hotmail-gmail-email
Photos via Alamy et Wikimedia Commons.
Life

Souviens-toi Hotmail

Autrefois incontournable, la boîte de messagerie de Microsoft est devenue une relique des débuts d'Internet.
04 février 2020, 8:18am

Je regarde fixement trois paires de fesses. Sur cette photo prise de dos et coupée à la taille, trois femmes arborent leurs fesses dans des jeans délavés aux couleurs criardes. La phrase « ACHETEZ MAINTENANT » clignote sur la photo. Je n’ai jamais tapé « Jean délavé » sur Google et je n’ai aucune envie d’acheter un jean pour femmes. Et pourtant, cette pub continue à me hanter depuis la barre latérale de ma boîte Hotmail.

Quand Microsoft a lancé Hotmail en 1996, on s'en fichait qu'il y ait des pubs. On avait enfin une interface entièrement gratuite pour les mails. Avant Hotmail, on consultait ses mails sur le bureau ou d’autres services hors-ligne, ce qui revenait plus cher et dépendait d’interfaces mal faites. Trois ans après son lancement, Hotmail a proposé une nouvelle fonction. Grâce à son adresse mail, on pouvait accéder à MSN, le nouveau service de messagerie instantanée dont raffolaient les jeunes nés dans les années 90. Ils passaient leurs nuits à discuter avec leurs potes - les mêmes qu’ils venaient de voir à l’école - et leur temps à se disputer pour avoir l’ordinateur fixe de la famille.

Ce n’est qu’en 2004 qu’on a commencé à se demander si Hotmail était vraiment ce qu’on avait de mieux pour les mails. Gmail venait d’entrer en scène avec son service sans pubs, intuitif et élégant. Beaucoup d’internautes ont décidé d’abandonner Hotmail - avec ses pubs - pour cette messagerie moderne, intégrée au nouveau géant d’Internet, toujours en développement, j’ai nommé Google.

« Finalement, tout le monde préférait l’apparence, la sensation, l’expérience de Gmail parce que ça semblait sexy, pas comme Hotmail »

Pour surpasser Hotmail, Gmail devait être meilleur dans tous les domaines. C’est avant-tout la capacité de stockage d’un giga, - 500 fois plus que son concurrent, qui a séduit les internautes. Sur la nouvelle plateforme, il y avait aussi un scanner qui passait en revue les mails pour créer des publicités ciblées avec des mots-clé. Mais le plus novateur, c’était la barre de recherche de Gmail, désormais fonctionnalité de base de toutes les boîtes de messagerie. (Comment sinon, retrouver la confirmation Chronopost du mois dernier ?). En 2012, Gmail a atteint 425 millions d’utilisateurs par mois, surpassant Hotmail et ses 360 millions de comptes actifs. Aujourd’hui, Gmail a 1,5 milliard d’utilisateurs contre les 400 millions de Hotmail.

« Si Gmail a séduit, c’est d’abord parce qu’il était intégré dans la G-suite - avec le drive et les tableurs - et pour son aspect collaboratif - avec Google Hangouts et les modifications en temps réel », m’explique Alex Oakley, un consultant en informatique basé à Londres. « Finalement, tout le monde préférait l’apparence, la sensation, l’expérience de Gmail parce que ça semblait sexy, pas comme Hotmail. »

C’est le charme de Hotmail. Il renvoie à une époque plus simple et plus innocente d’Internet

Si beaucoup ont opté pour Gmail, abandonnant leurs comptes Hotmail, il reste encore quelques fidèles internautes qui ne veulent pas lâcher leurs adresses @hotmail.com. Parmi eux, Madame Kitt, une éternelle de Hotmail qui habite Newcastle. « C’est nostalgique, réconfortant, familier et un peu maladroit - c’est comme aller au pub minable où t’as eu ta première cuite quand t’étais ado. Je peux retracer une bonne partie de ma vie d’adulte sur mon compte », lance-t-elle. « C’est comme de l’archéologie personnelle. » C’est le charme de Hotmail. Il renvoie à une époque plus simple et plus innocente d’Internet. Une époque où on pouvait - c’était recommandé - avoir des adresses mails comme tourbillonelectrique@hotmail.com. Je l’ai utilisée pendant cinq ans et personne ne disait rien.

Mais, même à l’heure du tout Google, on peut trouver quelques arguments en faveur de Hotmail. « Je suis terriblement dyslexique », gémit Kitt. « Quand je crée une nouvelle adresse email, j’ai beaucoup de mal à la retenir et encore plus à m’y retrouver sur des messageries pas du tout pratiques. » Donc pour certains, une messagerie comme Hotmail, qui semble avoir toujours été là, est une nécessité.

Pour d’autres, c’est une question d’esthétique. Alors que Hotmail fait adolescent, Gmail paraît plus adulte. Safiyyah Choycha, une internaute de Birmingham de 32 ans, raconte qu’elle a basculé chez Gmail quand elle est devenue artiste à plein temps. C’est son designer web qui lui a conseillé de changer, disant qu’un « compte plus neuf » faisait plus professionnel. Bien que Safiyyah trouve toujours Hotmail « bien plus facile » d’utilisation - sans doute parce que « c’est là où [elle] a appris à s’en servir à 17 ans » - elle ne s’en sert plus que pour ses mails personnels.

Le professionnalisme des adresses Hotmail est un sujet de débat. En 2018, Sree Sreenivasan a suscité une discussion brûlante quand il a publié sur son profil : « Quand vous voyez un CV avec une adresse Hotmail, qu’est-ce que vous faites ? Vous le traitez comme les autres ? Ou le rejetez tout de suite ? » Quelqu’un a répondu : « Si je n’ai pas le job à cause de mon adresse mail, ce n’est pas le genre de travail que j’aimerais décrocher ! » Un autre internaute a réagi : « Si tu utilises Hotmail, tu ne comprends rien à la technologie moderne. C’est aussi simple que ça ! » Mais le snobisme des mails ne s’arrête pas là. Le Telegraph et Poynter ont publié des articles en déconseillant aux lecteurs de postuler pour un travail en utilisant Hotmail - ou des domaines « vintage », comme le signale Poynter.

Quand Hotmail s’est reconverti en Outlook en 2012, les experts de l’industrie l’ont interprété comme une claire tentative pour rivaliser avec la suprématie de Google. Larry Magid, spécialiste de la technologie de consommation, a testé le nouvel Hotmail avant sa sortie et il a applaudi « l’interface propre et moderne [...] sans fouillis et facile d’utilisation ». Parmi les nouvelles fonctionnalités, l’expert a retenu qu’on pouvait marquer les messages comme lus, discuter en direct avec ses amis Facebook, utiliser Twitter, Linkedin, Google et Skype. De plus, le design avait clairement en tête les smartphones, contrairement à Gmail.

Depuis son relookage, selon Oakley, Outlook a fait une sorte de retour dans le milieu professionnel, mais pas au niveau personnel. « Alors que la majorité des bureaux utilisent maintenant Outlook pour les mails, sa réputation de messagerie démodée lui colle toujours à la peau, et ce n’est pas près de changer », affirme-il. L’époque de tourbillonelectrique@hotmail.com est décidément terminée.

Et pourtant, j’utilise toujours Hotmail - mais mon adresse se base sur mon vrai nom et non sur un désir d’ado d’avoir l’air branché. Malgré son aspect dispersé, ma boîte de réception est un désordre organisé. A côté, le désordre d’Internet est bien plus capricieux. Le côté familier de Hotmail nous réchauffe, même si on doit se taper des pubs absurdes.

Au fait, la publicité de jean vient de changer - à la place, il y a un jean Tiffany. Peut-être qu'on veut me pousser à demander en mariage l’un des modèles de fesses ? Qui sait. Seuls les utilisateurs de Hotmail peuvent s'amuser comme ça.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.

Cet article est originellement paru sur VICE UK.