temps de faire un signalement. En ce moment, le NUFORC reçoit entre 10 et 20 rapports écrits par jour grâce au site, et ce nombre est en hausse.

La plupart constituent des « tentatives sérieuses de décrire un objet que le témoin n'a pas réussi à identifier », et ont probablement des causes banales, comme des lancements de fusée, des météores, des ballons à haute altitude, et autres. Ce sont, en quelque sorte, de fausses alarmes terrestres.

Publicité

Davenport a déclaré que les rapports les plus fiables impliquaient plusieurs témoins, dont les récits sont cohérents et se corroborent les uns les autres. Des preuves photographiques ou radar contribuent également à rendre le témoignage plus convaincant. La confrontation avec le témoin est également essentielle pour apprécier la valeur de son récit. Dans la plupart des rapports figurant sur la base de données NUFORC, Davenport a noté le ton de son interlocuteur, et précisé s'il semblait « sobre » et « sérieux ». Évidemment, la professions de certains témoins renforcent la crédibilité de leurs déclarations, comme les fonctionnaires, les policiers, les anciens combattants, les pilotes de ligne et les anciens astronautes.

L'exemple idéal du rapport fiable, explique-t-il, est sans aucun doute l'observation multiple « des lumières de Phoenix » de 1997. Le NUFORC a été l'une des rares organisations à avoir conservé tous les rapports sur cet événement, et ouvert une hotline dédiée.

J'ai demandé Davenport de me montrer d'autres rapports correspondant à cet idéal de l'esprit sobre et raisonné face à un phénomène inexplicable. Ci-dessous, sa sélection de témoignages remarquables récents. Les rapports complets sont disponibles ici, et classés par date.

« Je ne m'explique pas ce que j'ai vu. »
Athens, Texas
5 juillet 2013
22h15

Ma famille et moi étions assis à l'extérieur. Quand j'ai levé les yeux vers le ciel, j'ai vu un grand orbe orange vif se déplacer rapidement vers la droite, à 90 degrés.

Publicité

Une ou deux minutes plus tard, nous avons vu un groupe de trois objets similaires empruntant la même trajectoire de vol que le premier.

Je suis un pilote de chasse militaire à la retraite, pilote de ligne à la retraite et ancien astronaute. Je ne m'explique pas ce que j'ai vu.

« Ça ne ressemblait à aucune étoile ou planète connue. »
Eastpointe, Michigan
27 mai 2016
23:11

Lorsque l'objet est apparu pour la première fois, il était très bleu et très brillant. Rien à voir avec les lumières vacillantes qui signalent d'ordinaire le passage d'un avion. Ça ne ressemblait à aucune étoile ou planète connue. L'objet était légèrement plus grand que l'Étoile du Berger, il n'émettait aucun son, et s'est déplacé à vitesse régulière jusqu'à l'arrêt complet, au nord-est de l'endroit où nous étions situés.

« C'était comme des aéronefs cachés en pleine lumière. »
Mt. Shasta, Californie
16 février 2015
22:30.

Je suis commandant de bord… Nous avions décidé d'aller observer le ciel de nuit, en espérant voir passer des étoiles filantes et des satellites au-dessus de nos têtes.

Les lumières que nous avons vues n'étaient pas en mouvement. Ce n'était ni des satellites, ni des étoiles filantes. Elles étaient fixes, comme les étoiles en arrière-plan.

L'homme ne sait pas construire d'engin capable de voler à cette altitude en vol stationnaire.

« Je suis incapable de réfuter ce que j'ai vu ce jour-là. »
Arlington, Oregon
16 février 2015
11:55

Publicité

Je regardais directement par la fenêtre passager de la voiture, et parallèlement à moi, il y avait un petit véhicule en forme de dôme qui semblait être en vol stationnaire. Pourtant, il restait à ma hauteur tandis que je continuais de conduire. Il était situé à environ 3-4 mètres au-dessus de l'eau de la rivière Columbia, en-dessous de l'autoroute et de la voie ferrée. Il n'y avait aucun bateau dans l'eau. C'était, sans aucun doute possible, un engin survolant la surface de l'eau.

L'événement n'a duré que quelques secondes, 12, je dirais, mais il m'a semblé que tout se déroulait au ralenti. Je n'arrivais pas à croire ce que je voyais.

« J'étais très inquiet, et je le suis toujours. »
Gibson, Illinois
16 novembre 2014
15:30

J'étais parti à la chasse au cerf dans la partie centrale de l'Illinois.

J'ai vu un petit objet descendre vers le sol, à un peu plus d'un mètre de moi. Au début, j'ai cru qu'il s'agissait d'une araignée ou d'un insecte. J'ai fixé l'objet pendant quelques secondes, et réalisé que ce n'était pas une bestiole. Il s'agissait d'une sphère ronde, légèrement plus petite qu'une bille, d'une couleur brun irisé comme l'huile de moteur. Elle planait devant moi à hauteur de mes yeux.

Je suis resté extrêmement perturbé par cet événement, et je demeure incapable de lui attribuer une explication logique.

« Je sais ce que j'ai vu. »
Glendale, Arizona
28 septembre 2013
19:15

Je suis officier de police d'État à la retraite, après 35 ans de service en Arizona.

Un jour que je jetais un coup d'œil par la fenêtre de ma cuisine, orientée au nord, j'ai aperçu des lumières orange vif transitant d'ouest en est.

J'étais totalement stupéfait. Il y en avait de plus en plus. Environ 150 en tout, selon mes estimations.

J'ai alors pensé « c'est bon, je vais avoir une preuve vidéo ! », mais quand j'ai voulu examiner l'image, on ne voyait rien, juste un écran noir.

Je sais ce que j'ai vu. À moins que quelqu'un ait une meilleure explication à me proposer, j'ai le sentiment d'avoir eu la chance de voir ce que nombre de personnes espèrent voir un jour, mais ne verront jamais.