Les mangeurs de saucisses du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe

FYI.

This story is over 5 years old.

Photo

Les mangeurs de saucisses du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe

Quelques photos volées des visiteurs du plus grand événement hippique de France.
10.10.14

Ce week-end se tenait à l'hippodrome de Longchamp le 93ème Qatar Prix de l'Arc de Triomphe. « L'Arc », pour les connaisseurs, est devenu la course hippique de plat sur gazon la mieux dotée au monde lorsqu'en 2008, le Qatar signe un accord de sponsoring couvrant les éditions de cette course jusqu'en 2022. La dotation actuelle est de cinq millions d'euros, ce qui en fait la troisième course hippique la mieux dotée au monde après la Dubaï World Cup et la Japan Cup. Le Prix est retransmis dans 200 pays, suivi par un milliard de téléspectateurs et accueille en moyenne 60 000 personnes chaque premier dimanche d'octobre. Les passionnés, les propriétaires, des mondains, ou simplement des curieux se pressent pour assister au plus grand rendez-vous hippique sur le sol français.

Soyons honnêtes, la grande majorité des personnes se rendant au #QPAT n'accordent que peu d'intérêt au cheval. La plupart des gens viennent se montrer, faire des affaires ou combler l'inanité de leur dimanche (du moins, c'était le cas pour moi). Et comme personne n'est dupe, l'organisation de l'évènement va dans ce sens. Si j'avais eu les moyens, j'aurais pu me délecter d'une délicieuse viande rouge tout juste snackée accompagnée d'une coupe de Ruinart pour étancher ma soif, faute de quoi, je pouvais toujours me sustenter avec un hot-dog et une Heineken (comme quoi, ils pensent à tout le monde).

N'ayant pas particulièrement l'estomac dans les talons, je suis passé directement à la nourriture de l'esprit en m'engouffrant dans la gigantesque tente dédiée à la culture Qatari : présentation des habits traditionnels, promotion de l'artisanat local, découverte des chants et danses folkloriques et atelier henné étaient au programme.

Si la découverte culturelle est un truc qui vous barbe rapidement, sachez que vous pouviez aussi flatter votre égo en participant au concours d'élégance baptisé « Les Beaux Duos », mais à ma grande déception, je n'ai pas pu y participer ; premièrement parce que j'étais seul, ensuite parce que j'avais laissé mon plus beau complet en tweed dans mon armoire pour venir en jean/baskets, ce qui a d'ailleurs failli me priver d'entrée. J'étais d'autant plus déçu que les lots à gagner étaient sacrément alléchants : une Citroën DS3 pour le couple gagnant, un séjour au Qatar pour les premiers dauphins et une paire de montres Longines pour les seconds.

Avec toutes ces attractions, j'ai complètement oublié la course qui se jouait sur la boucle à quelques dizaines de mètres. De toute façon, j'avais misé sur le mauvais cheval. Comme je n'y connaissais rien, j'avais parié sur Ruler Of The World, que je n'ai jugé que par son nom. C'est finalement Trêve, propriété du Cheikh Joaan Al Thani, membre proche de la famille royale du Qatar qui l'a emporté - comme l'année dernière.

Publicité

Pierre-Luc Baron-Moreau est l'un des fondateurs et co-rédacteur en chef du magazine Congrats !. Une partie de ses boulots est consultable ici.