sexe

Des conseils sexuels par des vieux, à destination des jeunes

On a demandé à des sexagénaires de nous filer leurs meilleurs tuyaux au sujet de l'art délicat de la luxure.

par Yasmin Jeffery et Salma Haidrani; traduit par Sandra Proutry-Skrzypek
02 Août 2016, 5:00am

Les vieux adorent faire l'amour. Comment on le sait ? Eh bien, parce qu'ils sont humains et que d'une manière générale, les humains aiment bien faire l'amour avec d'autres humains. C'est marrant, et en plus, c'est bon pour les os, le cœur et l'esprit. Un rapport a récemment démontré, sans surprise, que 26 pour cent des Britanniques âgés de plus de 60 ans ne sont pas heureux. La raison de leur malheur ? Ils ne forniquent pas assez. Avoir une vie sexuelle inexistante causerait un plus grand désarroi que de rester enfermé chez soi toute la journée, vivre dans une crasse relative ou être veuf/veuve.

En 2015, une étude de l'université de Manchester a démontré que 54 pour cent des hommes et 31 pour cent des femmes de plus de 70 ans sont sexuellement actifs. Parce qu'on n'en sait jamais trop sur le coït, on a demandé à quelques quinquas et sexagénaires de nous raconter leurs anecdotes, de nous filer leurs meilleurs tuyaux et de nous expliquer comment leur sexualité a évolué avec les années.


Sue, 67 ans

À la fin des années soixante, au Royaume-Uni, les hommes avaient encore tout le pouvoir. Ce sont eux qui faisaient le premier pas et invitaient les femmes à des bals. Puis le mouvement hippie a émergé et a organisé des orgies avec du cannabis, de l'acide et des danseuses sexy à foison.

Les hommes n'étaient pas tellement doués pour le sexe, notamment parce qu'ils n'avaient pas eu la chance de coucher avec des femmes plus expérimentées. Quant aux femmes, quoi que les hommes fassent, c'était OK, parce qu'elles n'avaient jamais rien connu d'autre. De plus, les jeunes vivaient avec leurs parents et n'avaient pas vraiment l'opportunité de faire l'amour dehors ou sur le sol de la cuisine.

Le tournant a eu lieu au milieu des années soixante. C'était une époque assez étrange, car il y avait encore un conservatisme bien présent – les femmes écrivaient toujours des livres de cuisine et faisaient de la couture. Puis l'acide a fait son apparition et a donné aux femmes la liberté de dire : « Je ne vais pas me marier, je ne vais pas avoir d'enfants, je ne vais pas m'enfermer dans les tâches ménagères ; je vais trouver un boulot et voyager partout dans le monde. » Dans les années soixante-dix, ma sœur et moi avons vécu pendant un an dans une ville balnéaire. Là-bas, nous avons couché tous les soirs avec un homme différent, histoire de gagner un peu d'expérience.

Le meilleur moyen d'en savoir plus sur le sexe est d'avoir beaucoup de relations sexuelles. Mon conseil est de sortir et choisir quelqu'un au hasard. Il faut aussi communiquer, parce que rien ne remplacera ça. Et surtout, surtout, pratiquer la masturbation, car c'est un atout. Vous devez savoir exactement ce que vous voulez et comment réagit votre corps. Si votre partenaire ne vous provoque pas ces petits picotements dans les pieds, c'est que vous êtes avec la mauvaise personne et que vous devez la quitter – c'est le sexe qui dicte l'avenir de la relation.

Aimez votre corps et explorez-le par tous les moyens. Informez-vous sur les sex toys – tout le monde devrait aller faire un tour à Amsterdam, car c'est là-bas qu'il y a les meilleurs sex-shops. Faire l'amour avec des personnes du même sexe est également important – tout le monde devrait essayer au moins une fois. D'une manière générale, essayez d'avoir beaucoup de coups d'un soir. Enfin, tout le monde devrait essayer le bondage. Avec le bon partenaire, ça peut être fabuleux. Oh, et tout le monde devrait se filmer pendant l'amour. Si ça ne vous excite pas, ne le faites pas. C'est la seule règle du sexe.

Leo*, 59 ans

Les gens ont toujours fait l'amour – je doute qu'il y ait quoi que ce soit que les gens font aujourd'hui qui n'ait pas été fait par les générations précédentes. Je ne pense pas que les rencards ont tellement changé non plus – les gens vont toujours dans les mêmes endroits.

Avoir un rencard est peut-être plus facile aujourd'hui. Avec les applications comme Tinder, il est possible de trouver quelqu'un en restant simplement assis sur son canapé. C'est bien pour certains, mais je trouve que ça enlève un peu le charme. Selon moi, la meilleure partie est la suivante : les frissons procurés par la quête, le flirt, et le risque que la personne soit déjà en couple. Tinder a mis fin à tout cela. C'est tellement ennuyeux !

J'ai été plutôt chanceux dans ma vie. Non pas que je veuille me lancer des fleurs, mais je n'ai jamais eu de problèmes avec les femmes, et sexuellement, j'ai essayé à peu près tout ce qui était possible. Si je devais offrir une perle de sagesse aux jeunes hommes, ce serait la suivante : le porno ne reflète pas la réalité. Les femmes que vous allez rencontrer ne seront pas des pornstars, et le sexe n'a rien à voir avec la façon dont il est représenté dans les films porno. Prenez le temps avec vos partenaires et ne faites pas les cons.

Jo*, 60 ans

Vers la fin des années soixante, quand arrivaient les vacances d'été, mes amies et moi traînions dans les parcs avec les garçons et les embrassions dans les buissons. Nous les retrouvions au club de jeunes, et si nous le pouvions, nous allions en boîte – parfois, les videurs ne vérifiaient pas notre âge. Nous sortions tôt dans la soirée et rentrions après minuit, en prenant soin d'avoir placé au préalable des perruques dans nos lits afin que nos parents ne découvrent pas le pot aux roses – ils étaient chrétiens et seraient devenus fous. Tous les garçons nous ramenaient à la maison. Nous n'avons jamais envisagé qu'ils puissent se comporter mal avec nous, car ce n'était pas comme ça. Ils nous ramenaient toujours à la maison.

Tout était différent à l'époque ; je suis tombée enceinte de mon premier enfant à 16 ans. Nous avons commencé jeunes, même si nos parents n'étaient pas d'accord. À l'époque, il s'agissait d'enfreindre les règles et de faire ce que nous voulions. Je mettais ma plus belle robe, je me maquillais et je sortais ! Tout était plus facile. Personne ne s'inquiétait qu'il arrive quelque chose, car c'était peu probable. Nous passions du bon temps. Les choses sont différentes à présent – les jeunes doivent faire plus attention. J'entends tellement d'histoires que j'ai envie de dire à mes petits-enfants de ne pas partir avec des inconnus et de ne pas se comporter comme moi à leur âge, car ce n'est malheureusement plus possible.

Si vous rencontrez quelqu'un avec qui vous vous entendez bien et qu'il y a cette petite étincelle, protégez-vous ! Ou prenez la pilule si vous êtes ensemble depuis longtemps. Et surtout, discutez des choses que vous aimez ou n'aimez pas – c'est très important. Quand je suis tombée enceinte, j'avais eu très peu de rapports sexuels, et d'ailleurs, je n'aimais pas tellement ça à l'époque. Ne vous embourbez pas dans une relation qui ne vous convient pas, et ne laissez jamais tomber vos amis pour un mec. Ce sont les choses les plus importantes à savoir ! Personne ne m'a dit tout cela lorsque j'étais jeune, mais vous, vous le savez.

Ron*, 59 ans

Aujourd'hui, il est définitivement plus simple d'avoir des relations sexuelles. Avant, il était difficile de coucher, à moins que cela ne débouche sur une relation. Aujourd'hui, les gens s'en fichent. Il est surtout question de plaisir charnel et de compatibilité physique.

Il y a également une plus grande disponibilité des services sexuels, notamment sur Internet, qui permettent de payer pour du sexe ou d'avoir des rapports extraconjugaux, par exemple. Cela revient à dénigrer la beauté du sexe. Plus ne veut pas toujours dire mieux, selon moi.

Vous voulez des tuyaux ? Ne vous précipitez pas par simple attirance physique ou par désir. Réfléchissez aux conséquences. Plus important encore, vous pouvez profiter d'une vie sexuelle satisfaisante sans en faire l'élément principal de votre relation. Aimez, vivez, rigolez et profitez.

*Les noms ont été changés pour des questions de confidentialité.

Suivez Yasmin Jeffery sur Twitter.

Suivez Salma Haidrani sur Twitter.

Tagged:
Features
sexualité
conseils
relations
jeunes
Vice Blog
vieux
personnes âgées
sexualité des personnes âgées